Symantec, et son milliard d'impôts en retard

Le par  |  9 commentaire(s) Source : BetaNews
Symantec logo

Symantec vient de recevoir une notification de redressement fiscal plutôt salée.

Symantec vient de recevoir une notification de redressement fiscal plutôt salée.


Symantec logoL'éditeur américain de solutions de sécurité informatique Symantec a intérêt à avoir mis de l'argent de côté, car l'IRS (Internal Revenue Service) américain, l'équivalent de notre Trésor Public, lui réclame 900 millions de dollars US d'arriérés d'impôts, plus les intérêts, soit au total plus d'un milliards de dollars US !


Les yeux plus gros que le ventre '
Symantec paie peut-être sa gourmandise : après l'acquisition de Veritas, à l'automne 2004, l'éditeur californien s'est rendu compte que ce dernier avait laissé une ardoise auprès des services fiscaux américains. Sur la période 2000-2001, Veritas avait soustrait à la sagacité du fisc près de 800 millions de dollars US, selon un audit demandé par Symantec. Cent autres millions auraient été découverts pour les exercices 2003 et 2004, a révélé un second examen des finances de Veritas, pour lequel, rappelons-le, Symantec a déboursé 10 milliards de dollars US...

Si les chiffres devaient se confirmer, ils affecteraient grandement la santé financière de Symantec, aussi ce dernier a-t-il déposé devant l'autorité de régulation boursière américaine, la SEC (Securities Exchange Commission), une demande de suspension d'éventuelles sanctions financières jusqu'à ce que les sommes avancées soient confirmées. Dans son communiqué, Symantec se dit "convaincu que la position de l'IRS est indéfendable en regard du droit fiscal américain", et que les sommes déclarées sont "conformes à la réalité".


Numéro d'équilibriste
Depuis l'annonce du rachat de Veritas, en décembre 2004, la situation de Symantec s'est détériorée : son action a chuté de 40% à la bourse de New-York, et certains de ses cadres ont quitté le navire. S'il était confirmé que l'éditeur californien devait bien verser au fisc plus d'un milliard de dollars US, c'est l'avenir même de la firme qui en serait affecté.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #101063
Une action qui chute de 40%... c'est au moins également ce que leur antivirus provoque comme chute de perfs sur les PC sur lesquels il est installé .

Comme quoi avant de rachter une boite, il faut faire tres attention...
Le #101070
hum ca sent le sapin
Le #101081
A mort symantec
j'utilisais beaucoup de leur solution mais maintenant qu'il a des alternaives c'est beaucoup mieux comme ca
Le #101083
NOD32 power quoi !
Le #101087
ca sent le grillé chez Symantec
Le #101098
On croirait un scénario de Largo Winch...

Ceci dit, les versions "entreprise" des produits symantec, et notamment leur anti-virus et nettement plus efficace que les versions publics et surtout beaucoup moins gourmande en ressource.

Alors, deux poids, deux mesures '
Le #101101
Oui, je n'ai jamais eut à me plaindre des versions complètes ou entreprises de norton qui sont relativement chères.
Bon, je vais trouver un autre éditeur ! Pas la peine de payer pour les impôts américains (surtout ce qu'ils en font !)
Le #101149
vu la politique de Symatec (racheter les concurrents pour les couler plutot que d'améliorer ses produits), je trouverais particulièrement drole qu'un de ces rachats contribue à les enfoncer
Le #101218
Bande de cyniques trolls!
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]