La crise financière larron d'un spam mondial en berne

Le par  |  2 commentaire(s)
Spam

Ce n'est véritablement pas une surprise et pour les spammeurs, l'occasion fait le larron. En ces temps de crise financière, Panda Security note une augmentation presque inéluctable du spam financier. Bonne nouvelle toutefois sur le front de la lutte anti-spam avec la fermeture de l'hébergeur McColo.

SpamLes spammeurs puisent l'essentiel de leur inspiration dans l'actualité. C'est donc en toute logique qu'ils se servent de la crise financière pour véhiculer leurs messages non sollicités. Parmi d'autres éditeurs de solution de sécurité, Panda Security a noté la tendance, avançant que 10 % de l'ensemble des courriers indésirables sont relatifs à du spam financier. Une tendance à la hausse observée depuis le déclin de la bourse en septembre dernier. Le spam financier ne se substitue pas à ses homologues, puisque le volume total de spam a augmenté de 5 % en moyenne, avant un évènement que nous évoquerons plus bas.

" Les utilisateurs ciblés sont les consommateurs en quête de crédit bancaire et les propriétaires menacés de saisie ", avec des messages de spam censés apportés une solution via un clic sur un lien proposé dans le corps du message ou l'ouverture d'une pièce jointe infectée. Aucun problème ne sera évidemment résolu et ce sera plutôt le début d'autres ennuis avec une redirection vers des sites de phishing, l'installation d'un malware avec pour finalité le vol d'informations confidentielles. 

Ces messages de spam sont intitulés " What's Your Credit Score ? Get it Now ! ", " Premier Loan Provider.com : The Cash You need Now; Loans up to $1500 " ou encore " An Online Loan Gives You Money Now ". On notera donc que la langue de Shakespeare fait loi, et la seule barrière de la langue devrait suffire à éviter une trop grande casse dans nos contrées. Nul doute que des adaptations francophones sont néanmoins en préparation mais elles sont généralement rédigées dans un français plus que douteux.


Le spam mondial perd une bataille mais pas la guerre
Selon Panda Security, le spam continue à représenter 90 à 95 % des e-mails en circulation. Tout le monde ne pourra toutefois que se réjouir que grâce au travail d'investigation d'un journaliste du The Washington Post, un " petit " coup a été porté au spam mondial avec la fermeture d'une plate-forme d'hébergement tenue par la société californienne McColo. Cette dernière dont les vannes ont été coupées en milieu de semaine dernière, hébergeait les mécanismes de contrôle et de commande nécessaires à l'orchestration de nombreux botnets (réseaux d'ordinateurs zombies) parmi lesquels Pushdo ou Storm pour les plus connus.

D'après Sophos, l'ensemble des botnets concernés sont constitués de plus de 600 000 machines infectées, capables d'envoyer plus de 100 milliards de mails de spam par jour. La fermeture de McColo a ainsi eu pour conséquence spectaculaire de faire chuter de 75 % le spam total relayé à l'échelle de la planète. Un immense espoir dans la lutte anti-spam qui prouve que des résultats peuvent être obtenus.

Reste que le spam mondial ne devrait mettre que quelques jours pour retrouver son rythme de croisière en se dénichant d'autres plates-formes, d'autant que la période des fêtes de fin d'année approche, un rendez-vous que le spam ne manque jamais.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #361201
"...la langue de Shakespeare fait loi..." et non "...la langue de Shakespeare fait force de loi..." C'est bien, de vouloir employer des expressions qui en jettent, mais encore faut-il le faire à bon escient...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]