Test Doodle Hex

Le par  |  0 commentaire(s)
Doodle Hex - pochette

Les jeux estampillés DS sont légion. Si certains bénéficient d'un traitement de faveur permettant de leur dresser une notoriété sans précédent, d'autres productions se font plus discrètes. Arrivé par la porte de service, Doodle Hex fait partie des softs qui ne connaissent pas de campagnes marketing de haut vol. Toujours est-il que cet intrigant projet attire davantage par ses couleurs chatoyantes que son titre peu aguicheur. Tel un bon ouvrage d'Harry Potter, le titre de la société espagnole Tragnarion Studios se focalise essentiellement sur l'utilisation de la magie au sein d'un établissement spécialisé dans ce domaine. Abracadabra !

Avec l'intérêt grandissant que connaît Harry Potter, en livre ou en long métrage, force est de constater que l'art de la magie et de la sorcellerie passionne les foules, surtout lorsque ces éléments se voient implémentés dans un contexte héroïc-fantasy. Les développeurs de Tragnarion Studios ont bien compris cela et ont décidé de bâtir un projet gravitant autour des idées maîtresses du phénomène. C'est ainsi que Doodle Hex vît le jour. Le jeu prend place dans le Collège des Runes, l'unique école de magie du monde. De nombreux étudiants y viennent pour étudier les rudiments de la sorcellerie dans l'unique but de maîtriser efficacement les pouvoirs liés au mana.

Seulement, les cours s'avèrent particulièrement exaspérants. Pour remédier à cela, Kalamazoo, le fantôme de l'école, décide d'instaurer divers tournois secrets entre les élèves, voire les professeurs. Le gagnant de cette épopée se verrait octroyer les vertus de la rune du désir unique. C'est alors qu'une quinzaine d'étudiants se sont décidés à se lancer des défis au sein d'une gigantesque tour découpée en trois parties (bronze, argent et or). Si l'intrigue semble à la fois assez bien fondée et intéressante, sachez qu'hormis la scène d'introduction, le soft ne recèle pas de scénario. En effet, le mode solo ne se contente que d'enchaîner les duels, proposant tout de même de brèves - et répétitives - phases de dialogue en amont des affrontements.

Doodle Hex   1 Doodle Hex   2

Le mode principal, à savoir Tournoi, se présente plus ou moins comme un jeu de baston puisque vous devrez sélectionner un personnage parmi les dix proposés à la base (5 étant à débloquer), afin d'enchaîner des affrontements magiques. Cependant, il est nécessaire de bien choisir son avatar puisque chacun d'entre-eux dispose de caractéristiques d'attaque, de défense et de rapidité qui leur sont propres. Pour débuter une carrière sans trop d'encombres, l'idéal est de se tourner vers un combattant optimisé dans les trois domaines. À noter que les combats et les légers dialogues ne sont pas les mêmes d'un personnage à l'autre, mais cela ne profite pas pour autant à réduire la répétitivité évidente de la production, tout du moins en solo.

L'aspect changeant que l'on aperçoit d'un personnage à l'autre - outre l'ordre des combats - se matérialise dans le gain de nouvelles runes, ainsi que dans leurs boss. Ces derniers, très souvent les professeurs du collège, seront différents selon l'étudiant choisi, vous obligeant ainsi à adapter votre stratégie selon leurs caractéristiques évidemment sur-boostées dans des domaines bien précis. Car en effet, l'essence même de Doodle Hex se situe dans son gameplay et le déroulement de ses combats, aussi envoutants soient-ils.

Doodle Hex   3 Doodle Hex   4

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]