Polémique en Suède: tout savoir sur son patron avec Ratsit

Le par  |  9 commentaire(s)
drapeau-suede.png

Vous voulez savoir combien gagne votre patron ? Si votre gendre est criblé de dettes ? Ou si votre future fiancée a la dépense facile ? Pour les Suédois, obtenir ce genre d'informations ne représente qu'une simple formalité grâce/à cause du site Ratsit.se. Ce qui n'a pas manqué de provoquer une mini-rébellion auprès des internautes scandinaves.

Drapeau suede pngDe nombreux Suédois estiment en effet que le site Ratsit.se va trop loin et, bien que fier du traditionnel esprit d'ouverture, ils font actuellement pression sur les fournisseurs d'accès à Internet pour mettre certaines limites à ce service qui permet aux internautes suédois d'espionner de manière anonyme et gratuitement les finances de leurs compatriotes.


La polémique de Ratsit.se
" Votre voisin sait combien vous gagnez, votre frère sait combien vous gagnez et vos connaissances peuvent également savoir si vous êtes fichés pour des arriérés de paiements. C'est privé et quelque peu embarrassant ", a déclaré Hans Karnlof, avocat du Swedish Data Inspection Board, relayé par Associated Press. Cette affaire a surgi en novembre dernier, lorsque le site Web Ratsit.se avait commencé à publier des informations financières, gratuitement, en provenance des autorités compétentes délivrant ces données par souci de transparence. Le site recense depuis 610 000 utilisateurs inscrits et enregistre environ 50 000 vérifications par jour. Rappelons que la Suède ne compte que 9 millions d'habitants.

Les firmes chargées de contrôler la solvabilité doivent déclarer qui elles vérifient. Mais sur Ratsit, des espions anonymes pouvaient découvrir des informations financières simplement en cliquant un nom et sur le bouton Rechercher. Les autorités avaient alors déclaré que les lois suédoises sur la transparence avaient été outrepassées; elles ont donc fait pression sur Ratsit et des sites similaires pour imposer certaines restrictions.

A l'heure actuelle, les informations sur les revenus personnels et l'état du compte bancaire d'un individu sont toujours disponibles, mais ce service est désormais payant, à hauteur de 15,66 € les 10 requêtes par semaine, et 2,69 € par requête supplémentaire. Un rapport plus détaillé revient à 5,15 € à l'unité. En revanche, il n'y a plus d'anonymat lorsque l'internaute suédois effectue une recherche. La personne ciblée est notifiée par courriel que quelqu'un a demandé des informations à son sujet et l'identité de " l'espion " est révélée à " l'espionné ".


Au nom de la transparence
" Ce type d'accès aux informations financières n'est en aucun cas disponible dans d'autres pays que la Suède " a déclaré Karnlof, ajoutant " Les visiteurs que nous avons eus en provenance d'Irlande ou Allemagne, par exemple, ont été abasourdi lorsqu'ils ont entendu parler de ça ". A noter qu'avant l'avènement d'Internet, les Suédois pouvaient tout à faire accéder au centre des impôts pour demander des informations similaires. Cependant, " il y a une grande différence entre rester caché à la maison de manière relativement anonyme, et se déplacer au centre des impôts et...demander à quelqu'un des données sur les personnes que vous voulez vérifier " a déclaré Karolina Lassbo, avocate impliquée dans cette affaire. Cette dernière a indiqué avoir utilisé Ratsit une seule fois, " pour avoir des informations sur ce qui était écrit à mon sujet " mais sa curiosité aura eu raison d'elle : " Ensuite, j'ai regardé pour mes amis et des personnalités ".

" Je pense réellement que notre service est justifié car des choses comme les salaires doivent être transparentes. (...) Un grand nombre de gens utilisent notre service pour négocier des augmentations ", a indiqué le directeur exécutif de Ratsit, Anders Johansson. Son portail est aujourd'hui très célèbre en Suède mais également un des sites Web les plus controversés, le Data Inspection Board recevant de nombreuses réclamations, " en avalanche " a assuré Karnlof.

La loi suédoise oblige cet organisme des impôts à fournir des informations au nom de la transparence, mais il n'est pas précisé dans quelle forme. Il aurait donc simplement suffit que ce dernier publie ces données sur papier et non électroniquement, ce qui aurait nécessité de longues semaines de numérisation. Suite à ces plaintes et afin d'éviter un conflit trop important, Ratsit a donc décidé de restreindre un peu le champ couvert par ces données et la manière dont elles seront accessibles.

Avant que ces nouvelles règles soient adoptées il y a environ une semaine, le trafic de Ratsit a quasiment triplé pour atteindre 140 000 visites par jour, a déclaré Johansson. D'autres services seront mis en place comme la recherche d'individus par numéros de téléphone ou bien les célibataires dans telle ou telle région.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #174858
pffff , j'hallucine, franchement je suis content de savoir que cela n'arrivera jamais en france.
sur le coup, la transparence va bcq trop loin, c'est la porte ouverte à tout.
Le #174868
Bon en même temps entre la Suède et la France ce n'est pas du tout la même mentalité.

Dans ces pays scandinaves tout citoyen peu trouver sur les site des ministères les dépenses jours, par jour d'un ministre lors d'un déplacement par exemple. Non seulement la transparence et quasi intégrale mais en plus les gaspillages sont traqué par des journalistes et on fait chuter des ministres. Attention quand on parle de gaspillage, c'est la ministre qui a pris une dizaine de fois le taxi alors que le metro ne l'aurait pas fait marcher plus.

Bref c'est une autre culture.
Le #174870
effectivement, mais entre voir les dépenses publique réalisé avec nos impots et connaitre la situation financière de n'importe qui il y a une grande différence.
Le #174881
Vivement que çà arrive en France.

Ca permettra d'aller se plaindre si l'on voit que l'on gagne moins qu'un collègue de la même entreprise.
Le #174883
euuh tu plaisantes j'espère ??

de toute facon, ce ne se fera jamais en france parceque :
- la cnil sera contre
- les riches ( ils ne voudrons pas que l'on voient leurs revenus) et les pauvres (ils ne pourront plus faire de crédit sofinco et compagnie tous les mois) ne voudront pas
- les hommes politiques seront contre (inutile de vous dire pourquoi ).....
- en france l'argent c'est assze tabou.
Le #174910
Moi je dis PQ pas !!!

Au moins ca calmerait bcp de suputations et rumeurs malsaines.

Puis les chiffres ca a tjs permis de clore les discussion par des données précises et claires.

Il font la meme chose pour le salaire de leur parlementaire et le budget n'a jamais été aussi clair dans un pays que la-bas !

Dreamer
Le #174918
@ dreamer, sauf que la bas cela ne concerne pas que les parlementaires, tout le monde peut voir sa situation financière communiqué à n'importe qui.
Le #174920
Moui, je suis assez d'accord pour voir ce genre d'information disponible pour les politiques ayant un poste a grosse responsabilites (et grosse possibilités de faire rentrer des "cadeaux"), mais pour monsieur dupond, 35 ans, travaillant en entrepot, qui gagne plus que son voisin, je trouve que ca peut etre malsain.
Le #175005
Bonsoir,
Cela ne me dérangerai pas de voir exposer ma situation financière sur le net : je suis por la transparence. J'en vois un qui doute au fond la bas ! Des preuves ? Ok !
- Salaire : minable
- Situation financière : catastrophique
- Situation fiscale : saigné à blanc
Voila, voila ...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]