Les tarifs des médecins cet été sur le Net

Le par  |  8 commentaire(s)
Stethoscope

Le site de l'assurance maladie proposera à la consultation sur le Web les honoraires des médecins.

StethoscopeIl était déjà possible de noter, ou plutôt donner son avis sur son praticien via le site un tantinet polémique Note2bib qui avait suscité la méfiance sinon la vigilance de l'ordre des Médecins; il sera bientôt possible de consulter toujours sur le Web les tarifs pratiqués. Cette fois-ci, l'ordre des Médecins ne devrait rien avoir à redire, cette initiative étant l'oeuvre de l'assurance maladie.


Lutter contre les dépassements d'honoraires
Cet été, le site Ameli de l'assurance maladie proposera à la consultation les prix moyens pratiqués par aussi bien les médecins du secteur 1 que par ceux du secteur 2 qui ne sont pas conventionnés et donc autorisés à fixer librement leurs tarifs. Ce service sera également étendu aux dentistes avec les prix pratiqués pour une intervention précise.

Pour la Cnam, il s'agit avant tout d'informer les patients et non pas instaurer une mesure de contrôle des médecins.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #253761
Drôle d'idée, qui pourrait bien avoir l'effet inverse de celui recherché.

Les médecins conventionnés étant déjà surbookés, il ne sert à rien de dénoncer ceux qui sont en secteur 2 : ne croyez pas qu'un médecin en secteur 2, qui voit entre 20 et 30 patients par jour, va demander à passer en secteur 1 et voir sa salle d'attente et sa feuille d'impôts exploser, en voyant entre 35 et 45 patients par jour.

Au contraire, il s'en trouvera bien quelques uns qui se diront qu'il existe un réel potentiel d'exercice en secteur 2 ; le nombre de demandes de secteur 2 risque d'augmenter, sans préjudice pour la Sécu puisqu'elle rembourse forfaitairement les consultations sur la base du secteur 1, mais avec une sérieuse différence de prix pour le patient.

Contre cette différence de prix, le médecin consacre plus de temps à chaque patient.

C'est un choix d'exercice.

Les technocrates ne font pas la queue dans les salles d'attente et ne voient que leurs potes chefs de service à l'hôpital ; ça ne m'étonne pas qu'ils aient (encore) accouché d'une idée débile.
Le #253791
assez d'accord avec Spyhard. Une fois de plus, planqué dans leur bureau climatisé à l'abri de la vraie vie, les crâne d'œufs n'ont pas compris grand chose.
Reste que les situations entre la campagne en désertification avancée et les centres villes d'agglomération sont tellement différentes qu'une mesure simpliste tombe forcement à coté de la plaque. Peut-être suffirait-il d'augmenter le nombre de médecins...

Dans ma commune, tous les généraliste refusent les patients qu'ils n'ont jamais vu; donc les nouveaux arrivants ont le choix entre SOS médecins et l'hôpital.
Génial non ?

Le #253811
dernièrement j'ai été chez l'ophtalmo pour une consultation de routine.
Je ne la connaissais pas, j'ai vu nulle part le tarif avant de rentrer : bilan 60 € pour me faire renouveller des lentilles !

Avec 20 patients par jour, ça fait 1200 € la journée ... et j'ai pas l'impression d'y être resté plus longtemps que chez les autres opthalmos ...

Alors y'a des frais, c'est vrai, mais à ce tarif là, je pense que ça vaut le coup d'être ophtalmo ...

Donc ce genre de mesures, j'approuve entièrement. Le medecin en secteur 2 va pas forcément demander à passer en secteur 1, mais il aura peut être un peu moins de demande, ce qui l'amènera peut être vers des tarifs plus raisonnables.
Quant aux médecins de secteur 1 qui voudraient passer en secteur 2 ... s'ils avaient voulu le faire, ils n'auraient pas attendu ce site ... Ils savent très bien lesquels de leurs confrères sont cher, pas besoin d'un site web pour le leur apprendre.


"Dans ma commune, tous les généraliste refusent les patients qu'ils n'ont jamais vu; donc les nouveaux arrivants ont le choix entre SOS médecins et l'hôpital.
Génial non ?"
Aux dernières nouvelles, un médecin n'a pas le droit de refuser un patient. Donc si c'est en urgence, tu y vas sans rendez vous, il te prendra. Mais les dépassements d'honoraires, ça concerne surtout les spécialistes.
Ceci dit, le problème des médecins de campagne qui se raréfient ... c'est plus un problème de répartition des médecins que de leur nombre absolu. Si un gouvernement prenait le risque politique de ne plus laisser aux médecins le choix de leur lieu d'implantation (sous forme d'un nombre max de médecins pas habitants, comme ça se fait pour les pharmacies, je crois, ou carrément en leur imposant une région d'installation), ça règlerait bien des problèmes ... dans la plupart des métiers, on ne choisit pas sa région de résidence, je ne vois pas pourquoi une profession comme médecin, qui relève du service public, échapperait à cette règle. Mais ça demanderait un peu de courage politique ...
Le #253841
60 ans de Sécurité sociale auront suffi à effacer toute trace d'éthique vis-à-vis de l'argent, à la fois chez les médecins et chez leurs patients.

JC, ce que vous dites est extrêmement révélateur. La médecine n'a jamais été un service public ; c'est une profession d'exercice on ne peut plus libéral ; vous confondez avec l'Assistance Publique, pour laquelle travaillent certains médecins.

Le médecin est à l'Assistance Publique ce que l'avocat est à la Justice.

"carrément en leur imposant une région d'installation"

Voir ci-dessus...

"Je ne la connaissais pas, j'ai vu nulle part le tarif avant de rentrer : bilan 60 € pour me faire renouveller des lentilles !"

Dans ce cas de figure, effectivement, le site pourrait avoir un intérêt.

"Alors y'a des frais, c'est vrai, mais à ce tarif là, je pense que ça vaut le coup d'être ophtalmo"

Qu'attendez-vous, reprenez vous études

Il serait encore plus rentable de s'installer fleuriste. Personne ne discute le prix et les marges faites sur les fleurs, 3€ la rose, ça paraît normal à tout le monde.

Pis fleuriste, c'est bien ; là où il y a des fleuriste, il y a des cimetières en activité. Là où il y a des cimetières en activité, il n'y a pas assez de médecins.

Y a qu'à former les fleuristes à la médecine rurale.
Le #253871
Utile surtout pour les spécialistes, on pourra plus facilement voir les prix pratiqués dans une même région. Comme ils dépassent tous les tarifs sécu.
Le #253911
normalement, il me semble que lorsqu'un medecin n'est pas du secteur 1, il doit obligatoirement en informer le patient, lors de la prise du rv par exemple, c'est le cas de mon orl, la secrétaire n'a expliqué au tel.
Le #253921
@Jules César "Avec 20 patients par jour, ça fait 1200 € la journée ... et j'ai pas l'impression d'y être resté plus longtemps que chez les autres opthalmos ..."

J'ai connu un médecin généraliste qui a fait médecin des mines à ses débuts, ça lui plaisait pas, car il gagnait beaucoup beaucoup moins que quand il faisait du cabinet:
C'était une somme forfaitaire de 1000 € par jour, peu importe le nombre de patients (mais bon, des anciens mineurs, ils en avaient plus des masses.....il était payé cher pour pas grand chose, mais relativement à ce ce qu'il gagnait au cabinet, il gagnait presque rien)

Après, faut relativiser:
Non seulement en tant que profession indépendante, ils sont très taxés (plus de 50%), mais en plus, c'est un métier qui demande pas mal de compétances et omù faut mieux pas se tromper.

C'est donc normal qu'il rémunère très bien. Ce qui est un peu moins "normal", c'est de voir certains médecins pleurer sur leur revenus, et demander des hausses, qui se rendent pas compte du prix que ça représente pour leur clients (oui, ça fait longtemps que y'a plus de patients) et oublie un peu vite que la médecine doit etre accessible à tous.
Le #254761
Puis faut pas oublier que pour voir les 20 patients par jour, ca fait nettement plus de 35 heures par semaine. Ma mere (gyneco) fait environ 70 heures de consultations par semaines.
Ca n'inclue pas tout le travail qu'il y a sur chaque patient a cote(le dossier a gerer, les lettres au confrere, les etudes sur les cas difficile...)
Au final, elle fait pas loin de 90h par semaine. Avec 3 semaines de vacance par ans.
Faut compter en plus les stages de formation continue, payes en partie par les labos, mais jamais completement.

Puis faut mentionner que quand y'a des urgences, ben faut y aller. Que ce soit un dimanche a 8h du matin, ou a 4h du matin(quoi que pour une gyneco, ca soit plutot rare)

Alors les mecs a 35h par semaine qui pleurent par ce que les medecins gagnent plus qu'eux... Ils me font doucement rigoler.
(j'ai parle des 11 ans d'etudes pour devenir gyneco, aussi?)
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]