Test Blacklight Tango Down PS3

Le par  |  0 commentaire(s)
Blacklight Tango Down - Logo

Dans le domaine du FPS, de nombreuses références ont déjà taillé leur part du gâteau. De plus en plus tournés vers le multijoueur, ces jeux de tir regroupent une durée de vie relativement conséquente. Bien conscient de ce détail, Blacklight  : Tango Down cherche à se faire une place dans le domaine du 100 % multijoueur, tentant une approche plus ou moins similaire au célèbre Counter-Strike, tout en piochant ça et là des idées à d'autres représentants. Ce melting-pot signé Zombie Studios vaut-il toutefois le coup ? Nous vous apportons la réponse.

Si beaucoup de joueurs se tournent volontiers vers des licences telles que Call of Duty, Medal of Honor ou encore Halo lorsqu'il s'agit de choisir un FPS, de nouvelles licences apparaissent régulièrement sur le marché. S'inspirant du succès intemporel de Counter-Strike, Zombie Studios a développé Blacklight  : Tango Down, un jeu de tir quasi-exclusivement orienté multijoueur. Après une sortie simultanée sur PC et Xbox 360, les développeurs commercialisent leur soft sur le PlayStation Network à un prix relativement abordable.

Évidemment, il vaut mieux posséder un accès à Internet pour profiter de ce FPS, étant donné que les possibilités solo s'avèrent très restreintes. Bien que le jeu invite directement à se lancer dans une partie en ligne, sachez qu'il existe un mini-scénario, malheureusement pas mis en évidence à un quelconque moment du jeu  : pas d'intro, pas de scripts. Bref, il faudra passer par le menu d'options pour prendre bonne note du contexte conflictuel du jeu. Nous apprenons ainsi que Blacklight est une unité clandestine qui comprend les meilleurs soldats du monde. Cette unité a été chargée d'enquêter sur la disparition du colonel Klein et de son équipe d'agents appartenant à l'organisation Blacklight. La cause de cette disparition se centralise autour de l'Order, un groupe rebelle composé d'anciens membres des Forces Spéciales américaines et de milices locales.

Blacklight Tango Down - Image 9 Blacklight Tango Down - 5

Bref, le scénario est propice à d'incessantes fusillades dans un milieu résolument futuriste. Aussi, les équipements des deux factions sont composés de matériels de haute technologie. Chaque militaire est équipé d'une visière de réalité augmentée permettant de détecter les forces alliées et adverses à proximité, via un aperçu visuel à l'écran. En sus de distinguer un allié d'un ennemi, la visière permet d'identifier les objectifs à proximité, notamment les stations médicales et de ravitaillement. Cette fonctionnalité n'offre ni plus ni moins que ce que l'on voit dans la plupart des jeux, à savoir de timides indications visuelles. Nous aurions toutefois apprécié des possibilités plus originales, au vu de l'ambiance propice à l'utilisation de nombreux gadgets technologiques. En contrepartie, les développeurs ont mis l'accent sur les possibilités liées aux armes.



Depuis le menu principal, vous pouvez mettre en place des paquetages, à savoir des configurations d'armement, afin d'être prêt au lancement d'une partie. Cette phase de préparation est véritablement bien pensée, afin de minimiser le temps passé dans les menus au cours d'un match. Chaque paquetage est composé d'une arme principale, une arme secondaire, un choix de grenades et une armure. Fort malheureusement, les sélections s'avèrent restrictives  : cinq armes principales – fusil d'assaut, SMG, sniper, fusil à pompe et LMG. En sus d'être peu diversifiées, ces armes s'avèrent mal calibrées. En effet, le fusil d'assaut est très certainement la meilleure arme à sélectionner  puisqu'elle vise aussi bien qu'un sniper et dispose d'une bonne puissance de tir. Comme la configuration des niveaux attire la plupart du temps les combats de proximité, le fusil sniper demeure largement dispensable. Le shotgun, en contrepartie, se révèle plus qu'efficace en raison de son extrême puissance (un tir pour un frag). L'équipement secondaire, très peu utilisé, ne se contente que de quelques pistolets et revolvers. Les grenades, au nombre de deux, présentent toutefois une subtilité  : la grenade classique provoque l'arrêt et le redémarrage des visières, tandis que la digi-grenade crée des interférences et dérèglent le HUD, limitant le champ de vision dans un brouillard de pixels.

Blacklight Tango Down - 8 Blacklight Tango Down - 9

Dans le même style
  • Test Blacklight Tango Down
    Responsable du médiocre Saw, Zombie Inc. a eu cette année toutes les ressources nécessaires pour finaliser son dernier FPS excessivement proche des Counter-Strike et autres Modern Warfare 2. Pour le studio américain, l’objectif est ...
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]