Audiovisuel public : la taxe télécoms s'alourdit encore un peu plus

Le par  |  6 commentaire(s)
Redevance-TV

Pour le financement de l'audiovisuel public, la taxe payée par les fournisseurs d'accès à Internet va augmenter encore plus que prévu.

La Fédération Française des Télécoms va voir rouge. À la faveur d'un amendement au projet de loi de finances pour 2016 adopté hier par l'Assemblée nationale, le taux de la taxe payée par les fournisseurs d'accès à Internet afin de contribuer au financement de l'audiovisuel public a encore été relevé.

billets eurosInitialement, il devait passer de 0,9 à 1,2 % du chiffre d'affaires des principaux opérateurs de télécommunications, soit une progression de 30 %. Avec l'amendement, cette progression sera de 40 % avec un taux qui passera à 1,3 %.

Selon l'exposé de motifs de l'amendement, il s'agit " tout d'abord de renforcer l'indépendance financière de France Télévisions en anticipant d'un an l'extinction de sa dotation budgétaire, initialement prévue en 2017. "

Avec la première annonce d'une taxe télécoms rehaussée à 1,2 %, Didier Casas, président de la FFTélécoms et secrétaire général de Bouyges Telecom, avait dénoncé " un alourdissement qui remet en cause l'engagement des pouvoirs publics quant à la stabilité fiscale de notre secteur d'activité ", et de pointer du doigt " un accroissement de l'iniquité fiscale vis-à-vis des grands acteurs de l'Internet (ndlr : Google, Amazon, Facebook, Apple). "

Les opérateurs avaient fait une menace à peine voilée concernant leur engagement pour le déploiement du très haut débit et la couverture des zones blanches. Le patron d'Orange avait dénoncé le " racket de l'augmentation de la taxe télécoms ", tandis qu'un responsable de Free (Free ne fait pas partie de la FFTélécoms) avait laissé entendre que l'augmentation serait au final répercutée sur la facture de l'abonné.

Aujourd'hui, Didier Casas parle d'une provocation après l'adoption du nouvel amendement.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1864088
On se doute bien que c'est nous qui allons payer au final !...

C'est une nouvelle taxe ça M. Hollandaise !
Le #1864090
L'état qui se sert dans le privé, c'est bien, ils voient loin.
En attendant le peuple demande du pouvoir d'achat. Je peux comprendre qu'il y a des trous dans les caisses, mais à quoi bon de renflouer les caisses, si c'est pour faire un trou encore plus gros?
Le #1864098
" Le patron d'Orange avait dénoncé le " racket de l'augmentation de la taxe télécoms " "

C'est amusant de voir Orange se plaindre du racket
Le #1864100
Racketter les gens qui n'en ont rien à foutre de France Télévision, de la radio, ITRF ou sur le web, ça s'appelle de la spoliation. On force ceux et celles qui ont librement choisi de dire "merde" aux outils de propagande politique et publicitaire, à payer quelque chose d'inutile, qui n'a rien à voir avec les besoins fondamentaux de la collectivité.
Au lieu de privatiser des chaînes, et de réduire le nombre de pensionnaires à la redevance, le politique choisi de caresser le journaleux dans le sens du poil, qui en sait sûrement un peu trop sur lui... Ça s'appelle de la corruption et du despotisme.


Le #1864126
La question n'est pas de savoir de combien de % la taxe va augmenter, mais de savoir comment le budget annuel est utilisé ....
a quoi ça sert de payer toujours plus, si en retour, on a aucune garantie de bonne utilisation des fonds pour faire tourner la maison ....?
Avant de penser à renflouer coute que coute les caisses, on devrait contrôler l'utilisation du budget, voir, renégocier des contrats de droits télévisuels à la baisse ...
Autant chercher à remplir d'eau un verre percé ...
Le #1864214
La question qui se pose c'est : a-t-on vraiment besoin de toutes ces chaînes publiques ? En tout cas de chaînes publiques comme France 2 qui ressemble comme deux gouttes d'eau à des chaînes privées. Il suffirait de ne conserver que 2 chaînes. Une fusion de France 5 et de Arte pour la culture. Un France 3 pour l'aspect informations nationales et régionales. Pour la radio, une radio d'information et une radio culturelle. Tout le reste, ce n'est pas à l'Etat de le fournir. Marre de payer ce que l'on ne devrait pas.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]