Test Brütal Legend

Le par  |  0 commentaire(s)

Une partie du jeu consiste à relever des missions, les unes après les autres, des missions qui vous mèneront vers le dénouement final. Ces missions vous proposent un déroulement de partie assez linéaire. Si au début, le plaisir de la découverte est là, très vite vous trouverez l'ensemble assez redondant. Néanmoins, ces missions vous feront rencontrer des personnages atypiques, charismatiques et surtout, des têtes connues issues du milieu. Nous avons déjà parlé de Ozzy Osborne, mais vous rencontrerez également Rob Halford des Judas Priest, Lemmy Kilmister de Motorhead pour ne citer qu'eux. La plus mémorable rencontre restera sans doute celle des headbangers, les fameux "chevelus". Vos missions vous placeront à la tête d'une armée de headbangers que vous aurez pris le temps d'apprivoiser et de "dresser", et il vous faudra bien sûr "beat'em all" oblige, massacrer tout ce qui se présente sous votre hache ou guitare.

Brutal Legend (6) Brutal Legend (12)

Si la succession des missions peut vous laisser penser que ce Brütal Legend est au final assez limité, c'est parce que vous ne savez pas encore qu'il intègre également une autre forme de gameplay, la stratégie. Brütal Legend joue également la carte du STR à certains moments du jeu. Un rapide didacticiel vous fera comprendre la marche à suivre car, s'il s'agit de stratégie, c'est concocté à la sauce "Brütal Legend". Chaque camp dispose de sa scène, la cible à abattre. Avant de lancer vos troupes, il vous faut d'abord disposer de fans, de beaucoup de fans, dont l'énergie servira à alimenter vos troupes. Brütal Legend propose des geysers de fans, des geysers qui, une fois en marche, envoient des dizaines de fans dans les airs. A vous de conquérir ces geysers, d'y apposer un stand de goodies, d'aller récupérer ceux de vos ennemis, défendre les vôtres, etc... Qui dit STR dit aussi unités. Pour en avoir plusieurs, il vous faudra avancer dans la partie et faire de nouvelles rencontres.

Brutal Legend (11) Brutal Legend (10)

Là encore, on s'enthousiasme au cours des premières batailles, mais la redondance prend vite le pas. Et puis, le jeu n'étant pas spécialisé dans le STR, il manque quelques éléments propres à ce style de jeu, comme, très banalement, une mini-map pour connaître l'emplacement et les avancées de chacun. Le mélange des genres part d'une belle intention, mais n'aurions-nous pas préféré un seul genre plus approfondi ?

 

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]