RIM, future victime collatérale des faillites bancaires ?

Le par  |  4 commentaire(s) Source : Reuters
Wall Street

L'enchaînement des faillites annoncées d'institutions bancaires risque de porter un coup indirect à la croissance des fabricants ciblant les utilisateurs professionnels, au premier rang desquels on trouve Research in Motion et ses Blackberry.

Wall StreetAlors que le monde financier a connu un lundi noir cette semaine et que Wall Street enchaîne les annonces d'effondrement des groupes bancaires, les formidables remous enregistrés pourraient avoir des conséquences sur la croissance des fabricants de téléphones portables, selon les analystes.

En effet, nombre de ces institutions utilisent des smartphones et des services professionnels fournis par les fabricants. Or, des faillites comme celles de Lehman Brothers pourraient conduire à des dizaines de milliers de pertes d'emploi et donc indirectement à d'importantes fluctuations de la demande en terminaux professionnels, voire personnels.

Pour Neil Mawston, analyste chez Strategy Analytics, dont le commentaire est repris par Reuters, " RIM semble probablement le plus exposé à tout risque de baisse de ce segment ", mais d'autres pourraient également en faire les frais, comme Palm, HTC ou HP.


Des effets encore incertains
BlackBerry logoLe marché de la téléphonie mobile devrait progresser de 10% ou plus en 2008, mais ce sont les marchés émergents qui servent de moteur de croissance tandis que les marchés établis devraient stagner cette année.

D'autre part, la politique de subvention des opérateurs a commencé à changer, ceux-ci préférant soutenir plus largement des smartphones, avec l'espoir de gagner encore des revenus sur la consommation de services, mais ce qui pénalise le segment de l'entrée de gamme.

RIM a écoulé plus de 5 millions de smartphones Blackberry au trimestre dernier et, bien qu'ayant trouvé des débouchés du côté du grand public, sa clientèle professionnelle représente toujours 40% de ses nouveaux abonnés.

Jim Balsillie, co-CEO de RIM, a bien tenté de calmer les esprits lors de la présentation du Blackberry Bold en Inde ce jeudi, mais il a reconnu qu'il pourrait y avoir un impact, sans préciser s'il maintenait ses objectifs du trimestre en cours.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #321231
Ah la la, ce foutu capitalisme : quand les banques s'effondrent et qu'il risque d'y avoir des dizaines de milliers de chômeurs, on est en train de pleurer sur les entreprises qui vont perdre quelques millions de $ de revenus ; pas les dizaines milliers de foyers dans la m*****....

Triste...

Le #321321
C'est bien dommage en effet car suite à cela les employés d'entreprises vont devoir accepter des fortes baisses de salaire et de doubler leur effort au travail partout dans le monde pour éviter des fermetures et payer pour les banquiers escrots.
Le #321581
Eh, eh. Voilà encore une démonstration des limites du libéralisme à tout crin. Les US obligés de nationaliser et sous Bush qui plus est !
Je rigole !
db
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]