Logiciel Libre : Stallman se réjouit du départ de Steve Jobs

Le par  |  17 commentaire(s)
Richard_Stallman

Le gourou du Logiciel Libre, Richard Stallman, ne verse dans les louanges suite au décès de Steve Jobs. Il se dit satisfait de son départ, sans pour autant se réjouir de sa mort.

Richard_StallmanLe temps des critiques viendra bien assez tôt, mais peut-être Richard Stallman a été l'auteur d'une sortie de route qui passe mal.

Avec le système fermé prôné par Apple, Steve Jobs a évidemment de nombreux détracteurs. À l'annonce du décès du cofondateur d'Apple, plusieurs de ses opposants se sont recueillis, tout en déclarant pour quelques rares d'entre eux qu'ils n'avaient jamais apprécié l'homme et une partie de son œuvre. Richard Stallman a été particulièrement maladroit dans cet exercice.

Le gourou du Logiciel Libre - qui est à l'origine du projet GNU - a été l'auteur jeudi dernier d'un message qui fait polémique. L'homme écrit : " Steve Jobs, le pionnier de l'informatique en tant que prison rendue cool, conçue pour priver les imbéciles de leur liberté, est mort ".

Et de poursuivre :

" Comme le maire de Chicago, Harold Washington, disait à propos de son prédécesseur corrompu le maire Daley, ' je ne suis pas heureux qu'il soit mort, mais je suis heureux qu'il soit parti '. Personne ne mérite de mourir - ni Jobs, ni M. Bill ( ndlr : Bill Gates ), pas même les gens coupables de plus grands maux que les leurs. Mais nous méritons tous la fin de l'influence néfaste de Jobs sur l'informatique des personnes. Malheureusement, cette influence continue malgré son absence. "

Ce message a été publié sur le site personnel de Richard Stallman et non sur le site de la Free Software Foundation dont il est le président. Pour autant, la prose de Stallman est mal vécue par des membres de cette communauté. Silicon.fr a par exemple repéré la réaction de Larry Caffiero qui sur son blog annonce son départ de la FSF. Il déclare ne pas se reconnaître dans les propos de Richard Stallman et appelle à la création d'un fork de la FSF.

Larry Caffiero fait référence à un article de Steven J. Vaughan-Nichols sur ZDNet où ce dernier écrit :

" Je suis heureux de dire que la large majorité des développeurs open source n'est pas d'accord avec la vision myope de Stallman. […] Jobs a été essentiel pour le monde de l'informatique moderne. […] Pratiquement toutes les personnes que je connais dans les cercles open source admirent Jobs. Richard Stallman est l'exception, pas la règle. "

Pour Steven J. Vaughan-Nichols, en saisissant l'occasion de la mort de Steve Jobs pour porter publiquement un nouveau coup au logiciel propriétaire, Richard Stallman n'a pas servi la cause du logiciel libre.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #842971
Mouaif, la tournure est maladroite ... mais juste.

Ceci dit, la liberté consiste à laisser les personnes faire ce qu'ils souhaitent dans la mesure où cela n’empiète pas sur la liberté de leur voisin. Tout ça pour dire que si S. Jobs est le concepteur du système Apple, les fanboys sont ses complices.

Le pic est surtout destiné à la bêtise humaine et au moutonnisme aigu. Comme disait A. Einstein : "2 choses sont infinies, l'univers et la bêtise humaine. Pour l'univers, je n'en suis pas tout à fait sûr."
Le #842981
Il va créer un fork de la FSF juste pour une remarque maladroite de Stallman ? Ce ne serait pas plus simple de se présenter à la présidence de la FSF aux prochaines élections internes ?

Pour ma part je suis tout à fait de l'avis de Stallman, j'ai du regret pour l'homme comme pour tous les autres de notre espèce.
Jobs n'a rien inventé seul, rien révolutionné seul. Toutes ces louanges lues et entendues dans la presse me filent la gerbe, c'est la négation du travail concertés de milliers d'hommes et de femmes gommés pour glorifier un seul.

"Jobs a été essentiel pour le monde de l'informatique moderne." sûrement en montrant notre perversion à acheter des menottes numériques et les lier nous mêmes.


Le #843001
Je vois pas où est le problème avec ces déclarations.
Le #843011
Pour répondre à Kertiam, il n'y a pas d'élections à la FSF (voir l'article de silicon justement). Stallman est un chef auto proclamé et non élu
Le #843021
on ne peux plus rien dire aujourd'hui. Il faut être un bien pensant. Meme sur facebook on ne peut dire que "j'aime", le 'je n'aime pas" n'existe plus. pourquoi ?????
Au risque d'en choquer certains, la mort de jobs ne mérite pas plus d'émotion que celle d'un inconnu. Et meme si jobs à mené apple au top, j'ai toujours détesté la façon de faire de cette entreprise.
Et pendant ce temps la il n'y a plus la guerre, plus la crise et plus la famine. Merci steve
Le #843041
Stallman ne dit pas que Jobs n'a jamais rien fait de bien pour l'informatique.
Le #843051
Bien vu Kazer !
Le #843061
Par contre quand Stallman s'en ira son idéologie du 'logiciel prétendu libre' aura disparu depuis longtemps !
Le #843071
Le fait que Jobs soit "parti" ne signifie pas que le système Apple est mort.
Peut-être sera-t-il pire encore.

C'est en ce sens que c'est maladroit.

D'un autre côté si en tant que tenant des libertés individuelles et donc en minorité on ne frappe pas très fort on passe inaperçu.
En ce sens c'est sans doute politiquement adroit.

db

Le #843081
C'est une opinion personnelle qui aurait méritée d'être faite plus tard (à moins que... cf Gourmet), mais elle reste une opinion personnelle, et a ce titre, forker la FSF est ridicule.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]