RIM et stock-options : lourdes amendes pour les dirigeants

Le par  |  0 commentaire(s)
Blackberry 8900 Curve logo pro

Les dirigeants de Research in Motion sont rattrapés par une affaire de stock-options antidatées qui va leur coûter des pénalités à hauteur de 77 millions de dollars canadiens, soit 48,4 millions d'euros.

rim logoLes affaires de stock-options antidatées afin d'en gonfler les profits à la revente ont touché de très nombreuses sociétés, principalement aux Etats-Unis, depuis 2006. Les régulateurs boursiers ont engagé bon nombre d'actions répressives, obligeant les dirigeants à restituer ce qu'ils avaient indûment obtenu aux dépens des actionnaires.

Dernière affaire en date, ce sont les dirigeants de Research in Motion qui ont fait l'objet de pénalités de la part du régulateur boursier de l' Ontario, les obligeant à restituer la somme record de 77 millions de dollars canadiens, soit environ 48,4 millions d'euros.

Les deux co-CEO, Mike Lazaridis et Jim Balsillie, ainsi que l'ancien directeur financier Dennis Kavelman, sont les principaux concernés. Si leur pratique n'a pas été qualifiée de fraude mais plutôt de négligence et d'omission à l'égard des actionnaires, le régulateur, en imposant des pénalités lourdes, a voulu lancer un signal fort à toute société tentée de recourir à cette pratique.


Des pénalités lourdes pour les dirigeants
Mike Lazaridis devra ainsi rendre 1,5 million de dollars canadiens et Jim Balsillie 5 millions de dollars canadiens en plus de 700.000 dollars envers le régulateur. Ils devront également, avec le directeur financier, verser 38,3 millions de dollars et en rendre 5 millions à leur société, sans compter les 44,8 millions de coûts d'investigation.

Le régulateur demande à ce que les procédures financières au sein de RIM soient revues afin de ne plus tomber dans ce fonctionnement perverti, qui a tout de même duré dix ans, de 1996 à 2006. De leur côté, les dirigeants voient dans cette affaire le moyen de clore un chapitre peu glorieux et de regarder désormais vers l'avant.

Cela leur a tout de même permis d'engranger 66 millions de dollars canadiens, dont ils n'ont retourné que la moitié en reversements et options annulées. Les actionnaires apprécieront.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]