Test Crackdown 2

Le par  |  0 commentaire(s)
Crackdown 2 - vignette

Faisant suite à un premier épisode globalement bien accueilli par les joueurs, Microsoft remet le couvert trois ans plus tard avec Crackdown 2, la suite de l'un des jeux « bac à sable » les plus permissifs jamais développés. De nombreux développeurs se sont empressés de s'engouffrer dans cette brèche entre temps. Premier coup d'essai pour Ruffian Games, Crackdown 2 parviendra-t-il à renouveler la recette du premier opus tout en se démarquant de la concurrence dans le domaine ? Réponse dans ce test.

Ceux et celles qui ont déjà parcouru la ville de Pacific City dans le premier épisode de Crackdown se souviendront sans nul doute des nombreux gangs qu'il fallait exterminer. Vous incarniez un super agent aux capacités physiques impressionnantes. À terme, la ville était totalement « nettoyée » des marginaux et autres fauteurs de troubles. L'Agence, l'organisme faisant respecter la paix en ville, avait gagné. Crackdown 2 permet de revenir dans les mêmes lieux que le premier épisode, dix ans après la fin du premier volet. Première constatation, la ville est strictement la même, ce qui étouffe tout surprise pour les fans de la série. Pour l'occasion, vous reprendrez vos fonctions en tant que clone d'agent spécial de l'Agence, afin de soutenir les actions des pacificateurs contre une nouvelle menace terroriste appelée la Cellule. Ces derniers tentent de renverser le gouvernement par la force et la violence. En parallèle, un virus transforme petit à petit la population de la ville en monstres difformes et hautement dangereux appelés Freaks. Ces derniers peuvent d'ailleurs se comparer à des zombies.

Bref, il est temps pour l'Agence de reprendre les choses en main, afin de secourir les civils. Pour cela, vous aurez rapidement carte blanche pour détruire toute menace et ce, même si vous effectuez quelques bavures. Après un léger briefing / tutoriel, vous serez lâché dans la vaste ville de Pacific City, vous laissant l'opportunité de flâner ou de se concentrer sur les objectifs. Cette mise en œuvre est particulièrement appréciable pour les joueurs amateurs de liberté qui se passent volontiers des nombreuses cut-scenes inhérentes à de nombreuses productions actuelles. Dans le cas présent, on nous remet les clés du jeu : on peut se faire plaisir dès les premières minutes, ce qui se révèle particulièrement accrocheur et grisant. L'impression d'être le maître de la ville se révèle être très motivante. Cependant, plusieurs problèmes viennent entraver le plaisir sur le long terme, et pas des moindres.

Crackdown 2 - 1 Crackdown 2 - 2

Après quelques heures passées sur le jeu, un sentiment nous heurte : les objectifs principaux sont atrocement répétitifs. Ainsi, on se contente d'activer des balises, exterminer des quartiers envahis par la Cellule, ou encore détruire les tanières des Freaks. Dans tous les cas, les missions se répètent inlassablement et ce, jusqu'à la fin du jeu. L'ensemble des objectifs n'étant pas non plus légion, on s'ennuie très rapidement puisqu'il suffira dans la totalité des cas de mener strictement les mêmes actions. Vu que l'IA se montre quasi inexistante, la difficulté ne sera pas réellement présente, si ce n'est lorsque vous essuyez des tirs soutenus dans les modes de difficulté avancés. Si le premier opus se révélait déjà assez peu varié, cette suite enfonce clairement le clou, proposant ainsi une progression radicalement obsolète pour l'époque actuelle.



La principale nouveauté concernant la ville de Pacific City se situe donc dans les différences de fréquentation pendant le cycle jour / nuit. Pendant la journée, il faudra se confronter aux nombreux membres de la Cellule qui se révèlent souvent surarmés (lance-roquettes, fusil sniper, etc.) et disposant de puissants véhicules équipés de tourelles. La nuit, l'action montera d'un cran puisque les Freaks – zombies – sortiront de terre pour hanter les rues de la ville, se confrontant ainsi aux civils, aux pacificateurs et à la Cellule. Ainsi, chaque force sera débordée, surtout après minuit, lorsque la totalité des Freaks sont à la surface. Si la plupart d'entre-eux sont assez simples à exterminer, d'autres en revanche seront diablement rapides, voire gigantesques, ce qui représente une réelle menace quant à votre survie. Quoi qu'il en soit, on appréciera les possibilités de gameplay offertes par la gestion du temps, permettant ainsi de profiter de l'invasion des Freaks à la surface pour mener des missions dans leur repaire, ou encore de profiter de leur débordement sur la Cellule pour faire une pierre deux coups en les exterminant tous.

Crackdown 2 - 3 Crackdown 2 - 4

Dans le même style
  • Test Crackdown
    En se basant sur les points forts d'un GTA et en y ajoutant une dimension super-héros, Crackdown tire son épingle du jeu et se présente comme un titre riche en action et au design original. Le jeu en coopération est un bon plus pour ...
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]