Shadow présente enfin son "PC du futur"

Le par  |  16 commentaire(s)
Shadow futur du PC

Shadow a convié la presse en fin de semaine dernière avec l'intention de présenter son fameux "PC du futur". Alors qu'en est-il vraiment ?

Cela faisait plusieurs semaines que Shadow teasait son très mystérieux "PC du futur" pour reprendre les termes de la société. Et c'est finalement au cours d'une conférence de presse que le tout a été dévoilé.

Au coeur du Blade Shadow on trouve tout simplement l'alliance d'un PC personnel associé à la puissance du Cloud Computing. A la manière de la location de serveur, l'utilisateur est ainsi propriétaire d'un boitier qui lui permet d'accéder à un PC dont les composants se situent à distance.

Shadow

Concrètement, l'utilisateur du service paie chaque mois pour disposer d'une solution matérielle à laquelle il n'a physiquement pas accès mais qui lui permet de profiter d'un PC comme s'il l'avait à son domicile avec un accès à Windows et à toutes les fonctionnalités d'un PC standard.

Il ne s'agit pas de Cloud gaming à proprement parler puisque la plateforme ne proposera pas de jeux en accès direct. Ce qui est inscrit dans le Cloud, c'est le concept même du PC, comme si l'utilisateur gérait son PC de jeu à distance depuis un hôtel ou chez des amis.

Shadow 2

Le boitier qui propose l'accès au service offre un design angulaire avec un socle lumineux. On y trouve 2 Display Port, 2 ports USB 3.0, 2 ports USB 2.0, un port Ethernet, des connectiques Audio et du WiFi ainsi que du Bluetooth. On y branche donc son écran et ses périphériques (souris, clavier, manette, webcam, imprimante...).

Pour gérer les données, c'est un SoC AMD Merlin Falcon qui opère (8 coeurs x86 64 Bits Excavator associés à des coeurs graphiques Radeon de troisième génération à huit unités de calcul cadencées à 800 Mhz).

Shadow 1

Du côté du serveur, la première configuration proposée est équivalente à un PC de joueur d'un prix de 1500 euros avec un Intel Xeon 6 threads, 12 Go de RAM, 256 Go de SSD, Windows 10 et une GeForce GTX 1070. Il sera possible d'étendre la capacité de stockage et de faire évoluer la carte graphique.

Mais alors, pourquoi miser sur de la location et de la dématérialisation ? L'avantage avancé par Shadow est le fait de toujours s'assurer de profiter d'un PC techniquement à jour sans surcout, notamment grâce au remplacement régulier des pièces qui l'animent.

Autre atout : un accès depuis n'importe où. Du moment que l'utilisateur dispose d'une connexion suffisante, son PC peut être consulté depuis n'importe quel endroit : chez des amis, en mobilité, et même depuis un smartphone ou une tablette avec l'application Android dédiée.

Pour ce qui est des logiciels et des jeux, l'utilisateur devra se débrouiller. Comme on le fait actuellement avec les plateformes de jeux comme Steam, Origin ou autres, il faudra gérer son PC comme si on en disposait physiquement, acheter ses titres et les installer.

AMD Merlin Falcon

Concernant la qualité d'image, Shadow indique être en mesure de gérer la définition 4K à 50 Hz, et jusqu'à 144 hz en Full HD, le flux de données étant encodé en H.264. Malgré tout, la qualité globale de l'expérience dépendra surtout de la qualité de la connexion entre le serveur et le boitier. Un peu comme Netflix, la qualité d'image s'adaptera en fonction du débit disponible pour proposer une expérience fluide, même si cela implique une compression plus poussée, et donc une qualité entamée.

De par ces aspects, l'offre se destine avant tout aux clients disposant de la fibre FTTH. La retransmission de flux vidéo en 4K@60fps nécessite 25Mbit/s, mais il faudra bien plus pour s'assurer d'une qualité constante. Notons que dans ces conditions, certains clients ADSL pourraient privilégier leur connexion 4G pour profiter de l'offre, mais gare à l'enveloppe Data !

Enfin, concernant les tarifs, Shadow évoque 44,95 € par mois sans engagement, 34,95€ par mois pour 3 mois et 29,95€ par mois pour un engagement sur 1 an. Sur un an, le prix de revient est de 359€, soit 100 euros de moins que l'achat d'une GTX 1070.

En partant du principe que l'on change son PC tous les 3 ans, on peut tabler sur 1080€ de location, avec un changement de matériel gratuit par la suite... Sachant que les configurations proposées sont équivalentes à des machines allant de 1400 à 1800 euros, à chacun de se faire son idée.

Il faudra également prendre en considération les économies d'énergies réalisées, puisque le gros du calcul se fait avant tout côté serveur... Dans la liste des inconvénients, outre le besoin d'une bande passante importante, l'accès au PC sera impossible en mode hors connexion, ce qui pourra parfois poser problème.

Les précommandes seront ouvertes à compter du 27 octobre prochain sur le site de Shadow, les premières machines devraient être lancées d'ici la fin de l'année. Shadow espère enregistrer plus de 3000 joueurs d'ici mars 2017.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le #1929147
Bonne idée , je suis en FTTH aussi maintenant.
Les confs sont vraiments sympathiques aussi.


Peace.
Le #1929148
"En partant du principe que l'on change son PC tous les 3 ans, on peut tabler sur 1080€ de location, avec un changement de matériel gratuit par la suite... Sachant que les configurations proposées sont équivalentes à des machines allant de 1400 à 1800 euros, à chacun de se faire son idée."

On ne jette pas à la benne l'ancien pc non plus, c'est aussi à prendre en compte.

Perso, je ne suis pas convaincu par la mode du SaaS: tu perd le contrôle sur tout et ça me plait pas. Maintenant pour le HaaS, pourquoi pas...à la condition d'avoir la connexion qui va avec, qu'il n'y ait pas d'attaque sur leurs serveurs, qu'on ait une latence suffisamment basse pour qu'on ait pas une seconde de retard sur les jeux en ligne et qu'on ait l'assurance d'un service fiable même aux heures de pointe. C'est pas gagné

Et puis bon, qu'en est-il de la propriété des documents qui seront stockés sur ces machines? On pourra y mettre ce qu'on veut ou on sera fliqués pour ne pas qu'il y ait de contenu pouvant incriminer la responsabilité de la boite?

Bref, sur le papier c'est joli mais en pratique ça me parait compliqué.
Anonyme
Le #1929149
FlamingLaserSword a écrit :

"En partant du principe que l'on change son PC tous les 3 ans, on peut tabler sur 1080€ de location, avec un changement de matériel gratuit par la suite... Sachant que les configurations proposées sont équivalentes à des machines allant de 1400 à 1800 euros, à chacun de se faire son idée."

On ne jette pas à la benne l'ancien pc non plus, c'est aussi à prendre en compte.

Perso, je ne suis pas convaincu par la mode du SaaS: tu perd le contrôle sur tout et ça me plait pas. Maintenant pour le HaaS, pourquoi pas...à la condition d'avoir la connexion qui va avec, qu'il n'y ait pas d'attaque sur leurs serveurs, qu'on ait une latence suffisamment basse pour qu'on ait pas une seconde de retard sur les jeux en ligne et qu'on ait l'assurance d'un service fiable même aux heures de pointe. C'est pas gagné


Pas faux.


Peace.
Le #1929151
Oui les 2 choses qui me font peur ce sont les données et la latence le Cloud Gaming te renvoie un streaming et en jeu sa va forcément renvoyé avec du décalage même si il est en dessous de 1s c'est déjà beaucoup trop dans un jeux vidéo.

J'aimerais bien passer le cap du cloud gaming mais je n'est jamais eu une seul réponse concernant c'est deux cas.
Le #1929152
nope nope nope nope https://lut.im/HJYX8uY4eZ/jjbp4i80LBzsN8Bw.gif

Oui, j'ai du mal avec l'idée de louer une grosse VM dans un DC et d'avoir un client semi-léger chez soi. OK la BP et la latence (avec de la fibre) seront minimales, OK la config est sympa, mais quid:

* de la sécurité et de l'authentification des utilisateurs?
* de la sécurité du protocole utilisé pour "streamer" le bureau? Sachant qu'on va probablement y taper une pléthore de mots de passe ou autres… si le flux est interceptable et déchiffrable via du MITM par exemple, ça risque de picoter sévère.
* y'a-t-il une réplication des données possibles entre le client "léger" et la machine distante, pour pouvoir bosser hors-connexion (ex: intervention sur la ligne, déménagement, etc), ou simplement avoir ses données chez soi?
* peut-on virtualiser (sachant que c'est probablement une grosse VM, vu la RAM offerte (du xeon 6cœurs/12 threads t'en as de dispo chez Online, OVH et cie, mais en général pas avec 12 petits Go de RAM… plutôt 128… )?
* Windows 10 obligatoire ou on peut installer autre chose?
* quid de la FDE? (Full Disk Encryption)
* Si je reboote la "machine" (ou plus probablement la grosse VM), j'ai accès au BIOS? Un accès IPMI/ILO/iDRAC/KVM over IP possible (via VPN par ex, surtout pas à poil sur Internet)?
* Si pour une raison X ou Y je ne peux pas payer l'abonnement pendant un mois, mes données stockées là bas deviennent quoi?

et plein, plein d'autres questions…
Le #1929160
lidstah a écrit :

nope nope nope nope https://lut.im/HJYX8uY4eZ/jjbp4i80LBzsN8Bw.gif

Oui, j'ai du mal avec l'idée de louer une grosse VM dans un DC et d'avoir un client semi-léger chez soi. OK la BP et la latence (avec de la fibre) seront minimales, OK la config est sympa, mais quid:

* de la sécurité et de l'authentification des utilisateurs?
* de la sécurité du protocole utilisé pour "streamer" le bureau? Sachant qu'on va probablement y taper une pléthore de mots de passe ou autres… si le flux est interceptable et déchiffrable via du MITM par exemple, ça risque de picoter sévère.
* y'a-t-il une réplication des données possibles entre le client "léger" et la machine distante, pour pouvoir bosser hors-connexion (ex: intervention sur la ligne, déménagement, etc), ou simplement avoir ses données chez soi?
* peut-on virtualiser (sachant que c'est probablement une grosse VM, vu la RAM offerte (du xeon 6cœurs/12 threads t'en as de dispo chez Online, OVH et cie, mais en général pas avec 12 petits Go de RAM… plutôt 128… )?
* Windows 10 obligatoire ou on peut installer autre chose?
* quid de la FDE? (Full Disk Encryption)
* Si je reboote la "machine" (ou plus probablement la grosse VM), j'ai accès au BIOS? Un accès IPMI/ILO/iDRAC/KVM over IP possible (via VPN par ex, surtout pas à poil sur Internet)?
* Si pour une raison X ou Y je ne peux pas payer l'abonnement pendant un mois, mes données stockées là bas deviennent quoi?

et plein, plein d'autres questions…


Je plussoie à mort. D'autant que il y a intérêt avoir une sacrée bande passante. Et en cas de panne de courant, on fait comment ?

Le cloud, c'est peut-être pratique pour les entreprises, mais pour le matos personnel, cette boîte soulève trop d'inconvénients et de questions, notamment : jusqu'où pourra-t-on personnaliser le hardware et le software ?

Et je parle pas de la fiabilité. Tout tient sur une connexion internet. Tu oublie de payer l'abonnement, et hop, toutes tes données effacées.

Définitivement non merci.
Le #1929162
Luxus a écrit :

Bonne idée , je suis en FTTH aussi maintenant.
Les confs sont vraiments sympathiques aussi.


Peace.


juste comme ca tu as combien en upload avec ta fibre?


Le #1929163
FlamingLaserSword a écrit :

"En partant du principe que l'on change son PC tous les 3 ans, on peut tabler sur 1080€ de location, avec un changement de matériel gratuit par la suite... Sachant que les configurations proposées sont équivalentes à des machines allant de 1400 à 1800 euros, à chacun de se faire son idée."

On ne jette pas à la benne l'ancien pc non plus, c'est aussi à prendre en compte.

Perso, je ne suis pas convaincu par la mode du SaaS: tu perd le contrôle sur tout et ça me plait pas. Maintenant pour le HaaS, pourquoi pas...à la condition d'avoir la connexion qui va avec, qu'il n'y ait pas d'attaque sur leurs serveurs, qu'on ait une latence suffisamment basse pour qu'on ait pas une seconde de retard sur les jeux en ligne et qu'on ait l'assurance d'un service fiable même aux heures de pointe. C'est pas gagné

Et puis bon, qu'en est-il de la propriété des documents qui seront stockés sur ces machines? On pourra y mettre ce qu'on veut ou on sera fliqués pour ne pas qu'il y ait de contenu pouvant incriminer la responsabilité de la boite?

Bref, sur le papier c'est joli mais en pratique ça me parait compliqué.


exactement pas pour moi


Le #1929165

Le changement de PC gamer tous les 2-3 ans, ça fait belle lurette que c'est terminé avec le nivellement par le bas des consoles pour le développement des jeux multi-plateforme.

Un PC Gamer de 6 ans maintenant, il est toujours "à fond"...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]