Test The Legend of Spyro : The Eternal Night

Le par  |  0 commentaire(s)
The Legend of Spyro : The Eternal Night - pochette

Notre jeune dragon Spyro revient dans une quatrième aventure sur PlayStation 2. Avec le temps, la série semble dériver dans une qualité de jeu en voie de dépérissement. Finie l'ambiance bon enfant et les couleurs chatoyantes, Krome Studios étant bien décidé à continuer dans un caractère plus sombre qui jure totalement avec l'esprit originel initialement élaboré par Insomniac Games.

La série débutée en 1998 sur PSone a connu trois excellents épisodes développés par le talentueux studio d'Insomniac Games. Le jeune Spyro se présentait donc au top des jeux de plates-formes, au coude à coude avec un certain Crash Bandicoot, mascotte de Naughty Dog. Après un passage assez remarqué sur GameBoy Advance entre 2001 et 2002 avec Spyro : Season of Ice / Spyro : Season of Flame, l'arrivée de la série sur PS2 a fait l'effet d'un pétard mouillé par de nombreuses lacunes et surtout un intérêt fortement épuisé. Les trois épisodes jusqu'à présents sortis sur la console de Sony seconde génération ne parvenaient pas à remonter la pente qui semble encore à ce jour sans fin.

The Legend of Spyro : The Eternal Night   1 The Legend of Spyro : The Eternal Night   2

The Legend of Spyro : The Eternal Night se présente comme la suite scénaristique de The Legend of Spyro : A New Begining, également développé par Krome Studios. Vous reprenez donc l'aventure dès la fin du combat final contre la dragonne Cynder qui est revenue à sa forme infantile. Tout se présente assez bien, sauf que les ténèbres vont à nouveau s'abattre sur le monde des dragons puisque Gaul, le roi des singes, compte libérer l'esprit du maître noir, jusqu'alors emprisonné à Convexity. Notre jeune et insouciant dragon violet devra donc empêcher cette apocalypse avant que l'éclipse des lunes célestes ait lieu pendant la nuit des ténèbres éternelles. Spyro sera alors aidé par le mystérieux Chroniqueur pendant ses rêves.

Krome Studios a malheureusement décidé de conserver un univers plus adulte, tout en gardant des héros jeunes et inconscient. Cette nouvelle ambiance qui a déjà montré ses lacunes en 2006 ne promet guère plus d'amélioration avec ce nouveau volet.

The Legend of Spyro : The Eternal Night   3 The Legend of Spyro : The Eternal Night   4
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Questions / Réponses high-tech
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]