Skype for Business

Le par  |  1 commentaire(s) Source : Slashdot
Screen Skype 2.0

Finie l'étiquette de "logiciel de téléphonie du pauvre" : Skype veut définitivement conquérir les entreprises, faire taire les mauvaises langues qui lui attribuent tous les défauts en terme de sécurité, bref, Skype estime qu'il est tant de grandir.

Finie l'étiquette de "logiciel de téléphonie du pauvre" : Skype veut définitivement conquérir les entreprises, faire taire les mauvaises langues qui lui attribuent tous les défauts en terme de sécurité, bref, Skype estime qu'il est tant de grandir...

Screen skype 2 0
Trouvez-moi donc un seul internaute sur la planète Terre (la troisième en partant du Soleil) qui ne connaisse pas Skype, ou n'ait du moins jamais entendu prononcer son nom. Allez-y. Vous voyez ' Tout le monde et son voisin connaît ce petit logiciel qui, à son apparition en 2004, s'est immédiatement trouvé une "clientèle", et a séduit depuis des dizaines de millions d'usagers réguliers et fidèles à travers le monde. Sa simplicité d'utilisation, associée au fait qu'il évolue en permanence, ont contribué à son succès, au point qu'un géant de la planète Internet (en fait, la même que celle évoquée plus haut...), eBay, s'en est porté acquéreur, au terme d'un bataille homérique avec quelques autres grands noms. Sans doute eBay voyait-il les perspectives de croissance de sa future acquisition, car il a tout de même misé 2,6 milliards de dollars US pour une toute petite société basée au Luxembourg.

Aujourd'hui, eBay veut sans doute recueillir les premiers dividendes de son investissement, et après avoir encouragé les premiers services payants de Skype (SkypeIn et SkypeOut), le site de vente en ligne annonce une déclinaison du logiciel de téléphonie sur Internet à destination expresse des entreprises, notamment celles de petite taille, pour qui les factures de téléphone représentent souvent un poste comptable important, et que les différentes offres des opérateurs de téléphonie, classique ou en VoIP (Voice over Internet Protocol ; téléphonie sur Internet) ne peuvent satisfaire.

Skype for Business est né de ce constat, et entend se faire une place au soleil. Les entreprises, au contraire des particuliers, comprennent qu'on ne peut pas toujours "avoir quelque chose pour rien", et qu'il faut parfois bourse délier pour bénéficier d'un service adapté. 97% des entreprises qui utilisent déjà Skype ont souscrit à son service d'appel payant Out, qui leur coûte en moyenne 2 cents la minute, et 31% de ces mêmes entreprises mentionnent même leur identifiant SkypeIn sur leurs cartes de visite, alors que ce dernier service leur revient à seulement 35,80 dollars US par an !

Pourtant, le marché de la VoIP pour les entreprises est difficile à évaluer. Certains le jugent énorme, ou en passe de le devenir : il représenterait quelque 785 millions de dollars US annuels vers 2009—c'est bientôt—contre à peine 233 millions l'an passé. Qui plus est, les petites entreprises sont souvent les moins bien servies en ce domaine, car leur faible taille ne leur permet pas toujours de faire jouer en leur faveur la concurrence que se livrent les opérateurs. Une offre "marginale", spécialement conçue pour elles, serait une bénédiction, et Skype semble l'avoir compris.

Les clients de messagerie instantanée, qui intègrent depuis belle lurette une fonction conversation audio/vidéo, ne sont pas à négliger non plus, mais ils posent de véritables questions en terme de sécurité, en raison notamment de la facilité désarmante avec laquelle on peut télécharger toutes sortes de programmes par leur intermédiaire. Non décidément, ce qu'il faut aux petites et très petites entreprises, c'est un logiciel de téléphonie sur Internet simple, léger, et redistribuable sur un réseau local, pas trop cher à acquérir et à utiliser et, surtout, sûr. Certes, Skype a récemment essuyé quelques critiques en matière de sécurité, mais elles tenaient plus du non-respect de la présomption d'innocence que de l'observation objective, et pour autant qu'on sache, aucune faille n'a réellement été décelée. Le maître-mot pour une entreprise est "fiabilité", et Skype présente de sérieuses références à ce niveau. Skype for Business devrait suivre dans la même veine.

L'inferface de cette nouvelle déclinaison offrira ainsi la possibilité de connecter un traducteur, sur site ou distant, pour les conversations internationales. L'entreprise client pourra aussi avoir autant de comptes Skype qu'elle pourra s'en offrir, chacun rechargeable directement par prélèvement automatique, comme des grands. Et puis à terme, Skype for Business s'ouvrira aux autres logiciels, comme Microsoft / MSN et Yahoo l'ont fait récemment, suivant l'exemple lancé par AOL / AIM à l'automne dernier.

Le village deviendra alors vraiment global...
Complément d'information
  • Messenger Plus! for Skype
    Dans la lignée de l'extension Messenger Plus! pour le client de messagerie instantanée de Microsoft, il existe Messenger Plus for Skype.
  • Pamela for Skype : plus de fonctions pour le client VoIP
    Vous souhaiteriez doter le célèbre client de téléphonie par Internet de nouvelles fonctionnalités, parmi lesquelles celles d'historique ou de répondeur ? L'add-on Pamela for Skype pourrait vous intéresser.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #92580
sa existe encore des gens qui ne conaissent pas skype, quand je leur demande si ils ont skype ils me repondent c'est quoi ça ''
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]