Test Bayonetta

Le par  |  0 commentaire(s)
test Bayonetta

Bayonetta, la sorcière aux formes soignées arrive enfin en Europe après avoir satisfait les yeux des Japonais. Mais Bayonetta, ce n'est pas seulement une plastique, c'est un jeu qui devrait entrer dans le panthéon de sa catégorie. Beat'em all par excellence et emporté par une héroïne charismatique, le titre de Platinum Games fait quasiment un sans faute. Les promesses sont tenues, les attentes respectées, il ne vous reste donc plus, à votre tour, que de vous lancer dans cette nouvelle bataille.

Bayonetta n'est plus une inconnue pour nous, tant Sega n'a eu de cesse de communiquer sur son jeu par le biais de vidéos, surtout ces derniers mois précédents sa sortie. On craignait même, à force de trop se dévoiler, qu'elle n'ait plus de surprises à nous offrir. Présentée quasiment nue dans nos colonnes, qu'avait-elle alors de plus à nous apporter ? Quelle part de mystère conservait-elle en nous ayant montré le pouvoir de sa chevelure ? Et bien aussi surprenant soit-il, le jeu, lui, arrive malgré tout à créer la surprise. Car trop occupé que nous étions à envisager l'héroïne, le jeu a pu se démarquer et attendre patiemment que nous fassions nos premières armes sur lui. Si de Bayonetta nous savions tout ou presque, du titre en revanche, nous disposions de moins de détails.

Bayonetta Bayonetta (1)

Le joueur qui attendait le titre depuis des mois ne vivra pas de mauvaises surprises. Il ne faut pas perdre de vue que le jeu de Sega est avant tout un beat'em all et que, de ce fait, vous aurez plus droit à de l'action et des combats à la chaîne que des grands moments scénaristiques. Ce n'est pas ce qu'on attend du genre, juste qu'il soit assez bien fait pour qu'il ne nous lasse pas en cours de route et que le découpage d'ennemis ne devienne pas d'un ennui mortel. Bayonetta réussi le pari sur ce point et sait se montrer à la hauteur sur d'autres, incontournables pour le genre. A commencer par l'héroïne.

Bayonetta (5) Bayonetta (6)

Bayonetta est une sorcière dont le passé se montre aux abonnés absents. Amnésique, ses souvenirs ne lui reviennent que par bribes. Sa solution pour reconstruire son puzzle personnel, tuer des anges à foison. Que les âmes sensibles se rassurent, il ne s'agit pas ici de mignons petits angelots virvoletant le sourire aux lèvres. Si les anges qui nous concernent disposent bien d'ailes et d'une auréole de lumière, ils n'ont en revanche rien de bien innocents. Revêches, affreux, ils font partie d'une catégorie d'ange particulière de l'ordre de la créature peu attachante. En résumé, on les tuera parce qu'ils ont la tête de l'emploi, sans que jamais cela ne nous touche. Ce qui ne nous aidera pas spécialement à comprendre leur rôle dans l'histoire ni à comprendre ce que tente de nous dire les boss rencontrés ici et là. Le jeu aime les cinématiques, particulièrement belles, mais n'apprécient pas que les discussions s'éternisent. Juste le temps de mettre un peu en valeur le côté "humour" et "ton décalé" de la sorcière et vous revoilà plonger dans un combat. Les beat'em all ne se sont jamais mis en valeur par leur scénario et ce Bayonetta ne déroge pas à la règle. Ici, cela n'a pas vraiment d'importance, puisque le titre a d'autres atouts pour nous emporter avec lui.

 

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]