SeaMicro SM1000 : 512 processeurs Atom font un serveur

Le par  |  0 commentaire(s) Source : SeaMicro
SeaMicro SM1000 logo pro

Les processeurs Intel Atom ne servent pas seulement de porte d'entrée au fondeur américain sur le marché de l'informatique nomade. Ils peuvent également couvrir des besoins en matière de serveurs économiques et compacts.

SeaMicron logoLes processeurs nomades ne sont pas seulement réservés au monde mobile. Leur faible consommation peut constituer un argument qui saura séduire les gestionnaires de data centers, tandis que leurs limitations de puissance peuvent être contournées en multipliant le nombre de processeurs, tout en constituant une solution plus compacte que les serveurs traditionnels.

Ainsi la société SeaMicro a présenté sa solution SM1000 utilisant pas moins de 512 processeurs Intel Atom 1,6 GHz mais consommant un quart de la puissance et un quart de l'espace d'un serveur standard ( comparaison entre une installation 40x1 RU et une installation 10 RU ).

SeaMicro explique que l'ère de l'Internet a changé le petit monde des serveurs et qu'il est maintenant important de pouvoir gérer des millions de petites requêtes que sont capables de traiter des processeurs moins puissants et moins gourmands en énergie que les générations précédentes, taillées pour de lourdes charges data.

Ces nouvelles architectures peuvent ainsi répondre aux besoins d'innombrables requêtes sur Internet, sur les réseaux sociaux ou encore pour consulter sa messagerie, activités qui ne demandent pas forcément une grosse charge de travail aux processeurs.

Les problèmes de gestion de l'espace et de la consommation d'énergie associées aux data centers sont devenus des problèmes critiques et l'arrivée de ces nouveaux types d'architectures processeurs peut en partie y répondre, à côté des processeurs spécifiquement conçus pour les serveurs.


Entre Atom x86 et ARM, un marché en cours de maturation
SeaMicro SM1000La solution SM1000 de SeaMicro profite des technologies développées par la société pour réduire encore plus l'encombrement et la consommation d'énergie des cartes mères et pour assurer un fonctionnement interconnecté des processeurs Atom via sa technologie DCAT d'allocation dynamique de la charge au moindre coût énergétique.

Le système SM1000 repose ainsi sur 512 processeurs Atom Z530, 1 To de DRAM et peut gérer jusqu'à 64 disques durs ou SSD en interface SATA, de 8 à 64 liens Ethernet Gigabit ou de 2 à 16 liens Ethernet 10 Gigabits.

Son annonce arrive à point nommé alors que l'architecture ARM concurrente s'apprête à investir le champ des serveurs. Les représentants de ARM Holding ont confirmé ces dernières semaines que plusieurs projets de serveurs économiques à base ARM étaient en cours d'évaluation, avec des solutions qui pourraient être dévoilées au cours du second semestre 2010.

En attendant, la solution SM1000 de SeaMicro sera commercialisée à partir du 30 juillet 2010, avec une configuration débutant à 139 000 dollars.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]