Et si le spam vous rapportait de l'argent '

Le par  |  12 commentaire(s)
No Spam logo

Le spam est sans conteste l'une des plus grandes plaies de l'Internet moderne.

No spam logoLe spam est sans conteste l'une des plus grandes plaies de l'Internet moderne. Voir apparaître dans votre boîte e-mail des courriers vous proposant d'acheter à moitié prix des médicaments soulageant les pannes sexuelles (et ce n'est qu'un exemple) impose, dans le meilleur des cas, d'effacer le message importun, et peut parfois, dans un moment de faiblesse, vous amener à sortir votre carte bancaire. Une initiative originale pourrait voir le jour pour ré-équilibrer la situation, mais sa mise en application n'est pas simple.


Faire payer les spammeurs
Comme l'a indiqué récemment Marshall Van Alstyne, professeur à l'école supérieure de commerce de Boston, le spam est une pratique qui empêche l'internaute de choisir librement vers quel message il doit porter en priorité son attention. C'est une violation du droit de tout un chacun à décider de ce qu'il souhaite trouver dans sa boîte e-mail, et cela doit cesser. Dit comme cela, on pourrait penser qu'il s'agit d'un voeu pieux, mais l'initiative soumise par notre bon professeur à la Commission fédérale chargée du Commerce pourrait trouver une oreille attentive chez certains acteurs majeurs des nouvelles technologies, parmi lesquelles Google, Microsoft ou encore Sun Microsystems.

L'idée du professeur Van Alstyne est d'obliger par voie réglementaire les entreprises qui emploient le spam comme méthode commerciale à accompagner leurs messages d'un titre boursier (en l'occurrence une obligation), que le récipiendaire du spam pourrait toucher s'il estime avoir perdu son temps en lisant l'e-mail non désiré. Les tenants du spam vont bien entendu crier au viol de LEURS droits constitutionnels, mais un projet de loi prévoit déjà qu'un e-mail commercial qui ne serait pas accompagné de la signature électronique attestant qu'une provision financière a bien été constituée ne trouverait jamais le chemin de votre boîte e-mail.

Dans le cas inverse, le spam vous parvient, et vous pouvez ou non le lire ; si vous passez votre chemin, vous ne bénéficierez bien entendu jamais de la somme provisionnée par l'expéditeur, laquelle serait considérée comme un dédommagement pour le temps que vous aurez consacré à la lecture du message publicitaire. Inutile de rêver à changer de profession, nous parlons ici de sommes symboliques, de l'ordre de quelques dizaines de cents par message, peut-être même moins...


L'approche technologique
Des solutions techniques plus abouties--mais moins lucratives pour l'internaute--sont également en cours d'évaluation, notamment en réclamant de l'expéditeur d'un courrier électronique qu'il entre une série de caractères affichés sur son écran dans une zone de validation avant que son courrier soit expédié. Cette méthode empêcherait, dit-on, les envois en masse générés par des réseaux de PC asservis par voie virale, les fameux "botnets".

Une association de ces deux méthodes (plus quelques autres, sans doute) pourrait faire baisser le nombre d'e-mails non désirés qui atterrissent chaque année dans nos boîtes aux lettres électroniques, mais les générateurs de spam, légaux ou non, n'ont certainement pas dit leur dernier mot...

Complément d'information
  • La chasse aux zombies est ouverte avec le dernier classement Sophos des pays émettant le plus de spam.
  • Après avoir atteint en 2012 son plus bas niveau en cinq ans, le spam est reparti à la hausse d'après Kaspersky Lab. Une relance du spam également constatée par McAfee. Le premier spam de l'histoire aurait plus 35 ans.

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #111772
et peut parfois, dans un moment de faiblesse, vous amener à sortir votre carte bancaire.




'''''''''''''''''''''''''''''''''''''
Le #111777
Je pense pour ma part qu'utiliser cet argent pour construire une prison spéciale "anti-anti-progrès", serait plus malin. On y jetterait en vrac spammeurs, créateurs de virus ou de spyware, des fauves affamés...
Le #111778
Mr.BrYcE >c'est malheureusement vrai... si personne n'achetait ces produits, le spam aurait disparu depuis longtemps. Mais il suffit d'une minorité d'acheteurs pour que cela devienne rentable...
Le #111786
C'est sûr qu'au prix du mail, pourquoi s'en priver...
Le #111788
Mouais !
trois clics et le blaireau moyen peu spammer la terre entière !
http://www.01net.com/recherche/index.php'searchstring=aspirateur+mail&x=0&y=0&type=01net&system=windows
Le #111792
Il me semblait que le Spam était par nature illégal ' Il existe un Spam légal ' <img src="/img/emo/confused.gif" alt=":'" />
Le #111808
Et les montagnes de dépliants publicitaires que l'on retrouvent dans nos boites à lettre pour le plus grand contentement de "La Poste"...
C'est quoi '
Par conte, là,pas moyen de cliquer !

A moins de laisser un Pittbull devans sa boite !
Anonyme
Le - Editer #111810
un simple autocollant 'pas de pub' suffit pour ne pas recevoir de pub dans sa boite au lettre...
Le #111814
ericle >Dans les grandes villes, la pluspart des pubs que tu trouves dans les boites aux lettres ne voyent les bureaux de postes que de l'extérieur ... quand le livreur passe devant.

C'est bien beau le coup du "code de caractére à saisir", mais c'est le genre de truc qui sera contourné avant même que ca soit mis en place sur un gros serveur de mail. C'est d'autant plus vrai qu'aucun logiciel de mail n'est prévu pour ce genre de systéme. Franchement, vous y croyez vous à une protection où il faudrait soit aller sur un site web pour y chercher un code à resaisir soit avoir un logiciel de mail qui contacte un serveur distant avant le début de la saisie d'un mail afin d'avoir le code' En plus, si c'est un code par mail par destinataire, ca veut dire que si on envoie le mail à 5 personnes il faudrait avoir 5 codes de copier dans le mail et si c'est pas le cas, ca veut dire qu'il suffit de saisir le code dans un logiciel d'envoie de masse pour envoyer le mail à des milliers de destinataire sans se retrouver dans les spam.

Soyons réaliste : la premiére idée serait applicable si tous les pays mettent en place un tel réglement (sinon, c'est foutus, les spammeurs iront ailleur) et la seconde n'est qu'une fumisterie inaplicable.
Le #111905
Je vous prie de bien vouloir m'excuser d'avoir choisit l'exemple des pubs postales.

Il y a longtemps que je ne suis pas revenu en France (+ 15 ans) et sur notre île, un tract publicitaire est un objet de curiosité dont les facteurs commencent à se plaindre.

Mais le moment où nos FAI se plaindront des spams n'a pas l'air d'être en vue !

Et de toute façon, il y aura toujours un gagnant dans ce média quelque soit le moyen que l'on utilisera pour le freiner. Une faille sera toujours détectée et exploitée. Si par hasard tout le monde se mettait d'accord sur une norme/réglementation...

Peut-être l'expression du génie humain '
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]