Rachat de SFR : quelles conséquences pour Bouygues Telecom ?

Le par  |  29 commentaire(s) Source : AFP
Bouygues-Telecom-logo

En choisissant Altice et Numericable, le groupe Vivendi n'a pas donné suite aux offres du groupe Bouygues qui s'est pourtant démené pour séduire et va devoir trouver d'autres options. Comme une alliance forcée avec Iliad / Free ?

Pour le groupe Bouygues, c'est le scénario du pire qui s'est décidé ce samedi quand Vivendi a confirmé sa préférence pour Altice / Numericable au terme de la période de négociations exclusives terminée ce 4 avril. Malgré ses efforts pour renforcer son offre, apporter des garanties financières et même laisser le choix du montage financier, cela n'a pas suffi pour modifier l'équilibre des forces en présence à son avantage.

S'il y a des chances pour qu'il conteste le choix du conseil de surveillance de Vivendi, ayant affirmé à plusieurs reprises que son offre relevée était la mieux disante, le groupe Bouygues va sans doute devoir amorcer un plan B.

Bouygues-Telecom-logo En rapprochant SFR et Numericable, le marché mobile français continue de fonctionner avec quatre opérateurs mobiles mais dans une configuration qui sera constituée de deux gros opérateurs (Orange et SFR/Numericable) et de deux plus petits (Bouygues Telecom et Free Mobile), sans compter les opérateurs mobiles virtuels.

Un tel marché à quatre acteurs peut contribuer à maintenir des prix bas à court terme mais il ne résoud pas les problèmes de perte de revenus des opérateurs par rapport à la nécessité de maintenir des investissements élevés pour améliorer leurs réseaux.

Bouygues Telecom, déjà affaibli par l'arrivée de Free Mobile et de ses tarifs agressifs, pourrait n'avoir d'autre choix que de se vendre au groupe Iliad, toujours intéressé par son réseau mobile et qui faisait partie des accords connexes s'il avait été choisi par Vivendi.

Iliad logo Ce scénario, qui ramènera finalement encore le marché à trois acteurs, a déjà été anticipé par les observateurs et analystes comme très probable au regard du contexte économique déjà difficile dans les télécoms.

Il reste que si le groupe Bouygues était prêt à offrir son réseau et une partie de ses fréquences sur un plateau d'argent à Xavier Niel dans l'espoir de calmer les inquiétudes des régulateurs, un rapprochement dans le cadre du marché remanié par la fusion entre SFR et Numericable, risque de ranimer les tensions et de se jouer dans des conditions bien différentes par rapport aux amabilités échangées récemment entre Martin Bouygues et le patron du groupe Iliad, quelques semaines après des déclarations de guerre sur les prix dans l'Internet fixe.

En attendant, Bouygues peut toujours tenter de rester très offensif sur la 4G, profitant de la disponibilité de la bande 1800 MHz pour proposer une vaste couverture de la population et mettre des bâtons dans les roues de la nouvelle entité SFR-Numericable qui débutera ses activités avec un niveau d'endettement élevé, ce qui risque de limiter ses capacités à proposer des offres attractives.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1707302
Avec un parton qui vis en suisse, change de canton tous les 2 ans pour ne pas payer d’impôts et qui base sa société au lkuxembourg, que devons nous attendre ?

Bha il vas s'occuper de maximiser la marge en délocalisant le siège social dans un premier temps puis tapera dans la masse salariale ensuite ( baisse drastique des salaires et/ou personnel à la porte )

résultat ->perte massive pour l'état français

Si il est aussi con que je le pense il vas également réduire au maximum l'investissement.....

Bref, à mon avis ce sera pire que si bouygue avait repris sfr....
Le #1707352
Cela sera peut être la prochaine offre d'achat pour FREE je dira d'ici 2 à 3 ans.
Le #1707362
Le CA du secteur mobile est en baisse le CA du secteur fixe stagne ,les alliés de numéricable sont des prédateurs dont je les voient bouffer numéricable puis tout revendre au plus offrant et l'on se retrouve avec un nouveau marché à 3.
Autre solution Bouygues lâche l'affaire, Free le rachète et fait tomber numéricable (en plus numéricable face à Free et Orange (au vu de son endettement) perdra beaucoup de valeurs:marché à deux acteurs .
On peut tout imaginer ,là les requins ne sont pas en voie de disparition.
Le #1707372
Boarf, on s'en fou, ça changera pas grand chose pour nous. Les seuls qui ont changés quoi que ce soit sont Free, et ils sont toujours là.
Le #1707382
KAISER59 a écrit :

Avec un parton qui vis en suisse, change de canton tous les 2 ans pour ne pas payer d’impôts et qui base sa société au lkuxembourg, que devons nous attendre ?

Bha il vas s'occuper de maximiser la marge en délocalisant le siège social dans un premier temps puis tapera dans la masse salariale ensuite ( baisse drastique des salaires et/ou personnel à la porte )

résultat ->perte massive pour l'état français

Si il est aussi con que je le pense il vas également réduire au maximum l'investissement.....

Bref, à mon avis ce sera pire que si bouygue avait repris sfr....



Ici on parle de Bouygues , pas du patron de Numéricable .... enfin bon

Si il était aussi con que tu le dit , il ne serait pas PDG de cette boite hein ?

Qu'est-ce qui te dérange ?

Les cocoricos franchouillards de Montebourg ?

L'économie française est déjà mondialisée depuis belle lurette , et le patriotisme économique est une chimère.

Tout le monde gueule pour sauvegarder les emplois , mais tout le monde veut ce qu'il y a de moins cher

Tout le paradoxe d'un pays sur le déclin !
Le #1707452
Misstigry a écrit :

KAISER59 a écrit :

Avec un parton qui vis en suisse, change de canton tous les 2 ans pour ne pas payer d’impôts et qui base sa société au lkuxembourg, que devons nous attendre ?

Bha il vas s'occuper de maximiser la marge en délocalisant le siège social dans un premier temps puis tapera dans la masse salariale ensuite ( baisse drastique des salaires et/ou personnel à la porte )

résultat ->perte massive pour l'état français

Si il est aussi con que je le pense il vas également réduire au maximum l'investissement.....

Bref, à mon avis ce sera pire que si bouygue avait repris sfr....



Ici on parle de Bouygues , pas du patron de Numéricable .... enfin bon

Si il était aussi con que tu le dit , il ne serait pas PDG de cette boite hein ?

Qu'est-ce qui te dérange ?

Les cocoricos franchouillards de Montebourg ?

L'économie française est déjà mondialisée depuis belle lurette , et le patriotisme économique est une chimère.

Tout le monde gueule pour sauvegarder les emplois , mais tout le monde veut ce qu'il y a de moins cher

Tout le paradoxe d'un pays sur le déclin !


La dernière phrase...
Cela fait depuis 1980 que des oiseaux de mauvaise augure nous disent sans cesse que notre pays est en déclin. Presque 35 ans après, alors qu'on est un pays de seulement 60 millions d'habitants, nous sommes encore la 6ième puissance économique mondiale !
Le #1707472
saepho a écrit :

Misstigry a écrit :

KAISER59 a écrit :

Avec un parton qui vis en suisse, change de canton tous les 2 ans pour ne pas payer d’impôts et qui base sa société au lkuxembourg, que devons nous attendre ?

Bha il vas s'occuper de maximiser la marge en délocalisant le siège social dans un premier temps puis tapera dans la masse salariale ensuite ( baisse drastique des salaires et/ou personnel à la porte )

résultat ->perte massive pour l'état français

Si il est aussi con que je le pense il vas également réduire au maximum l'investissement.....

Bref, à mon avis ce sera pire que si bouygue avait repris sfr....



Ici on parle de Bouygues , pas du patron de Numéricable .... enfin bon

Si il était aussi con que tu le dit , il ne serait pas PDG de cette boite hein ?

Qu'est-ce qui te dérange ?

Les cocoricos franchouillards de Montebourg ?

L'économie française est déjà mondialisée depuis belle lurette , et le patriotisme économique est une chimère.

Tout le monde gueule pour sauvegarder les emplois , mais tout le monde veut ce qu'il y a de moins cher

Tout le paradoxe d'un pays sur le déclin !


La dernière phrase...
Cela fait depuis 1980 que des oiseaux de mauvaise augure nous disent sans cesse que notre pays est en déclin. Presque 35 ans après, alors qu'on est un pays de seulement 60 millions d'habitants, nous sommes encore la 6ième puissance économique mondiale !



Va dire ça aux 3 millions et demi de chômeurs ( déclarés )

Ca va surement les intéresser !

Et pour en revenir à SFR , oui , il y aura des licenciements , c'est inévitable.

Peut-être un peu moins que si cela avait été Bouygues ( moins de boutiques physiques ) , mais il y en aura.
Le #1707582
Misstigry a écrit :

saepho a écrit :

Misstigry a écrit :

KAISER59 a écrit :

Avec un parton qui vis en suisse, change de canton tous les 2 ans pour ne pas payer d’impôts et qui base sa société au lkuxembourg, que devons nous attendre ?

Bha il vas s'occuper de maximiser la marge en délocalisant le siège social dans un premier temps puis tapera dans la masse salariale ensuite ( baisse drastique des salaires et/ou personnel à la porte )

résultat ->perte massive pour l'état français

Si il est aussi con que je le pense il vas également réduire au maximum l'investissement.....

Bref, à mon avis ce sera pire que si bouygue avait repris sfr....



Ici on parle de Bouygues , pas du patron de Numéricable .... enfin bon

Si il était aussi con que tu le dit , il ne serait pas PDG de cette boite hein ?

Qu'est-ce qui te dérange ?

Les cocoricos franchouillards de Montebourg ?

L'économie française est déjà mondialisée depuis belle lurette , et le patriotisme économique est une chimère.

Tout le monde gueule pour sauvegarder les emplois , mais tout le monde veut ce qu'il y a de moins cher

Tout le paradoxe d'un pays sur le déclin !


La dernière phrase...
Cela fait depuis 1980 que des oiseaux de mauvaise augure nous disent sans cesse que notre pays est en déclin. Presque 35 ans après, alors qu'on est un pays de seulement 60 millions d'habitants, nous sommes encore la 6ième puissance économique mondiale !



Va dire ça aux 3 millions et demi de chômeurs ( déclarés )

Ca va surement les intéresser !

Et pour en revenir à SFR , oui , il y aura des licenciements , c'est inévitable.

Peut-être un peu moins que si cela avait été Bouygues ( moins de boutiques physiques ) , mais il y en aura.


Et je peux le dire aussi aux 30 millions de travailleurs ?

De plus, on a un taux de chômage à 10% quand celui de la chine est 20%
Si notre pays est en déclin, que dis-tu de celui de la Chine ???
Qu'il est en disparation totale ?
En désaccord total avec tout ceux qui pensent qu'il ravirait bientôt la place de première puissance économique mondiale aux Etats-Unis ?
Le #1707592

Y en a encore qui croient aux chiffres officiels
Le #1707612
Misstigry a écrit :

saepho a écrit :

Misstigry a écrit :

KAISER59 a écrit :

Avec un parton qui vis en suisse, change de canton tous les 2 ans pour ne pas payer d’impôts et qui base sa société au lkuxembourg, que devons nous attendre ?

Bha il vas s'occuper de maximiser la marge en délocalisant le siège social dans un premier temps puis tapera dans la masse salariale ensuite ( baisse drastique des salaires et/ou personnel à la porte )

résultat ->perte massive pour l'état français

Si il est aussi con que je le pense il vas également réduire au maximum l'investissement.....

Bref, à mon avis ce sera pire que si bouygue avait repris sfr....



Ici on parle de Bouygues , pas du patron de Numéricable .... enfin bon

Si il était aussi con que tu le dit , il ne serait pas PDG de cette boite hein ?

Qu'est-ce qui te dérange ?

Les cocoricos franchouillards de Montebourg ?

L'économie française est déjà mondialisée depuis belle lurette , et le patriotisme économique est une chimère.

Tout le monde gueule pour sauvegarder les emplois , mais tout le monde veut ce qu'il y a de moins cher

Tout le paradoxe d'un pays sur le déclin !


La dernière phrase...
Cela fait depuis 1980 que des oiseaux de mauvaise augure nous disent sans cesse que notre pays est en déclin. Presque 35 ans après, alors qu'on est un pays de seulement 60 millions d'habitants, nous sommes encore la 6ième puissance économique mondiale !



Va dire ça aux 3 millions et demi de chômeurs ( déclarés )

Ca va surement les intéresser !

Et pour en revenir à SFR , oui , il y aura des licenciements , c'est inévitable.

Peut-être un peu moins que si cela avait été Bouygues ( moins de boutiques physiques ) , mais il y en aura.


un peu moins?

dans 2 ans SFR sera a revendre a un fonds speculatif quelconque, vidé de son cash et de son personnel, parce que les dettes seront trop importantes...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]