Russie : nationalisme logiciel

Le par  |  18 commentaire(s) Source : Arstechnica
Drapeau Russie

Le pays le plus vaste du monde ne semble plus enclin à ouvrir impunément son marché informatique aux produits logiciels étrangers.

Drapeau russieLe pays le plus vaste du monde ne semble plus enclin à ouvrir impunément son marché informatique aux produits logiciels étrangers. C'est du moins les velléités affichées par le parti politique, Russie Unie, qui fort de ses 222 sièges sur 450 à la Gosudarstvennaya Duma ( la Douma d'Etat constituée de députés élus pour 4 ans ), vient de proposer un ensemble de lois visant à réduire cette dépendance logicielle vis à vis de l'extérieur.


Préserver la sécurité de l'information
Arguant que le gouvernement russe est littéralement victime d'une addiction envers la technologie étrangère, Russie Unie, qui est l'un des principaux soutiens politiques au président Vladimir Poutine, met en garde sur les dérives d'une telle promiscuité. Selon ce parti, les trop nombreuses sources logicielles présentes dans les ordinateurs des institutions, constituent une véritable menace pour la sécurité nationale. Annonçant que cette situation concerne 90 % des machines du parc informatique administratif, Russie Unie préconise de : " bannir toute programmation technique étrangère au sein des secteurs stratégiques de l' Etat ".

Ce parti politique étant très populaire, notamment chez les jeunes russes, cette législation a de fortes chances d'être adoptée.


Le savoir-faire russe mis en avant
Comme il n'y a jamais vraiment de hasard, cette proposition intervient un mois après la clôture de ce que l'on peut considérer comme les championnats du monde de la programmation, organisés par l' Association for Computing Machinery à San Antonio et qui ont vu la victoire finale de l'université russe de Saratov ( classement complet ici ). De quoi donner des idées d'émancipation avec la création d'une grande industrie de la technologie russe, d'autant plus que de 2004 à 2005, l'exportation des logiciels russes a augmenté de 33 % même s'il n'en demeure pas moins vrai, qu'au niveau mondial, la répercussion de cette hausse reste assez minime.

Quoiqu'il en soit, réduire lentement mais sûrement la présence de Windows et Microsoft Office dans les administrations, sera, pour Russie Unie, du meilleur effet auprès de l'électorat politique, en vue des prochaines élections législatives.

A ce petit jeu du protectionnisme pourquoi ne pas imaginer alors que les autres pays ferment leurs cyber-frontières aux pirates informatiques qui sont légion en Russie ou qu'ils organisent en guise de riposte " infantile ", le boycott du célèbre éditeur de solutions informatiques de sécurité, Kaspersky, russe de son état.

Championnat monde programmation


Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #106185
Les Russes n'ont pas tort, en France de plus en plus d'administrations, de facultés et Universités, de grandes entreprises, sans compter un certain nombre de particuliers, se sont mis ou vont se mettre aux OS et logiciels alternatifs tels que les Linux et les logiciels tels que OpenOffice
C'est interdit ' c'est du protectionnisme '
De nos jours l'informatique est partout et sans elle on peux arrêter un Pays, donc c'est normal de se protéger, surtout avec des Américains qui veulent tout imposer et qui ont vite fait de vous prendre en otage technologiquement (voir CE vs M$)
Les Chinois vont faire et font déjà la même chose, c'est pourquoi GrosSoft propose sa daube en Chine à des prix cassés, et après ils s'étonnent que la CE trouve que M$ vend trop cher en Europe
Serait-il interdit de faire concurrence aux M$, Apple et consors '
Serait-il interdit de faire barrage aux monopoles '

En fait de protectionnisme la ville de Chicago ne vient-elle pas d'interdire le foie gras dans la ville sous un prétexte futile '
Les Américains sont les rois du protetionnisme alors basta
Le #106191

Phébus


"Les Russes n'ont pas tort, en France de plus en plus d'administrations, de facultés et Universités, de grandes entreprises, sans compter un certain nombre de particuliers, se sont mis ou vont se mettre aux OS et logiciels alternatifs tels que les Linux et les logiciels tels que OpenOffice
C'est interdit ' c'est du protectionnisme '"
ça n'a strictement rien à voir : openoffice ou Linux ne sont pas de logiciels français. On s'en fout de la nationnalité des développeurs !
Le #106194
La dépendance informatique est une bonne question. Quand à la reponse ...
Le #106196
Canardo ->

"ça n'a strictement rien à voir : openoffice ou Linux ne sont pas de logiciels français."
Tu ne m'apprend rien ils sont Internationaux ce qui est plus rassurant que seulement US, et l'avantage des logiciels libres, ou autres que ceux de M$ et Apple, c'est de garder son indépendance informatique, donc indépendance tout court

"On s'en fout de la nationnalité des développeurs !"
Certes mais relis bien mon post sur le danger d'être pieds et poings liés avec des entreprises étrangères qui peuvent tout bloquer en informatique, par exemple le refus des USA de partager les serveurs Internet c'est dans quel but d'après toi ' un but humanitaire '
Le système Américain "Echelon" c'est pourquoi faire d'après toi ' distribuer les informations confidentielles récupérées à l'insu de tous '
Et ne parle pas de paranoia, ce sont les espions qui disent ça
Le #106219
"le boycott du célèbre éditeur de solutions informatiques de sécurité, Kaspersky, russe de son état."

Ha non hun !
Le #106228
"que les autres pays ferment leurs cyber-frontières aux pirates informatiques qui sont légion en Russie", remarque si la russie arrive à utilisé le potentiel des pirates informatique pour leur logiciel d'état. Les pirates diminuront en nombre et les virus aussi par la même occasion.
Le #106231
En voilà une bonne idée.

Peut-être le futur OS européen...

(nan je suis pas systématiquement pro MS)
Le #106241
En gros ils exportent leurs logiciels chez les autres, mais eux il faut qu'ils consomment du Russe.

Même si c'est clairement Microsoft qui est visé, je trouve le procédé de nationalisme logiciel à la limite du moralement acceptable (niveau tolérance et amitié entre les peuples).

Allez Sarko, on veut une loi "d'immigration logicielle choisie" et pas subie.
Le #106266
Heu, juste comme ça, vous avez jetté un coup d'oeil au classement du " championnat du monde de la programmation " ( lien dans la news ).

Vous savez, tout en bas du classement


Le #106276
En represaille, j'arrete TETRIS. Na...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]