Espace : Rosetta a manqué de s'écraser sur la comète 67P Tchouri

Le par  |  5 commentaire(s)
Rosetta

La sonde Rosetta a échappé au pire samedi dernier. L'ESA rapporte que le module en orbite autour de la comète Tchouri 67P a connu quelques problèmes de navigation, heureusement résolus.

Sylvain Lodiot, responsable des opérations de la sonde Rosetta a confié à l'AFP que " Rosetta n'est pas prête de revenir si près de la comète".

Rosetta Philae comète Alors que la sonde effectuait un survol de la comète à une altitude de 14 km, elle aurait rencontré "des difficultés significatives de navigation". " Les problèmes ont commencé samedi matin et cela s'est terminé dimanche soir. C'était assez violent".

En se rapprochant de la surface de la comète, certains instruments servant à son orientation ont été perturbés par les poussières et les trainées émises par Tchouri. La sonde est passée ainsi dans plusieurs nuages de débris, avec le risque d'endommager sérieusement ses panneaux solaires, et de la faire s'écraser.

Pour faciliter la procédure de survol, ces capteurs ont été désactivés... problème, leur rallumage n'a pas été facile : " Pendant toute la nuit de samedi à dimanche, nous avons fait des tentatives très régulièrement". Puis, l'antenne directionnelle de la sonde qui reste habituellement pointée vers la Terre a été déviée... ce qui a rendu les communications difficiles.

" Dimanche matin, nous étions en train de perdre le signal avec Rosetta. Je le voyais disparaitre peu à peu. C'était dramatique".

Heureusement, la sonde était placée sur une orbite elliptique, et une fois cette dernière éloignée à 75 km de la comète, les instruments sont repartis et le signal a pu être rétabli. Les scientifiques ont éloigné temporairement la sonde de la comète, à une distance de 400 km, le temps de mener diverses opérations de vérification pour déceler toute panne ou défaillance technique.

Passé le checkup, Rosetta apparait indemne : " Le vaisseau est en parfait état, il n'a pas été dégradé. On devrait retourner à 100 km de la comète" indiquait M. Lodiot.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1838629
67P Tchouri : les mecs s'éclatent quand il s'agit de donner des noms

Y'a pas une histoire du même genre où l'on peut payer pour donner un prénom à un cyclone ou du genre, de manière générale ça devient le nom de son ex femme,
j'sais pas pourquoi

" Pendant toute la nuit de samedi à dimanche, nous avons fait des tentatives très régulièrement". Puis, l'antenne directionnelle de la sonde qui reste habituellement pointée vers la Terre a été déviée... ce qui a rendu les communications difficiles.

C'est juste qu'ils ne doivent pas tenir leur appareil correctement
( je vous laisse deviner d'où ça vient )

" Dimanche matin, nous étions en train de perdre le signal avec Rosetta. Je le voyais disparaitre peu à peu. C'était dramatique".

Mais ... mais .... MAIS GENRE !

" Ce matin, j'ai perdu le contact avec ma tartine au beurre. Je la voyais disparaitre peu à peu dans la gueule de mon chien. C'était dramatique. "

Les gars, c'est juste un putin de tas de féraille
Le #1838631
tu aurais mieux fait d'être saoul que bête ça dure moins longtemps
Le #1838655
avant 95, les comètes étaient nommée par un chiffre (année de l'enregistrement ou "découverte" de la comète, soit 1967 ici), une lettre (ordre dans l'année, P = 16, donc 16eme comète de l'année), suivi du nom des découvreurs (Tchourioumov et Guérassimenko).
Le nom réel de la comète est donc "67P Tchourioumov-Guérassimenko".
"Tchouri" ou "Chury", c'est un diminutif...

Depuis 95, le nommage a changé, surtout parce qu'on trouve maintenant plus de 26 comètes par an, l'alphabet est donc inapproprié et parce qu'un même chercheur trouve parfois plusieurs comètes, on ne peut pas toutes leur donner le même nom...
Aujourd'hui, un nom est donc composé d'un préfixe qui décrit plus ou moins l'orbite (sa période), suivi de l'année de 1ère découverte, puis une lettre qui correspond au demi mois de découverte (2 lettres par mois, toujours pas de I), et enfin un nombre qui représente l'ordre dans cette quinzaine. Et par tradition, on termine par le nom du découvreur.

Le #1838667
5COMM a écrit :

67P Tchouri : les mecs s'éclatent quand il s'agit de donner des noms

Y'a pas une histoire du même genre où l'on peut payer pour donner un prénom à un cyclone ou du genre, de manière générale ça devient le nom de son ex femme,
j'sais pas pourquoi

" Pendant toute la nuit de samedi à dimanche, nous avons fait des tentatives très régulièrement". Puis, l'antenne directionnelle de la sonde qui reste habituellement pointée vers la Terre a été déviée... ce qui a rendu les communications difficiles.

C'est juste qu'ils ne doivent pas tenir leur appareil correctement
( je vous laisse deviner d'où ça vient )

" Dimanche matin, nous étions en train de perdre le signal avec Rosetta. Je le voyais disparaitre peu à peu. C'était dramatique".

Mais ... mais .... MAIS GENRE !

" Ce matin, j'ai perdu le contact avec ma tartine au beurre. Je la voyais disparaitre peu à peu dans la gueule de mon chien. C'était dramatique. "

Les gars, c'est juste un putin de tas de féraille


Et si on remettait TOUT en ordre ?
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]