Une nouvelle version de Skype pour éviter d'être surveillé

Le par  |  4 commentaire(s) Source : Vnunet
Skype - Logo

Selon un article récemment publié par nos confrères de Vnunet, l'éditeur du logiciel de VoIP ( Voice over Internet Protocol ) a récemment avoué que son logiciel permettait de relever le numéro de série de la carte mère de l'ordinateur sur lequel il était installé, à l'insu même de l'utilisateur.

Skype logoSelon un article récemment publié par nos confrères de Vnunet, l'éditeur du logiciel de VoIP ( Voice over Internet Protocol ) a récemment avoué que son logiciel permettait de relever le numéro de série de la carte mère de l'ordinateur sur lequel il était installé, à l'insu même de l'utilisateur.

Suite à une erreur d'exécution du fichier 1.com avec la version de Skype livrée en décembre 2006, sous le système d'exploitation Windows XP 64 bit, un informaticien a effectué quelques recherches afin d'identifier la cause exacte du bogue. Il s'est alors aperçu que le logiciel Skype lisait le contenu du BIOS ( Basic Input Output System ) de la carte mère. La révélation faite par le blogue PageTable.com en février dernier a fait désordre, sachant que le logiciel se vante d'être garanti sans Spyware, Adware ou Malware.

SpywareKurt Sauer, directeur de la sécurité de Skype, a répondu à l'accusation sur son blogue, dans un billet posté en tout début de mois. Selon lui, la faute est à rejeter sur l'extension ( ou plug-in ) développée par l'éditeur tiers Easybits. Celle-ci inclut la gestion de droits numériques ( ou DRM pour Digital Rights Management ), et l'identification de la machine par le BIOS n'a rien d'étonnant sachant que les fonctions permettant de lire celui-ci sont publiques et accessibles à tout logiciel qui le souhaite. D'autre part, ce n'est pas Skype qui lit ces données, mais l'extension elle-même.

Reste que, depuis cette révélation, Skype a mis à disposition une nouvelle version qui est censée ne plus permettre la lecture des données du BIOS. Pour télécharger la dernière version en date, rendez-vous sur la page du site officiel de Skype.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #158939
et encore de la merde avec ces DRM a la con
Le #158985
En même temps avec skype quelque soit les modifs l'écoute des conversations par certaine personne et possible.
C'est d'ailleurs l'un des rares logiciels que le ministère de la défense à interdit au sein de la défense et de la recherche.
En même temps si c'est juste pour dire que ce soir on manges des nouilles, sa fait bien l'affaire.
Le #158996
Le plus simple, c'est pas d'utiliser les concurrents de Skype, comme Wengo '!
Le #159049
Du n'importe quoi !

Mais ils nous prennent pour qui ces gens là '

Souvenez-vous: nous avions été avertis le 10 août 2005, de l'interdiction faite par le haut fonctionnaire de défense, d'utiliser ce logiciel dans divers services de l'administration française, et c'est pas pour des prunes...voici ce qui était écrit: "
son utilisation doit être proscrite dans tout organisme soucieux de la sécurité de son système d'information..." (source: confidentiel défense n° D2R20 HFD/IM/CV/CD-SF)

Et aujourd'hui, en 2007, nous apprenons qu'il y avait bien espionnage, mais que c'est pas eux qui espionnent il paraît, mais je cite: " l'extension ( ou plug-in ) développée par l'éditeur tiers Easybits" ..........

Si ce qu'affirme skype était vrai, il lui suffirait alors de nous dire: ne téléchargez pas cette extension de cet éditeur tiers, qui contiendrait "la gestion de droits numériques ( ou DRM pour Digital Rights Management )"

Non ! au lieu de ça, depuis la découverte rendue publique de l'espionnage, on apprend qu'une nouvelle version censée ne plus contenir le dispositif d'espionnage est disponible !!!!!!!!!!!

A quoi peut donc bien servir cette soi-disant nouvelle version si c'était seulement le plug in d'un éditeur tiers qui était en cause ''''

Un espion serait-il mieux camouflé '

Et ça continue...jusqu'à la prochaine révélation '....

En attendant, voici ce qu'a révèlé la presse:

«Skype est un canal caché, une porte ouverte aux fuites d'informations, car il n'est pas possible de lui d'appliquer la politique de sécurité de l'entreprise», explique Hervé Schauer, consultant en sécurité. «C'est un gros spyware qui permet à Skype d'exécuter ce qu'il veut sur le PC à l'insu de l'utilisateur et de l'entreprise.»

Voir l'article =>http://www.zdnet.fr/actualites/telecoms/0,39040748,39361540,00.htm
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]