Scandale Volkswagen : perquisitions au siège en France

Le par  |  5 commentaire(s)
Logo Volkswagen

En fin de semaine dernière, le siège de Volkswagen France faisait l'objet d'une perquisition.

Ce vendredi, le siège de Volkswagen en France faisait l'objet d'une perquisition dans le cadre des diverses enquêtes lancées à travers le monde concernant le scandale des moteurs truqués.

Documents et matériel informatique ont été saisis dans le cadre d'une enquête pour " tromperie aggravée". Pour rappel, le scandale a éclaté aux États-Unis après la découverte de l'installation d'un logiciel dans les véhicules du groupe permettant de contourner les tests antipollutions.

Hymotion Volkswagen

Les perquisitions menées en France font écho à celles orchestrées en Italie et en Allemagne. L'enquête menée en Allemagne aurait déjà permis d'identifier " plus de deux, mais nettement moins de dix" salariés comme étant à l'origine de l'installation du logiciel sur les véhicules diesel de la marque.

On estime à 11 millions le nombre de véhicules concernés par le scandale, Volkswagen battant le rappel de plus de 8,5 millions de voitures en Europe. Les filiales du groupe sont également concernées : Audi, Seat et Skoda exploiteraient ainsi le même logiciel.

En France, il serait question d'un million de véhicules concernés par ce scandale.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1863912
plus de deux, mais nettement moins de dix

Un empire vacille pour l'indélicatesse de quelques ingénieurs. Encore des Jérome Kerviel en puissance, on condamnera des lampistes mais jamais la horde de décisionnaires au dessus.
Le #1863914
En tout cas, c'est un bon exemple pour tous les salariés ingénieurs ou managers: avant de faire quelque chose qui ne semble pas très légal, ouvrez en grand votre paraluie: conservez scrupuleusement toute preuve que l'on vous a demandé de le faire (et pas conservé dans la boîte e-mail de l'entreprise, hein ).
Tant que cela ne relève pas du pénal, au moins, vous serez couverts.

Sur cette histoire de diesel trafiqué, si je serai à la DGCCRF, j'irai fouiné du côté de nos constructeurs français. Il n'y a pas de raison que l'on ait fabriqué des moteurs plus propres. mais bon, j'imagine la panique des lobbyistes qui doivent travailler à plein régime en ce moment. Pas de vagues, pas de vagues....
Anonyme
Le #1863922
smalldick a écrit :

plus de deux, mais nettement moins de dix

Un empire vacille pour l'indélicatesse de quelques ingénieurs. Encore des Jérome Kerviel en puissance, on condamnera des lampistes mais jamais la horde de décisionnaires au dessus.


Parce que comme pour Kerviel vous pensez que ce sont ces personnes qui ont agit de leur propre chef ? Sérieusement ?
Le #1863936
Oui, il s'agit sans aucun doute d'une tromperie de grande ampleur, et commandées d'en haut : http://www.capital.fr/bourse/actualites/volkswagen-aurait-fabrique-plusieurs-versions-du-logiciel-fraudeur-1078706
Le #1864073
C'est pas un scandale qui va renverser VW, c'est VW qui va "étouffer" l'affaire et s'en sortir !!!
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]