US : Sprint Nextel prêt à créer un réseau public national

Le par  |  0 commentaire(s)
Sprint logo

Après l'échec de l'enchère du Bloc D dans la bande 700 MHz en janvier 2008, Sprint Nextel se dit prêt à monter un réseau national public pour les urgences à hauteur de 2 milliards de dollars, sans passer par l'achat de nouvelles fréquences.

Sprint logoDébut 2008, les Etats-Unis ont mis aux enchères des fréquences dans la bande 700 MHz, divisées en plusieurs blocs. Parmi ceux-ci, le Bloc D devait permettre la création d'un réseau mobile national dédié aux services d'urgence, en cas de catastrophe naturelle ou d'incident majeur.

Les récents événements ont en effet montré la fragilité du système de communication, ralentissant la coordination des équipes de secours dans des moments cruciaux. Le gouvernement avait donc souhaité la mise en place d'un dispositif dédié aux secours à l'échelle nationale, en promettant de soutenir financièrement l'opérateur prêt à s'engager dans son déploiement.

Malheureusement, le début de la crise financière aux Etats-Unis n'avait pas permis au principal candidat à l'enchère du Bloc D, qui devait permettre cette réalisation, d'atteindre le prix minimum exigé. L'attribution du bloc de fréquences n'avait pu être validé et le projet a donc été enterré.


Sprint Nextel propose une solution économique à l'administration Obama
Avec l'arrivée d'un nouveau gouvernement aux Etats-Unis, la question de la création d'un réseau public national est relancée, d'autant plus que ce dernier planche sur un plan de relance économique de l'ordre de 825 milliards de dollars.

Sprint camions reseau mobileL'opérateur Sprint Nextel vient d'annoncer qu'il était prêt à utiliser 2 milliards de dollars issus du plan de relance pour monter un réseau dédié aux urgences pouvant être activé n'importe où dans le pays dans un délai de quatre heures, en s'appuyant sur une flotte d'antennes-relais montées sur camions et d'un système de communications par satellites.

L'idée proposée par l'opérateur se veut bien moins coûteuse que l'option précédente, qui inclut l'achat du Bloc D, obligeant à acheter le lot pour un minimum de 3,1 milliards de dollars avant même de penser au coût des infrastructures nécessaires.

Les derniers passages d'ouragan ont permis aux opérateurs de roder leurs dispositifs d'urgence qui, plutôt que de compter sur des infrastructures fixes, souvent détruites par la catastrophe naturelle, misent sur des camions facilement déployables sur une zone spécifique.

Sprint Nextel n'évoque pas quel type de réseau mobile pourrait être déployé dans ce cadre mais laisse entendre qu'il pourrait s'agir de technologies 4G. Dans la bouche de l'opérateur, il s'agit de la technologie Mobile WiMAX, dont il assure déjà le déploiement d'un réseau commercial.

Cela pourrait donc offrir un nouveau débouché pour cette technologie, dont les médias américains disent que Barack Obama pourrait être tenté de soutenir. ( les intérêts américains y sont nombreux ). D'autant plus que d'autres mesures, comme l'obligation d'assurer le fonctionnement des antennes-relais fixes par des groupes électrogènes durant quatre à huit heures en cas de coupure de l'alimentation électrique principale, sont difficiles à mettre en oeuvre et fort coûteuses.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]