Test Castlevania Lords of Shadow 2

Le par  |  0 commentaire(s)
Castlevania Lords of Shadow 2 - vignette

La licence Castlevania marque son grand retour dans un nouveau jeu d'action développé par le studio espagnol Mercury Steam. Cette suite des aventures de Gabriel Belmont s'avère bien plus noire, puisqu'il s'agit désormais de contrôler Dracula en personne. Après un précédent volet de très bonne facture, ce nouvel opus est-il de la même trempe ? Réponse dans notre test complet.

Initiée dans les années 80 par Konami, la licence Castlevania cumule un grand nombre de jeux, dont certains désormais très prisés par les collectionneurs. Initialement connue en tant que jeu d'action en side-scrolling, la série a également fait des apparitions peu appréciées en 3D. Toutefois, le studio espagnol Mercury Steam a joué la carte de la surprise en 2010 avec un Castlevania : Lords of Shadow particulièrement réussi et ce, en dépit de son gameplay proche d'un God of War. Après un volet 3DS sorti l'année dernière, la licence marque son grand retour sur PC et consoles de salon avec Castlevania : Lords of Shadow 2.

Cette suite prend place juste après la fin du premier épisode. Gabriel Belmont, le chasseur de vampires, est devenu lui même un suceur de sang. Désormais présenté en tant que Dracula, Gabriel est méconnaissable. Vissé sur le trône de son sinistre château, il patientera de nombreux siècles dans sa prison de pierre, jusqu'à devenir maigre et faible. C'est par l'intermédiaire de Zobek – ancien partenaire de Gabriel – que notre héros reprendra les armes, dans l'optique de combattre les armées de Satan. C'est également l'occasion pour notre ex-chasseur de vampires de renouer avec sa lignée, notamment sa femme et son fils, Trevor. De ce fait, l'aspect scénaristique et l'exploitation du background s'avère intéressante, bien qu'assez peu approfondie.

Castlevania Lords of Shadow 2 - 1 Castlevania Lords of Shadow 2 - 2 

A contrario du précédent opus, Castlevania : Lords of Shadow 2 emprunte un univers visuel moins gothique dans sa globalité. Bien que la totalité de l'aventure se déroule dans le vaste château de Dracula et aux alentours directs, les décors changent énormément et n'hésitent pas à trancher. Aussi, il n'est pas rare de passer d'un pont médiéval avec vue sur le clair de lune à un laboratoire scientifique de haute technologie. Si le choix artistique s'avère risqué et peut de se faire passer pour une faute de goût, force est de constater que cela permet de rompre avec la monotonie tout au long de l'aventure. Ce changement de cap visuel se répercute également sur les personnages, lesquels tendent davantage à s'inspirer de la culture japonaise que de l'emprunte occidentale du précédent titre de Mercury Steam.

Quoi qu'il en soit, cela ne permet en rien de briser l'immersion du jeu, quand bien même le scénario aurait mérité un peu plus de soin dans les différentes transitions. Pour autant, le titre est riche en cut-scenes, surtout au début de l'aventure. Par la suite, heureusement, les phases de gameplay prennent l'ascendant, afin de ne pas nous frustrer dans une approche radicalement contemplative. Pour un beat'em all, ce choix était véritablement crucial.

Castlevania Lords of Shadow 2 - 3 Castlevania Lords of Shadow 2 - 4 

Dans le même style
  • Test Castlevania Lords of Shadow
    Konami replace sur le devant de la scène la franchise Castlevania. Parue sur MSX avec un premier épisode intitulé Vampire Killer, la série a ensuite animé les joueurs sur nombres de consoles. Une vingtaine de titres compte la série, ...
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]