Surveillance : Google, Microsoft, Facebook font pression sur la France et les USA

Le par  |  7 commentaire(s) Source : AFP
donnees-binaires

La Global Network Initiative écrit à 21 gouvernements afin de rendre publiques les demandes de surveillance.

Une nouvelle fois, Google, Microsoft, Facebook et Yahoo! tentent de regagner la confiance des internautes après avoir été éclaboussés par le scandale PRISM et le programme américain de surveillance électonique. La première bombinette avait été lâchée à leur encontre à propos d'un accès direct à leurs serveurs pour la collecte de données - des métadonnées - par la NSA.

PRISM Dans le cadre de la Global Network Initiative, ces acteurs du Net tentent de faire pression auprès de 21 gouvernements. Il leur est demandé de publier les demandes qu'ils font pour la surveillance électronique et d'autoriser les sociétés concernées à jouer la transparence.

Parmi les 21 pays ciblés, il y a bien évidemment les États-Unis mais également la France, Royaume-Uni, Irlande, Allemagne, Canada, Suède, Pays-Bas, Finlande, Tunisie...

Facebook, Google, Yahoo ! et Microsoft avaient déjà attaqué les États-Unis en justice afin de pouvoir divulguer plus d'informations sur les demandes de surveillance du gouvernement.

La Global Network Initiative est une ONG qui œuvre pour la protection du droit à la vie privée sur Internet et contre la censure par des régimes autoritaires. Au-delà des acteurs du Web précités, elle compte de nombreux membres dont des groupes pour les droits de l'homme et la liberté de la presse.

D'après un récent sondage BVA en France, 80 % des interrogés ne croient pas à la confidentialité des données sur Internet. Ils s'en accommodent presque et ne sont pas disposés à changer leurs habitudes.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1491272
La surveillance, quel que soit le pays, devrait être réservée à une seule catégorie : les radicaux qui pourraient être nuisibles aux intérêts vitaux des pays et de la population, toute autre surveillance devrait l'objet d'une autorisation motivée de la justice !
Le #1491312
Marrant de voir le "deux poids, deux mesures" par rapport à Internet. La censure du net en Chine ou dans certains pays du Moyen Orient est très sévèrement condamnée par la communauté internationale (comprendre l'Occident ) quand ces mêmes pays n'hésitent pas à espionner à tout va et à se servir d'informations récoltées pour mettre des gens en taule (voir le gamin qui, il y a quelques mois, a été mis en prison suite à une discussion sur League of Legends qui a mal tourné ).

C'est comme les USA qui se posent en donneurs de leçon en matière de libertés individuelles... mais qui gardent en place des aberrations comme le Patriot Act et Guantanamo, permettant de mettre n'importe qui en prison sans justification si on est considéré comme "une menace potentielle". En clair un "Printemps Américain" aurait très peu de chances de se produire...
Le #1491332
Qu'ils le fassent sans demander l'autorisation si ils ont des couilles !
Le #1491342
"rendre publiques les demandes de surveillance. " ... Que veulent-ils nous faire avaler cette fois ? Qu'ils font preuve de transparence ? Que nos données sont en sécurité chez eux ? Que l'on ne risque rien à utiliser leurs Clouds et Cie ? Allons donc
Le #1492632
kerlutinoec a écrit :

Qu'ils le fassent sans demander l'autorisation si ils ont des couilles !


S'ils ont des couilles et envie d'un procès pour haute trahison...

C'est sûr qu'avec l'affaire Snowden et l'énorme perte de confiance dans le Cloud (plus particulièrement américain), ils risquent d'y perdre gros.
Le #1493352
Il faudrait peut-être les plaindre en plus?


Le #1493572
On est déjà trop surveillé n'en rajouter pas de grâce !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]