Test Dragon Quest : L'épopée des Élus

Le par  |  0 commentaire(s)
Bien que Dragon Quest : L'épopée des Élus reste globalement dans le schéma classique d’un RPG quelconque, l’immersion dont il fait preuve est particulièrement pertinente. En dépit du dirigisme du scénario, le soft offre une légère liberté de déplacements au joueur, le laissant explorer à son aise les différents recoins des villages, fouillant placards et autres bibliothèques en quête d’objets et d’informations secrètes. La carte du monde étant assez vaste, on se retrouve souvent à s’aventurer hors des sentiers battus, à la recherche d’un lieu caché recélant quelques pièces inestimables. On retrouve donc en ce point une certaine similitude avec Dragon Quest : L'odyssée du Roi Maudit, étant donné que les éléments maîtres de la licence sont sans cesse redressés dans tous les épisodes, ce qui explique sa renommée sur l’archipel nippon.

Les combats, quant à eux, se montrent très classiques puisqu’ils ne proposent pas d’options exotiques outre les sempiternels « attaquer », « magie », « objet » et « fuite ». De prime abord, on pourrait laisser croire que cette méthode est obsolète, mais comme le jeu puise sur son côté old school, le rendu se montre globalement digeste. Bien évidemment, la licence garde son angle de vue subjectif lors des phases d’affrontement, laissant la place belle aux ennemis. Par ailleurs, n’espérez même pas sélectionner à votre aise les monstres à attaquer car le jeu les englobe très souvent par race, laissant ainsi une sélection aléatoire. Peu évident pour établir une stratégie, certes, mais le résultat se montre tout de même très jouable et surtout peu handicapant. Toujours est-il qu’en cas de coup dur, la fuite reste possible bien qu’elle a la fâcheuse tendance à échouer. Profitant d’un rythme très prompt, les phases de combat se matérialisent moins comme des tares pour le joueur, surtout sur le long terme. Square Enix a d’ailleurs bien fait de conserver la simplicité de l’opus initial puisqu’il n’est pas rare d’enchaîner un grand nombre de batailles en peu de temps (sauf si vous avez les objets / magies adéquates pour minimiser les rencontres). Il est donc de bonne augure de conserver dans son inventaire quelques herbes médicinales en sus des éventuelles magies de soin et quelques stocks dans votre sac.

Dragon Quest Épopée des Élus - 5 Dragon Quest Épopée des Élus - 6

Comme évoqué plus haut, les personnages côtoyés se présentent souvent comme des protagonistes banals mais néanmoins attachants. Le design d’Akira Toriyama et les sprites 2D aidant, le soft laisse la place à la rêverie, à l’imaginaire, à la lubie de vivre la folle aventure. Cette forte aura transforme n’importe quelle quête naïve en une épopée hautement enrichissante. Le chapitre mettant en scène Torneko en est un parfait exemple. Ce marchant rondouillard et quelque peu fainéant aura fort à faire avant de partir à l’aventure puisqu’il devra faire sa place en tant qu’homme. Père de famille, Torneko rêve de monter son propre magasin d’armes. Pour cela, il devra unifier deux royaumes prêts à entrer en véritable conflit. Ses ambitions et son goût pour les affaires aidant, notre fier badaud ira jusqu’à être le fournisseur officiel de la garde royale, avant de financer un ambitieux tunnel. Ce genre de scénario qui s’emballe crescendo donne une furieuse envie de continuer l’aventure, de vivre au travers du destin de chaque personnage.

Pour ceux et celles qui se sont déjà adonnés au huitième volet de la saga sorti précédemment en Europe, vous retrouverez en ce remake une foule de détails similaires : le cycle jour / nuit et les conséquences avec les monstres rencontrés et la vie dans les villages, les fameuses églises permettant de sauvegarder, des armes et armures similaires, l’apprécié chara-design de Toriyama, sans oublier les thèmes sonores très inspirés et résolument cultes de Kôichi Sugiyama. Ce dernier offre des compositions toujours en véritable osmose avec l’ambiance de la série, agrémentant encore l’implication du joueur dans l’aventure. Vous l’aurez compris, sous ses airs dépassés, Dragon Quest : L'épopée des Élus est un jeu d’exception. Et encore, vous n’avez pas tout vu.

Dragon Quest Épopée des Élus - 7 Dragon Quest Épopée des Élus - 8
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]