Spam : les Etats-Unis toujours en tête

Le par  |  1 commentaire(s)
No Spam logo

Sophos fait un nouveau point trimestriel sur l'état du spam mondial et révèle que les USA ont relayé entre avril et juin 2008, plus de spam que n'importe quel autre pays.

No Spam logoSur le front du spam, les classements Sophos se suivent et commencent à se ressembler consacrant une nouvelle fois les Etats-Unis en tant que premier pays à relayer du courrier électronique non sollicité. Certes, même s'ils hébergent des spammeurs de renom, les USA ne sont pas directement responsables, mais surtout victimes de botnets, à savoir une armée d'ordinateurs infectés et transformés en zombies pour servir à des opérations pirates diverses et variées dont le spam fait évidemment partie. Entre avril et juin 2008, les USA ont ainsi relayé près de 15 % du spam mondial, soit deux fois pus que son dauphin la Russie avec 7,5 %, la Turquie complétant le podium avec 6,8 %.

Quant à la France, elle n'apparaît pas dans le Top 12 établi par la société de sécurité britannique :
  • Etats-Unis : 14,9 %
  • Russie : 7,5 %
  • Turquie : 6,8 %
  • Chine : 5,6 %
  • Brésil : 4,5 %
  • Pologne : 3,6 %
  • Italie : 3,6 %
  • Corée du Sud : 3,5 %
  • Royaume-Uni : 3,2 %
  • Espagne : 3,2 %
  • Allemagne : 3 %
  • Argentine : 2,9 %
  • Autres : 37,7 %

Malgré les USA en locomotive du spam, à l'échelle des continents, c'est l'Asie qui est responsable de la part de spam relayé la plus importante avec 35,4 %, devant l'Europe avec 29,5 %, et donc l'Amérique du Nord avec 18,2 %. Suivent l'Amérique du Sud (14,8 %) et l'Afrique (1,2 %). Et pour rester dans la globalité, Sophos souligne que seulement 1 mail sur 28 peut être considéré comme légitime.

Sur ces trois derniers mois, Sophos a constaté une augmentation du recours aux sites de réseaux sociaux par les spammeurs qui aiment à véhiculer leurs liens pointant vers des magasins en ligne ou autres fausses loteries, via Facebook notamment en les implantant dans les profils d'utilisateurs. Ce recours reste toutefois encore marginal par rapport au spam dit classique.

Autre tendance toujours dans le " social ", le spear-phishing, défini comme l'envoi de courriers apparemment authentiques à un ensemble de personnes appartenant à une même entreprise, organisation ou groupe. Le spam sème le trouble en semblant avoir été envoyé par un membre de sa communauté.


Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #278791
Je suis etonné que aucun bobo n'ai encore accusé Bush...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]