Test Doom

Le par  |  4 commentaire(s)
Doom - vignette

Figure emblématique du FPS des années 90, Doom fait son grand retour après des années d'attente et un développement de longue haleine au sein des locaux d'id Software. Ayant la lourde charge de plaire aux fans de la belle époque du shooter sur PC ainsi qu'aux joueurs moins âgés, le titre propose une belle virée en Enfer, prétexte à fragger comme un forcené pour occire les armées de démons qui tentent de coloniser Mars. Après un Doom 3 qui a pris un virage moins nerveux, ce quatrième opus sert-il suffisamment bien le café pour nous permettre d'évoquer que le roi est de retour en grand maître ? Réponse dans notre test complet.

Nous sommes nombreux à avoir fait nos premières armes sur un FPS avec un jeu signé id Software. Qu'il s'agisse de Wolfenstein 3D, Doom ou encore Quake, le studio fondé par des développeurs aujourd'hui reconnus ( notamment John Carmack et John Romero ) a marqué les années 90 d'une pierre blanche, pour les possesseurs de PC. Si les membres initiaux du studio de développement ont tous quitté le bateau pour de nouveaux horizons, id Software demeure et nous sert aujourd'hui un quatrième Doom qui se révèle bien décidé à nous en mettre plein les yeux, tout en nous proposant un défouloir comme à la grande époque. Après un troisième volet décrié en raison de son manque de pêche ( rattrapé ensuite par un add-on véritablement jouissif ), le défi était de taille pour redorer le blason initial de la franchise et de miser sur un gameplay aussi incisif qu'en 1993.

Exploitant un moteur graphique id Tech 6 flambant neuf, ce nouveau Doom a suscité quelques frayeurs dans le cadre d'une bêta ouverte pré-sortie, affichant un mode multijoueur finalement pas aussi vif qu'espéré. Cela semblait plutôt mal parti pour le dernier né de l'une des références du shooter 3D, laissant tous les espoirs reposer sur une campagne solo que l'on espérait de qualité. Autant le dire tout de suite, id Software a clairement réussi à nous proposer un mode solo de qualité, quand bien même quelques défauts sont toutefois à noter. Quoi qu'il en soit, il est fort dommage que Bethesda Softworks ( l'éditeur du titre ) n'ait pas suffisamment communiqué sur cet aspect du jeu en amont de son lancement, car il regroupe une large partie de ses qualités.

Doom - 1 Doom - 2

A contrario de son aîné, Doom ne propose pas un scénario ficelé de dialogues pompeux et récurrents : les fans savent que « c'est la merde » car Mars est en passe d'être colonisé par des démons venus des enfers. En partant de ce constat, il conviendra de faire le ménage à domicile, mais aussi directement chez l'ennemi, puisque quelques petits voyages en Enfer sont prévus au fil de la progression. Nous débutons la campagne dans le corps d'un marine sur une table d'opération et il suffira de quelques secondes pour attraper une première arme et coller quelques plombs bien placés dans la caboche des premiers ennemis du jeu. Sans perdre de temps, l'armure emblématique de la série est délivrée et notre soldat est bien décidé à se lancer dans un assaut général en faisant fi des explications données via un terminal. Cette introduction annonce la couleur et fait plaisir aux fans, en confirmant que ce Doom-la ne fera pas dans la dentelle, ni dans le jeu d'acteur. C'est bien, c'est tout-à-fait ce qu'on lui demande.

Aussi, rares sont les cut-scenes dans lesquelles nous sommes spectateur. Les dialogues étant relativement inintéressants, c'est surtout l'occasion de se préparer mentalement aux affrontements à venir. En effet, peu de répit nous est accordé au fil de la campagne solo, tant le rythme se veut élevé. Les monstres apparaissent par vagues et il conviendra de rester toujours mobile. Les plus anciens gamers y verront là un gameplay à l'ancienne, loin des gunfights avec couverture. Ici, le « strafe » est de rigueur, tout en canardant les affreux à grands coups de super shotgun et autre lance-roquettes. Qui plus est, la rapidité est bien présente, assurant de ce fait un dynamisme relativement convaincant et ce, malgré quelques petites gênes que nous allons étudier.

Doom - 3 Doom - 4

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1900210
J'ai lu en entier le dossier ... Il donne quand même pas mal envie.
Le #1900251
J'ai découvert l'informatique avec Wolfenstein 3D, puis Doom.... ID Software étaient sur une autre planète, des maitres !
J'ai même acheté ma première carte audio (si, si ce n'était pas natif à l'époque, c'était même exceptionnel) pour entendre les chiens et les nazis hurler....
Le #1903310
Doom 3 + Resurection of Evil sont pour moi des bases. J'avais adoré Doom et Doom 2, espérons que ce nouvel opus réponde à mon attente...


Le #1915068
Il est présentement en solde -50%... ça commence à être tentant, ça donne 40$ ici.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]