SNEP : marché de la musique enregistrée à la hausse

Le par  |  4 commentaire(s)
Logo iTunes

Selon le Syndicat national de l'édition phonographique, la situation du marché français de la musique enregistrée s'améliore et repart même à la hausse, ventes physiques comprises.

Logo iTunesÀ l'heure du bilan 2009 du marché de la musique en France, le SNEP avait souligné le net ralentissement de la baisse du marché. Pour le premier trimestre 2010, on pourrait presque parler de reprise.

Le marché de gros de la musique enregistrée a bénéficié d'une hausse sur le premier trimestre 2010. Il a ainsi représenté 128,6 millions d'euros dont 105,5 millions d'euros pour le marché physique ( +4,3 % par rapport au premier trimestre 2009 ) et 23,3 millions d'euros pour le marché numérique ( +28,7 % ).

C'est notamment la première fois depuis 2005, que les ventes physiques du premier trimestre d'une année ont progressé. À l'époque, elles représentaient 237 millions d'euros. La chute a donc été sévère mais cette tendance a été endiguée, du moins momentanément. Les regards se tournent en effet plutôt du côté des ventes numériques.

Le chiffre d'affaire de la musique enregistrée se compose désormais à 82 % des ventes physiques et à 18 % des ventes numériques. Pour ces ventes numériques, les ventes en téléchargement Internet ont représenté 12,5 millions d'euros ( +50 % ), 2,6 millions d'euros pour les revenus des offres en streaming ( doublement par rapport au premier trimestre 2009 ), 3,8 millions d'euros pour les revenus des abonnements ( +27 % ). Confirmation par contre de la dégringolade des ventes en téléphonie mobile avec 4,1 millions d'euros ( -21,8 % ).


La rengaine Hadopi
Une nouvelle fois, mais c'est un refrain désormais connu, le SNEP souligne l'effet psychologique du vote de la loi Création et Internet. Ce vote aurait poussé les consommateurs à prendre plus en considération les offres légales de téléchargement, et donc de se détourner du téléchargement illégal par crainte anticipée de futures représailles.

À noter une petite polémique sur les chiffres. L'Observatoire de la musique a lui fait état d'une baisse du chiffre d'affaires des ventes physiques. La différence de point de vue tient au fait que le SNEP s'intéresse au marché de gros et non de détail.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #634741
La méthode Coué ou l'art de prendre ses désirs pour des réalités !
En fait ils croient que c'est ce qui va arriver avec l'application de l'Hadopi
Que cela fasse baisser le téléchargement illégal peut être mais augmenter les ventes je rigole
Le #634791
et le fait de virer les drm des sites marchands et de permettre d'ecouter la musique achetée sur plusieurs supports ? ca ne serait pas plutot ca qui ferait remonter les ventes ....
Le #634891
Tant mieux pour les professionnels de la musique.

Pour ma part j'attends toujours un format de téléchargement d'au moins aussi bonne qualité que le CD audio et en standard.
Et je ne suis pas le seul...
Le #634941
@spamnco

voire mieux, parceque le bon vieux 16bits 44KHz du CD commence à dater. Bon en même temps si c'est pour l'écouter dans le métro/tram/bus sur le haut parleur de 3mm de diamètre d'un téléphone portable de merde…
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]