Samsung : 4 Go dans un disque dur flash

Le par  |  1 commentaire(s)
Samsung logo

Comme son nom l’indique, le Samsung FlashDisk SSD (Solid State Disk) est un disque « flash » d’une capacité de 4 Go.

Comme son nom l’indique, le Samsung FlashDisk SSD (Solid State Disk) est un disque « flash » d’une capacité de 4 Go. Architecturalement parlant, cela constitue une différence fondamentale avec un disque dur classique composé d’un ou plusieurs plateau(x) ainsi qu’un bras de lecture / écriture.


Les avantages des disques durs « flash »
Premier avantage permis par ce type de disque dur : la taille ainsi que la légèreté. Le disque dur se présente en effet sous la forme d’une carte à semi-conducteurs. Pour simplifier, c’est une sorte de mémoire vive, sauf qu’à l’inverse de celle-ci, le contenu de la mémoire ne s’efface pas à chaque démarrage de l’ordinateur (coupure de l’alimentation électrique).

Autre avantage, le disque n’étant pas constitué de plateaux, il ne tourne pas et n’émet donc aucun bruit et ne représente quasiment aucune source de chaleur.
Enfin, et c’est peut être le plus important, le disque dur flash, de par son architecture composée de semi-conducteurs, est capable de traiter environ 5.000 requêtes par seconde. A titre de comparaison, un disque dur « classique » avec des éléments physiques (plateaux, bras de lecture / écriture…) n’est capable de traiter qu’environ 200 requêtes par seconde.

Samsung flashdisk ssd small

Spécial « Ready Booster »
Alors, nouvel Eldorado le disque dur « flash » ' Pas forcément, car à ce jour, sa plus grosse lacune reste la capacité réduite dont il peut faire preuve, ce Samsung étant un bon exemple illustratif avec ses 4 Go.

Dès lors, peut se poser la question de savoir quoi faire avec un disque dur de seulement 4 Go. C’est là qu’intervient le fameux « Ready Booster » de Windows Vista, ce dispositif permettant théoriquement d’allumer et d’éteindre l’ordinateur équipé de Vista en seulement quelques secondes, comme le ferait un « banal » équipement électronique.

Un disque dur « flash » est parfait pour cette tâche. Ainsi équipé, un ordinateur tournant sous le prochain système d’exploitation de Microsoft pourrait parfaitement exploiter le « Ready Booster », via une connexion à la carte mère par l’interface PATA (Parallel ATA utilisant un bus parallèle)  Pour le reste, un disque dur « physique » traditionnel à grande capacité sera bien sûr impérativement nécessaire.

En plus d’un processeur typé multicœurs et d’une carte graphique supportant le DirectX 10, l’intégration d’un disque dur « flash » de ce type sera véritablement nécessaire pour profiter pleinement des fonctionnalités de démarrage de Windows Vista.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #121752
Encore un peripherique qui fait augmenter la deja lourde facture de re-equipage d'une tour!!!
Mais bon, quand on aime, on ne compte pas... Microsoft aime beaucoup, ca doit etre ca!!!
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]