France : SFR parti pour détrôner iTunes '

Le par  |  10 commentaire(s) Source : AFP
SFR Music

Dans un entretien accordé au journal le Parisien, le président du directoire de la maison mère de SFR, annonce que ce dernier pourrait dépasser iTunes, en France.

Dans un entretien accordé au journal le Parisien, le président du directoire de la maison mère de SFR, annonce que ce dernier pourrait dépasser iTunes, en France.


Sfr musicQuand on pense téléchargement légal de musique, le nom d' Apple et de son système iTunes vient tout de suite à l'esprit. Leader mondial incontesté en la matière avec plus d'un milliard de titres vendus, la firme à la pomme avec son système, semble régner sans partage dans ce domaine et se taille la part du lion.

Toutefois, le président de Vivendi qui compte SFR parmi ses filiales, vient d'annoncer que l'opérateur de téléphonie mobile allait, si la tendance se confirme, damer le pion à iTunes sur le territoire hexagonal.


La première place visée
Au fil des années, SFR a diversifié son offre et à l'instar d' Apple avec iTunes Music Store, propose un service de téléchargement de musique pour mobiles ( transfert possible sur l'ordinateur ), SFR Music, qui connaît un succès croissant depuis sa création en décembre 2004. Avec un catalogue avoisinant les 500 000 titres ( 486 770 à l'heure actuelle ) et des seuils de téléchargements pouvant atteindre 4 000 titres par jour, SFR a réussi à entrer dans le top 3 des plate-formes de téléchargement en France. Fort de se succès, les appétits de la société se sont aiguisés et Jean-Bernard Lévy, le président de Vivendi, estime que : " nous pourrions, d'ici à la fin de l'année, dépasser le leader, iTunes, si la tendance se prolongeait ".


Le portable, un couteau suisse numérique
Aujourd'hui, les mobiles ne se cantonnent plus à l'unique fonction de téléphone portable. Devenus de véritables baladeurs, cette "dérive" a été grandement facilitée par l'arrivée de la 3G ( téléchargement plus rapide, capacités de stockage augmentées ). Et, si le succès des mobiles dans le domaine de la musique est semble-t-il en marche, Lévy s'intéresse également de très près à celui du jeu vidéo : " Dans trois ou quatre ans, le marché des jeux représentera plus de 4 millions de joueurs pour SFR ".

Si Apple met en application ses menaces de désengagement du marché musical français ( ce qui est peu probable ), la relève est d'ores et déjà assurée par SFR dont les velléités de première place sont clairement affichées.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #101032
Beark...
je ne comprend pas comment des gens peuvent utiliser ce genre de services.. ca coute chère, le son est pourri...
J'ai du mal à comprendre...
Le #101040
Ben c'est facile, ce sont des gens qui n'ecoute pas de la musique, aussi simple que ca.
Le #101042
il suffit de voir la grande majorité des titres qui sont proposés, perso, si on me les offres je les prends pas
Le #101045
Ouai c'est dingue... Si ils le font c'est bien que ça marche.
Perso je trouve ça ridicul
Thon_qui_cri_d'amour Hors ligne Héroïque 839 points
Le #101046
Musiques: de la merde
Politiques: de la merde
Qualité de la vie: de la merde

Conclusion: LA MERDE EST A LA MODE
Le #101074
SFR qui va détroner Itunes alors que leurs titres sont 3 fois plus cher.
Les téléphones portable deviennent de vrai porte monnaie électronique.
Le #101085
Et surtout que c'est limité au duo Windows Media Player 9+ et Windows...

Très net que SFR va mettre iTunes à la poubelle
Le #101092
@Thon_qui_cri_d'amour
Ce n'est pas nouveau. La faute à qui ' Pas aux marchands en tous cas. Ils ne font que s'adapter au marché.
France Soir en est l'exemple le plus récent.

Sur le fond, il faut comprendre que SFR affirme pouvoir damer le pion à iTunes sur le territoire français uniquement bien entendu.
Qui plus est si Apple sort du jeu (*) ce sera automatique.
Bref, un effet d'annonce qui ne coute pas très cher à Vivendi.
db


(*) On peut en douter mais à l'ère de l'Internet quelle différence entre acheter sa musique dématérialisée en France ou en Belgique dans la mesure où les serveurs sont aux US '
Le #101096
@john777
Ce qui est plus surprenant encore c'est que les interprètes acceptent de se voir mis à disposition sur un système d'aussi piètre qualité. Seul Cali a râlé à ma connaissance.
Là encore ce sont les usagers qui sont responsables. Après tout c'est leur porte-monnaie mais le nivellement ayant toujours lieu vers le bas ...
Non seulement cela est très CHER (à 3 euros le morceau cela triple le prix d'un CD), la qualité sonore est celle des grandes ondes (3 fois le prix d'un CD pour une bande passante de 2kHz et une dynamique de 20dB, je dis bravo) et on n'a le droit de le copier que 3 fois je crois.
Je résume une qualité sonore de TSF pour 3 fois le prix d'un CD sans possibilité de copie réelle. Cela nous fait donc le prix de l'album (en comptant une moyenne de nombre d'écoutes d'un album à 20 fois) à 900 euros (15 morceaux x 3 x 20).
Et si je prends en compte la qualité sonore c'est plusieurs dizaines de milliers d'euros l'album.
1000 euros l'album sachant que la maison d'édition touche 70% là-dessus (sources :
http://blog.siteparc.fr/index.php/2006/01/24/126-cout-revient-cd-fnac et adami) : pas mal du tout.
Et rien ne dit qu'il s'en vendra moins que s'ils étaient à 20 euros.
Le #101164
Arf, j'adore le raisonnement de SFR.
Moi j'ai un serveur ftp, hier on m'a downloadé un fichier et aujourd'hui on m'en a downloadé 10. Si ça continue dans quelque mois je suis le numéro 1 de la mise à dispo de fichiers sur le net
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]