Seagate perpétue la marque Maxtor

Le par  |  2 commentaire(s)
Logo Seagate

A la suite d'une fusion qui a très vite pris les airs d'un engloutissement pur et simple, on aurait pu penser que les jours de Maxtor en tant que marque étaient comptés, tant son repreneur, Seagate, avait mis d'empressement à débarquer une bonne partie de l'effectif de sa dernière acquisition.

A la suite d'une fusion qui a très vite pris les airs d'un engloutissement pur et simple, on aurait pu penser que les jours de Maxtor en tant que marque étaient comptés, tant son repreneur, Seagate, avait mis d'empressement à débarquer une bonne partie de l'effectif de sa dernière acquisition. Il n'en sera finalement rien.


... Et six mille licenciements plus tard...
Logo seagateLorsqu'on débourse près de deux milliards de dollars US pour racheter un concurrent, c'est rarement par grandeur d'âme. Seagate, au printemps 2006, s'est ainsi porté acquéreur de son rival Maxtor, et, très vite, les employés de ce dernier ont compris leur douleur : 6.000 d'entre eux (sur un total de 12.000 ; ne cherchez pas, ça fait 50%...) se sont retrouvés sans emploi, et les 6.000 autres espéraient très fort que cette "charrette" serait la dernière. Pour l'instant, c'est encore le cas. Restait à savoir quels desseins Seagate nourrissait pour Maxtor. La marque allait-elle continuer d'exister, ou ses produits seraient-ils simplement rebadgés Seagate. Finalement, ce sera un peu des deux.


Division des tâches
Logo maxtorA tout seigneur, tout honneur, Seagate se réservera les opérations de prestige. A lui, donc, les disques durs à la capacité pharaonique (les premiers exemplaires capables d'accueillir 750Go de données commencent à être commercialisés, et le Maxtor Fusion de 500Go est devenu un Seagate Fusion...) et les unités hybrides (un disque dur accompagné d'une unité de mémoire Flash, pour une plus grande rapidité de lecture et d'écriture), sans parler des lecteurs dotés de capacités de chiffrement intégrées. Maxtor se cantonnera donc dans le tout-venant (ce n'est déjà pas si mal), et fournira le gros de la troupe, à savoir les disques durs pour PC de bureau et portables, ce qui, dans ce dernier cas, sera une première pour la firme (peut-on encore l'appeler ainsi ') de Milpitas, en Californie. Les lignes de produits en cours d'exploitation seront maintenues, à l'image des DiamondMax, rejoints par les nouveaux MobileMax, dans des gammes de capacité allant de 40Go à 100Go. Les plus récents Momentus (120Go et 160Go) sont également pérennisés ; les DiamondMax gagnent en outre des éléments de 40Go et 320Go.

En un mot comme en cent, Maxtor n'est pas mort (et en plus, ça rime), et c'est plutôt une bonne nouvelle, même si désormais, les décisions le concernant sont prises à Scotts Valley...

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #125132
Pourvu que ce soit pas désormais des disques dur aussi naze que ceux de seagate (un bruit infame notament).
Le #125190
Seagate font des disques dur de qualité exemplaire selon mes sources, sinon pourquoi les garantir 5 ans contre tout défaut alors que les autres fabricants ne donnent une garantie que de 2 ou 3 ans dans le meilleur des cas.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]