Les scientifiques identifient les restes d'une comète tombée sur Terre il y a 28 millions d'années

Le par  |  1 commentaire(s) Source : The Verge
comète

C’est une découverte unique que viennent de faire un groupe de chercheurs sud-africains : une comète aurait explosé au-dessus de l’Égypte il y a 28 millions d’années.

D’après un groupe de chercheurs, une pierre découverte par un géologue égyptien en 1996 ne serait autre que les restes d’une très ancienne comète.

comète Si différentes études ont permis de repérer des poussières dans différentes couches géologiques ou de glace étudiées en Antarctique, jamais un fragment de comète n’avait été clairement identifié sur Terre jusqu’ici, laissant supposer que les comètes n’étaient que très rarement arrivées jusqu’à notre atmosphère, mais que dans la majorité des cas, elles se dispersaient sous la forme de nuages de poussière.

Le fragment en question a été analysé par une équipe de chercheurs qui ont publié leurs résultats cette semaine. En utilisant les rayons X et la spectroscopie Raman, ils ont ainsi déterminé que la roche découverte était bien issue d’une comète plutôt que d’une météorite.

Ce qui a été déterminant est que le fragment est partiellement constitué de diamants microscopiques. Le diamant est composé entièrement de carbone et ne se trouve sur notre planète que profondément sous terre, dans des zones ayant subi de fortes pressions il y a des millions d’années. Néanmoins, une pression équivalente à celle nécessaire pour la création de diamants est également atteignable lors d’un choc. Ce serait l’impact de la comète dans notre atmosphère qui aurait permis la formation des diamants dans son cœur. D’ailleurs, l’échantillon est composé à 65 % de carbone, contrairement aux 3 % généralement constatés dans les météorites.

La comète serait ainsi entrée dans notre atmosphère au-dessus de ce qui est actuellement l’Égypte et aurait explosé, déversant une pluie de feu . L’impact aurait soufflé toute forme de vie sur des kilomètres et le sable du désert du Sahara aurait été chauffé à plus de 2000 °C.

Une couche de verre de silice jaune se serait ainsi formée sur plus de 6000 km² dans le désert. Un verre qui aurait été utilisé pour former la pièce centrale d’une broche du pharaon Toutankhamon.

Les scientifiques se réjouissent de cette découverte qui pourrait leur permettre d’en apprendre davantage tant sur les comètes que sur la formation et les origines de l’univers.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1521702
Une comète qui a donc du en laisser plus d'un dans le comas

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]