Steam autorise la révocation des licences des joueurs par les éditeurs

Le par  |  11 commentaire(s)
Steam logo

Valve continue de faire du bruit sur sa plateforme Steam. Après l'arrivée ( et la disparition) des mods payants, il est question de permettre aux éditeurs de révoquer les licences de certains joueurs, et sous certaines conditions.

Steam continue son développement, et après l'arrivée d'un Mobile authenticator visant à sécuriser davantage les comptes des utilisateurs, il est aujourd'hui question des sanctions qui peuvent être appliquées aux joueurs.

Valve Software (Small)Sous l'appellation "Game Ban", Steam autorise désormais les éditeurs de jeux à révoquer eux-mêmes les licences des joueurs qui enfreindraient les règles et conditions générales d'utilisation de leurs titres ( par l'abus de glitches, piratage, triche en tout genre, attitude agressive, insultes, menaces...).

Le Valve Anti-cheat ne sera ainsi plus le seul à sanctionner les tricheurs, et Valve ne sera plus non plus le seul responsable des sanctions comme c'était le cas jusqu'à présent.

L'avantage pour les éditeurs est de reprendre la main sur leur communauté de joueurs et d'afficher plus de souplesse, ou au contraire, plus de rigueur. Mais surtout, cela devrait permettre un meilleur suivi des serveurs et une réactivité accrue face aux abus.

La fonctionnalité Game Ban a été déployée sur Killing Floor 2, d'autres titres devant suivre la marche. Pour les joueurs bannis des titres, il faudra se tourner directement vers l'éditeur et non vers Valve ou Steam désormais. De quoi rendre le SAV légèrement chaotique et les procédures plus complexes pour les joueurs...

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1841729
T'as eu ton jeu à prix réduit grâce à G2A & co ? Bah repasses à la caisse stp
Le #1841731
"Pour les joueurs bannis des titres, il faudra se tourner directement vers l'éditeur et non vers Valve ou Steam désormais"

Légalement, c'est plus que bencale.

Si le jeu a été acheté via Steam, c'est à eux d'assurer le SAV, donc à eux de régler les litiges avec l'editeur.

Le client a acheter un produit Steam, pas un produit EA, ou autre.

Accessoirement, casser la licence implique le remboursement du jeu en toute logique.

Le #1841738
Rassurez moi, ils parlent de triche, mais que lorsqu'il s'agit de jeu online?

Non parce que pour ma part, quand j'achète un jeu, j'y joue, le termine (s'il est bon, je le termine plusieurs fois avec un niveau de difficulté accru à chaque fois) et puis au bout d'un moment, j'aime utiliser les codes pour avoir toutes les armes au début du jeu par exemple, ou me mettre en invincible pour faire n'importe quoi et je ne joue jamais aux jeux en multiplayer.

Du coup, si ils m'enlèvent cette liberté de pouvoir jouer comme je veux aux jeux que j'ai payé, ça va me saouler et j'irais voir ailleurs (quand cela est possible :-S ).
Le #1841753
Chitzitoune a écrit :

"Pour les joueurs bannis des titres, il faudra se tourner directement vers l'éditeur et non vers Valve ou Steam désormais"

Légalement, c'est plus que bencale.

Si le jeu a été acheté via Steam, c'est à eux d'assurer le SAV, donc à eux de régler les litiges avec l'editeur.

Le client a acheter un produit Steam, pas un produit EA, ou autre.

Accessoirement, casser la licence implique le remboursement du jeu en toute logique.


Le client a acheté un jeu sur la boutique Steam, non un produit Steam.
Quand tu achètais un jeu à Carrefour, le SAV du magasin se limite à reprendre le jeu et te l'échanger contre un autre. De nos jours, avec le compte unique, ils ne peuvent plus le faire. Ils n'ont alors jamais ce que faisait VALVe jusque là en étant pas dans la capacité de le faire.

Le seul SAV que peut faire VALVe c'est à propos de ce qui tourne autour de leurs jeux ET de la plateforme Steam. Au-delà, ils n'étaient pas franchement compétent pour régler des soucis rencontrés avec l'exécution du jeu, ils ne l'ont pas fait les mecs.
Après intervient la clause de non-remboursement qui reste très problématique. Peut-être qu'avec cet ajustement ça pourrait s'améliorer puisque l'éditeur donnerait les feux verts pour les remboursements intervenus sur la boutique (reste à savoir pour les cas des versions boites).

@FatMat
Cela ne devrait toucher que le multi en ligne. Quand tu utilises des codes, ça désactive (quand ils y pensent) les succès et tableau de score.
Après savoir quel comportement ça peut avoir avec les autres méthodes de triche employé pour normalement le multi sur les parties hors-ligne.. je ne m'avancerais pas. Je doute fortement que cela ne serve en dehors du monde en ligne mais..
Le #1841770
Intéressant. C'est à mon sens un peu normal, car c'est l'éditeur qui gère ses serveurs de jeu je suppose, VALVe n'étant qu'un intermédiaire (bien sûr, hors jeux VALVe !).

@FatMat: entièrement d'accord. Tu achètes un produit, tu peux le fracasser, le hacker, bref, c'est du ressort de la sphère privée et c'est ton droit. Cependant, tu achètes un droit d'utilisation en ce qui concerne le logiciel, du coup, c'est plus flou qu'un objet physique.

@Chitzitzoune: Steam n'est qu'un intermédiaire, qui revend des licences, en aucun cas ils n'ont les compétences pour faire la maintenance du produit.
Le #1841775
graveen a écrit :

Intéressant. C'est à mon sens un peu normal, car c'est l'éditeur qui gère ses serveurs de jeu je suppose, VALVe n'étant qu'un intermédiaire (bien sûr, hors jeux VALVe !).

@FatMat: entièrement d'accord. Tu achètes un produit, tu peux le fracasser, le hacker, bref, c'est du ressort de la sphère privée et c'est ton droit. Cependant, tu achètes un droit d'utilisation en ce qui concerne le logiciel, du coup, c'est plus flou qu'un objet physique.

@Chitzitzoune: Steam n'est qu'un intermédiaire, qui revend des licences, en aucun cas ils n'ont les compétences pour faire la maintenance du produit.


Entièrement d'accord.

Car par exemple quand on vois sur BF3 les branleurs de première qui font chier tout le monde avec des AIMBOTS et autres WALLHACK à qui ont reset seulement les statistiques c'est risible.

Bref les pauvres types qui trouvent bandant de flinguer tout le monde sans savoir comment qu'ils aillent pourrir.
Anonyme
Le #1841776
Chitzitoune a écrit :

"Pour les joueurs bannis des titres, il faudra se tourner directement vers l'éditeur et non vers Valve ou Steam désormais"

Légalement, c'est plus que bencale.

Si le jeu a été acheté via Steam, c'est à eux d'assurer le SAV, donc à eux de régler les litiges avec l'editeur.

Le client a acheter un produit Steam, pas un produit EA, ou autre.

Accessoirement, casser la licence implique le remboursement du jeu en toute logique.


Pas forcément. Ils peuvent faire le SAV un temps mais c'est tout.
Récemment je me suis monté une config et j'avais des problèmes avec. Le temps de trouver le problème et de faire des tests, la période de SAV de 30 jours était passée.
Résultat j'ai du me tourner vers le fabriquant directement, et non pas le revendeur.
Le #1841852
Mike-63 a écrit :

Chitzitoune a écrit :

"Pour les joueurs bannis des titres, il faudra se tourner directement vers l'éditeur et non vers Valve ou Steam désormais"

Légalement, c'est plus que bencale.

Si le jeu a été acheté via Steam, c'est à eux d'assurer le SAV, donc à eux de régler les litiges avec l'editeur.

Le client a acheter un produit Steam, pas un produit EA, ou autre.

Accessoirement, casser la licence implique le remboursement du jeu en toute logique.


Pas forcément. Ils peuvent faire le SAV un temps mais c'est tout.
Récemment je me suis monté une config et j'avais des problèmes avec. Le temps de trouver le problème et de faire des tests, la période de SAV de 30 jours était passée.
Résultat j'ai du me tourner vers le fabriquant directement, et non pas le revendeur.


Les joies des boutiques en ligne :-D

Le #1841879
je vois pas le soucis en fait.. et pour ceux qui disent que c'est pas normal ben si, comme sur amazon, fnac etc, t'as beau acheté sur leur site c'est souvent des autres vendeurs market place et autre qui vendent le produit et au final c'est à eux que tu t'adresses en cas de probleme, le site n'étant là qu'en dernier recours si y a vraiment un soucis

bref après pour les cheaters online tant pis pour eux, j'irais pas pleurer sur leur sort, quand aux codes d'invincibilité etc c'est pas de la triche mais c'est du offline et les editeurs s'en cognent bien pas mal

au final: bonne nouvelle
Le #1842111
graveen a écrit :

Intéressant. C'est à mon sens un peu normal, car c'est l'éditeur qui gère ses serveurs de jeu je suppose, VALVe n'étant qu'un intermédiaire (bien sûr, hors jeux VALVe !).

@FatMat: entièrement d'accord. Tu achètes un produit, tu peux le fracasser, le hacker, bref, c'est du ressort de la sphère privée et c'est ton droit. Cependant, tu achètes un droit d'utilisation en ce qui concerne le logiciel, du coup, c'est plus flou qu'un objet physique.

@Chitzitzoune: Steam n'est qu'un intermédiaire, qui revend des licences, en aucun cas ils n'ont les compétences pour faire la maintenance du produit.



Steam n'est pas intermédiaire, c'est le vendeur.

Exactement comme quand tu achètes un produit chez carrefour, auchan ou autre:

C'est lui le vendeur, c'est à lui d'assurer le SAV, légalement, et c'est bien un produit carrefour ou auchan (fabriqué par un autre)
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]