Descriptif de la suite Mozilla SeaMonkey

Le par  |  8 commentaire(s)
Article n° 141 - Découvrir la suite Mozilla SeaMonkey (120*120)

Seamonkey est le successeur de la défunte suite Mozilla. Elle intègre un navigateur web, un client mail, un éditeur html ainsi qu'un client IRC. Multiplateforme, et disponible en français gratuitement,cette suite a de quoi séduire. Partons à sa découverte.

I.    Présentation

Après l'abandon par la fondation Mozilla de la suite du même nom, pour se concentrer sur le développement du navigateur Firefox et du logiciel de messagerie Thunderbird, la communauté Mozilla a décidé, le 12 août 2005, de créer une nouvelle suite, basée sur le code de la suite Mozilla. Ce prolongement de l'aventure Mozilla a pour nom : SeaMonkey ( littéralement le singe de la mer ).

Comme la suite Mozilla, SeaMonkey est publié sous triple licence MPL / GPL / LPGL, ce qui signifie en résumé que n'importe qui a accès au code source du logiciel et peut le modifier et le redistribuer sans restriction tant qu'il ne gagne pas d'argent avec sa nouvelle version et qu'il la publie sous la même triple licence. On a ainsi la garantie que ce logiciel restera dans l'esprit même du logiciel libre.

La suite est multiplateforme : elle est disponible pour Microsoft Windows, Mac OS X, et Linux. Des versions " contrib " ( c'est-à-dire non officielles ) pour OS/2 et Solaris circulent également. Des traductions " contrib " dans 16 langues dont le français ont également été développées dans l’attente des versions officielles.

Splash Logo de SeaMonkey

Le moteur de rendu utilisé, c'est-à-dire le composant qui traduit le HTML pour l'afficher à l'écran, est Gecko dans sa version 1.8.0.1, comme pour Mozilla Firefox dans sa dernière version. Il s'agit du moteur assurant à ce jour un des rendus les plus fidèles d'une page web.

La première version stable a été rendue publique le 30 janvier 2006, il s'agit de la version 1.0, que l'on peut considérer comme la version 1.8.0 de la suite Mozilla. Le 13 avril a été publiée la version 1.0.1, corrigeant des problèmes de sécurité et quelques bugs de fonctionnement. C'est de cette version dont il sera question dans ce test, avec en plus l’utilisation du patch « contrib » de traduction vers le français.


II.    L'installation

Tout le monde ne se sert pas de toutes les fonctionnalités d'une suite ( prenez l'exemple de Microsoft Office : vous utilisez Access et Infopath vous ' ), la communauté Mozilla a donc eu une bonne idée : en plus de la version classique à télécharger puis installer, d'une taille de 12 Mo, il existe une version " Net Installer " d'une taille de 247 Ko, qui permet d'installer uniquement certains composants depuis le web. Cette fonctionnalité comporte encore toutefois des imperfections, l’accès à certains fichiers du serveur étant parfois impossible.


Installation de SeaMonkey


Dans le cadre de ce test, nous installerons tous les composants proposés.

../..
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Questions / Réponses high-tech
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #169743
pour ma part, je trouve que c'est pas très beau...
Le #169744
Ah !
Moi, au contraire, je préfère.

La skin grise de SeaMonkey s'adapte beaucoup mieux aux forts contrastes de mon écran LCD que celles, très claires, de Firefox et Thunderbird.

Et puis, comme dit dans la conclusion, je trouve effectivement bien plus pratique de n'avoir à réinstaller qu'un seul logiciel pour l'ensemble plutôt que tous de manière séparée. C'est bien plus simple lors d'un reformatage ou d'une simple mise-à-jour (et dieu sait qu'elles sont bien plus nombreuses que les MAJ d'IE).

Enfin, toutes les préférences son centralisées, les thèmes s'appliquent à l'ensemble de la suite et chaque fenêtre propose un lien en bas à gauche pour facilement passer vers un autre module de la suite SeaMonkey. Bref, tout est "là".

Une suite performante et sécurisée, sans prise de tête.
Le #169745
mouais mais on peut faire plus joli en restant dans les tons de couleurs qui vont bien pour ton LCD.

Là c'est moche, tu as l'impression de faire un bond de 10 ans arrière ! Les icones n'ont pas évolué depuis les premières versions de Netscape! Même si la machine est perfomante et puissante, l'emballage pèche sérieusement.

Un petit coup de lifting pour le thème par défaut et il gagnera des adeptes.
Le #169746
Comme je l'ai dit dans le test, le thème par défaut est le même que celui de Netscape sur lequel SeaMonkey est basé. En fait il y a deux thèmes installés par défaut, le standard et le modern, mais c'est le standard qui est activé par défaut, et c'est sûr qu'il en rebute plus d'un...
Le #169747
Le seul truc qui manque, dans SeaMonkey, c'est l'extension Tab Mix Plus, qui est vraiment le taupe du taupe pour la navigation par onglets. On peut installer TBE à la place, mais c'est vite lassant d'avoir un pop-up qui rappelle la paternité--nippone--de l'extension à chaque démarrage et à chaque réglage...

Avis au dév' qui a conçu TMP : fais-en une version pour SM, s'te plaît... Allez... Hein, dis...'
Le #169748
ok angegabriel je le ferai
Le #169764
HS mais sous opera le site a un comportement bizarre par moment cf. http://www.artalio.be/bug.jpg
Le #169787
Ca ça vient du caractère "flèche droite" qui est pas correctement rendu...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]