En prison à cause d'un poke sur Facebook ?

Le par  |  10 commentaire(s) Source : ZDNet
Facebook_Logo

Une trentenaire risque une peine de prison pour avoir envoyé un poke sur Facebook. Elle n'avait pas le droit de contacter la personne, quel que soit le moyen de communication utilisé.

Facebook_LogoShannon D. Jackson, habitant à Hendersonville, une ville de l'État du Tennessee aux États-Unis, risque une peine de prison de 11 mois et 29 jours, ainsi qu'une amende de 2 500 dollars ( environ 1 700 euros ) pour avoir envoyé un poke sur le réseau social Facebook.

Justice logo proCe n'est pas le poke en lui-même qui pourrait lui coûter cher, mais le fait qu'elle n'ait pas respecté l'interdiction d'entrer en contact avec la personne à qui elle a envoyé le poke. Pour la justice US, ce poke représente à lui seul une infraction.

En détention provisoire dans l'établissement pénitentiaire du Comté de Summer depuis le week-end dernier, la femme de 36 ans attend maintenant son jugement. Rendez-vous le 28 octobre prochain pour le verdict.

Un peu cher payé le clic...

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #532731
Ils sont fou ces ricains en attente de jugement mais quand même incarcérée. Pauvre femme.
Ah ... et Obama est prix Nobel de la paix
Le #532751
hotfire

Sauf qu'Obama ne décide pas de la façon dont la loi est appliquée, donc... En France c'est la même chose, si un juge condamne quelqu'un a une peine, ce n'est pas de la faute de Sarkozy...
Le #532771
Elle est incarcérée provisoirement parce qu'elle avait déjà une peine en cours.

Sinon, +1 CodeKiller
Le #532801
En même temps, ça se défend.

Il s'agit d'une personne qui a eu interdiction (jugement d'un tribunal) d'entrer en contact avec une autre personne, quel que soit le moyen de communication.
La news ne dit pas pourquoi ce jugement mais il est probable que ce soit justifié, dans ce cas il est normal que le justice intervienne, il n'y a pas que des jugements idiots aux USA.

Imaginez une femme victime d'une agression qui obtient de la justice que l'agresseur n'ait pas le droit de s'approcher d'elle ou d'entrer en contact, vous trouveriez normal que l'agresseur puisse enoyer un poke ou autre connerie (mail, sms...) ? Ce serait du harcelement.

Avant de critiquer la justice Américaine, il serait bon de connaitre le pourquoi de l'interdiction d'entrer en contact.
En bref, les tenants et aboutissants.

Le #532861
Et pour les réfractaires à facebook un poke c'est ... ?
Le #532881
grunk>

C'est une alerte pour attirer l'attention d'un membre du réseau social.


Le #532951
separation des pouvoirs,
relisez Montesquieu, executif (le gvt), legislatifs (le parlement) et judiciaire, Obama n'a rien a voir (et ne doit rian avoir a voir avec la decision du juge).
c'est d'ailleur un des problemes en france la faiblesse de la separation
Le #533211
euh ... y'a encore un tas de personnes qui sont pas sur facebook... j'suis en cours avec une vingtaines de mec qui bossent dans l'informatique, 3 seulement sont inscrit sur facebook...

On peux savoir c'est quoi un POKE (meme si là on se doute que c'est un simple message... j'ai découvert aujourd'hui les points cool ou un truc comme ca)

Ouai, j'ai jamais tapé facebook.com dans ma barre d'adresse !
Le #533301
"Un peu cher payé le clic..."
En partant de là, tirer avec une arme à feu se résume aussi à un "clic"
Le #533681
Ok, la loi, c'est la loi.
Mais ce qui m'échappe, c'est que pour envoyer un poke à quelqu'un sur facebook, il faut être "ami" avec cette personne...
Et ça me parait pour le moins aberrant de ne pas supprimer de sa liste "d'amis" une personne qu'on a envoyé en justice avec pour conséquence une interdiction de vous contacter...
Mais bon, ça doit être ma logique européenne

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]