La SACEM réclame 75 € à une directrice d'école !

Le par  |  79 commentaire(s)
Logo SACEM

L'information a été publiée par Ouest France, la SACEM ( Société des Auteurs Compositeurs et Editeurs de Musique ) réclame en effet 75 € à une directrice d'école, suite à une chanson interprétée par plusieurs élèves en signe d'adieu à trois de leurs maîtresses.

Logo sacemL'information a été publiée par Ouest France, la SACEM ( Société des Auteurs Compositeurs et Editeurs de Musique ) réclame en effet 75 € à une directrice d'école, suite à une chanson interprétée par plusieurs élèves en signe d'adieu à trois de leurs maîtresses.


La chanson était... sous droit d'auteur
En effet, la " bourde ", si l'on peut appeler cela de la sorte, a été pour les élèves d'interpréter une chanson soumise au droit d'auteur, à savoir " Adieu monsieur le professeur ", d'Hugues Aufray, lors d'un spectacle organisé dans une salle polyvalente, le 17 juin dernier.

Quelques temps après, à la fin du mois de juin, la directrice de l'école de Peillac, dans le Morbihan, a reçu un appel de la part de la SACEM lui demandant alors l'adresse de l'école. Alors qu'elle voulait connaître la raison de cet appel, on lui a répondu que c'était à propos de ladite chanson.

Bonne surprise, quelques jours après, la directrice reçoit une facture de 75 € accompagnée de l'explication suivante : " Vous avez utilisé des œuvres du répertoire de la SACEM sans avoir demandé à notre société l'autorisation préalable, formalité obligatoire prévue par le code de la propriété intellectuelle. ". Dans le cas ou cela ne serait pas payé, la SACEM n'y va pas par quatre chemins : elle saisira la justice (!).


L'avis des intéressés :
La directrice de l'école, Solenn Boussicaud, ne comprend pas vraiment ce qui lui arrive : " Les enfants avaient prévu une surprise, raconte la directrice. Je leur ai donné le micro à la fin du spectacle et ils ont commencé à chanter Adieu monsieur le professeur, d'Hugues Aufray, en hommage à leurs maîtresses. "

Éric Bourson, responsable de la SACEM dans le Grand Ouest, est clair sur le sujet : " Notre rôle est d'autoriser la diffusion et de percevoir des rémunérations pour le compte des auteurs. Les écoles le savent. Elles reçoivent des formulaires en début d'année. L'école n'a pas fait de déclaration préalable. Nous appliquons donc le forfait minimum d'un spectacle d'enfants avec sono, c'est-à-dire 75 € pour utilisation de mélodie musicale. "


Mais au fait, vous vous demandez peut-être comment la SACEM a-t-elle été au courant de cette " faute gravissime " ' Et bien, en lisant la presse locale, tout simplement...
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 8

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #120127
Mais quel connerie !!! C'est du n'importe quoi !!! C'est une honte !!! Bientôt on aura même plus le droit de fredonner une chanson sans devoir payer leur putain de taxe a la con !!!

C'est incroyable !!! Ils n'ont aucun coeurs ces types là !!! Du fric du fric et encore du fric !!! Ils ne marchent qu'au fric !!!

Si jamais un jour je croise un mec de la SACEM, il a tout intéret a courrir très très vite !!!
Le #120128
C'est tellement du grand n'importe quoi....
J'espere qu'ils traduiraont ca en justice, pour que le juge voie l'absurdite de la chose, et condamne la SACEM!!!
Le #120129
encore ! encore !
j'en veux plein d'autres ... si il y a des bretons pour aller expliquer à la directrice les effets de la loi DADVSI ! Je crois qu'elle est réceptive en ce moment !

PS : je parle de DRM / restrictions de droits du consommateurs et non de téléchargement ... je précise pour les popols qui écrivent sans savoir ...
Le #120131
Je télécharge a fond, j'écoute de la musique 100% illégale et j'achete mes CD/DVD en Allemagne. Venez messieurs de la SACEM !!! Venez me prendre ma liberté !!!
Le #120132
Je suis vraiment impressionné..., je crois que là, un nouveau record vient d'etre battu et pourtant le niveau etait quand même bien élevé (menace de procés sur la croix rouge à cause des aides financières de Kazaa et refus de supprimer la taxe sur les CD/DVD pour les hopitaux)
Le #120133
Attention, quand vous roulez les vitres ouvertes et avec l'autoradio d'allume, vous risquez de vous prendre une prune pour diffusion illegal de musique, car non autorise par la sacem.
Le #120134
tin ca craint bientot qd les petits de l'école primaire recopirons les poësies dans leur cahiers on leur dira... "si toi pas payer, toi pas chanter. Si toi apprendre la chanson toi encore devoir payer 'lyrics' "
tin de bordel de chiotte ...!
et la marseillaise chanté par l'équipe de France c sous la sacem aussi' en plus la chanson adieu monsieur le professeur tout le monde la connait on a meme pas besoin d'acheter le cd... (no comment)
et mdr depuis qd on doit payer pour chanter ' tin mais aller courir derriere les gens qui chante dans le métro ......
Le #120136
La solution c'est de délocalisation de la SACEM en Chine ... y a des jours ou la colère monte ... mais bon zen encore ...
Le #120137
Si l'on en croit l'article, il y a une décision de 1993 qui fait jurisprudence dans ce domaine. Pas la peine de crier au loup aujourd'hui, la loi de l'époque permettait déjà ce genre de réclamation.
Le #120139
Effectivement, ce n'est pas sur l'organisme qui applique les lois qu'il faudrait cracher mais sur ceux qui ont voté ces lois justement...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]