Téléphone portable : outil de contrôle à l'école

Le par  |  6 commentaire(s)
sonyericssonw810i

Dis moi ce qui se cache dans ton mobile.

Sonyericssonw810iDis moi ce qui se cache dans ton mobile...
Le lycée américain de Framingham requiert le droit de confisquer les téléphones portables des élèves afin de chercher d'éventuelles traces d'activité criminelle. Rien que ça !

A l'évidence, la confiance règne entre l'administration et les jeunes. Ces derniers, comme on devait s'y attendre, considèrent cette action comme une atteinte à leur vie privée.

Car l'objectif de la direction de l'établissement ne s'arrête pas à une simple confiscation du téléphone, chose devenue assez banale un peu partout dans le monde. En effet, le personnel scolaire affirme que la saisie des mobiles est indispensable pour leur permettre de collecter les données sur le trafic de drogue et les affaires de recel de biens volés.

Cacainetoothache small

...je te dirai qui tu es.
Or, étonnamment, le lycée de Framingham ne connaît pas de problème de drogue. Ce qui, bien sûr, permet aux étudiants de dire que l'administration utilise un prétexte pour pouvoir les contrôler encore plus.

D'ailleurs, un étudiant a déclaré à la presse que le personnel de l'établissement " fait du zèle " afin de faire passer le lycée pour plus agité qu'il ne l'est réellement. D'autres pensent que c'est l'unique moyen qu'ont pu trouver les enseignants pour "harceler" les élèves qui leur posent problème.


TracesLe retour de Big Brother
Un autre lycéen ajoute :

" Personne ne doit être autorisé à agir ainsi par simple suspicion. Grâce à la présomption d'innocence, tout suspect doit être innocent jusqu'à ce que soit apportée la preuve de sa culpabilité. C'est comme si nous perdions tous nos droits de citoyens dès que nous franchissons les portes de l'établissement. "


Bigbrother

"Soupçon raisonnable"...
La loi fédérale actuellement en vigueur autorise les fouilles en cas de "soupçon raisonnable" de contrebande. Pour qu'un policier soit autorisé à procéder de la sorte, il lui faudrait au minimum présenter un mandat délivré par un juge.

Dans tous les cas, cet épisode montre l'ironie de la situation : le téléphone portable, en tant que médium de transmission et de réception d'informations, est avant tout conçu comme un facilitateur, voire un "catalyseur" de liberté...

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #118665
Suffit de pas avoir de portable ou de ne pas être assez stupide pour faire des trucs illégaux avec...
Le #118671
C'est surtout idiot de croire que cet appareil a été un jour un outil de liberté, c'est surtout un truc qui nous emprisonne dans un forfait, un prétexte pour quiquonque de venir nous emmerder à n'importe quel moment de la journée, quasiment de nous engueuller parcequ'on ne répond pas ou qu'on est sur répondeur.
Le #118681
mais complètement dobbey
Le #118696
dobbey >+1 et encore quand tu dis "nous engueler", c'est un doux euphémisme.. .
C'est un peu de l'auto-flicage, si l'on veut...
Le #118732
dobbey >>>qui a dit que c'était un outil de liberté '''

C'est un outil, point !!!

La liberté ne s'obtient pas avec des outils....
Le #118744
lebonga >D'accord mais quand ça sert d'outil de "controle", c'est pas un outil innocent...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]