Street View et données WiFi : Google mortifié

Le par  |  3 commentaire(s)
Google_Car_Paris

Google reconnaît de manière claire que ses véhicules Street View ont collecté via des réseaux Wi-Fi non protégés des données telles que des e-mails, mots de passe.

Google_Car_ParisDepuis avril dernier et les révélations des autorités allemandes de la protection de la vie privée, un scandale frappe Google avec son service Street View. Entre 2006 et 2010, les véhicules équipés pour prendre des clichés panoramiques lors de leurs trajets ont également capturé des données WiFi via des réseaux non protégés.

Google avait déjà concédé une telle collecte réalisée par erreur, suite à la présence d'un code informatique dans un dispositif de captation des données. Toutefois, Google ne s'était jamais clairement prononcé sur la nature de ces données. Les récentes révélations d'autorités comme en Espagne ou au Canada, voire en France avec la CNIL qui avait évoqué les premiers éléments de son enquête en cours, ont poussé Google a plus de franchise.

Pour la première fois, Google confirme que parmi les données collectées il n'y pas eu que le nom du réseau et les adresses MAC des points d'accès mais également dans certains cas, des URL, des e-mails entiers et des mots de passe. Google souligne toutefois que la majeure partie de ces données sont fragmentées.

Toujours dans son exercice d'excuses à tout-va, Google présente une nouvelle fois ses regrets et se dit tout bonnement " mortifié par ce qui est arrivé ". Toutes les données litigieuses seront effacées dès que possible, lorsque toutes les autorités nationales qui se sont penchées sur cette affaire auront bouclé leurs enquêtes.

Google annonce également des mesures avec la nomination d'un directeur des données privées, une formation plus poussée de tous les employés sur cette question et tout particulièrement pour les ingénieurs et groupes qui ont à traiter des données, un contrôle interne plus approfondi avec également un audit de tiers spécialisés sur le respect de la politique de confidentialité pour tous les projets.

Rappelons que désormais les véhicules Street View en circulation ne sont plus équipés d'un équipement Wi-Fi. Un équipement que Google n'avait pas pris soin de déclarer aux autorités de protection de la vie privée...

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #704961
../Toutes les données litigieuses seront effacées dès que possible, /..

Ah ben depuis le temps qu'ils doivent effaçer.....ça commence a faire long


../Un équipement que Google n'avait pas pris soin de déclarer aux autorités de protection de la vie privée.../..

ils ne pouvaient pas déclarer n'est-ce pas ,vu que c'était par "erreur" ,le matos est sorti la nuit et s'est installé dans la google car,a l'insu de leur plein gré.

ça me fait souvenir qu'on a les mêmes en "france" je veux parler de l'autre là,éric woerth "je n'ai jamais menti au fraçais"
enfin on a les comiques les plus cons de franchinoisie....



Le #705171
Il faut savoir que leur équipement n'a aucunement enfreint la loi, ils ont simplement fait la lecture d'informations non cryptées, et ce n'est pas un crime il me semble, sinon toute personne qui se connecte dans un café internet deviens automatiquement un criminel. L'erreur qu'ils ont commise est d'enregistrer plus que le nom du réseau WiFi et son emplacement (chose qui est toujours disponible en ligne ailleurs que sur google si on cherche un spot wifi on trouve plein de pages qui répertorient les signaux wifi)
Le #705241
Quand on jette ses données privées dans la rue (émission wifi non cryptées) il ne faut pas s'étonner que quelqu'un ramasse et lise.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]