Test Dragon Quest Monsters Joker

Le par  |  0 commentaire(s)
Dragon Quest Monsters : Joker - pochette

La célèbre licence Dragon Quest initialement conçue par Enix continue de s'occidentaliser, pour le bonheur des fans de série qui, avouons-le, vaut franchement le détour. Ici, point de réel nouvel épisode majeur puisqu'il s'agit d'un spin-off basé majoritairement sur le combiné élevage / combats. Dragon Quest Monsters : Joker sera-t-il finalement aussi addictif qu'il n'y paraît ? C'est ce que nous allons constater.

Il aura fallu attendre plus d'un an pour voir arriver Dragon Quest Monsters : Joker en Europe, suite à la commercialisation nipponne et américaine. Néanmoins, Ubisoft s'est sérieusement occupé de la localisation, ce qui permet enfin de profiter du spin-off majeur de la série de Square Enix. En effet, la saga des Monsters date tout de même de 1998 avec un tout premier volet sorti sur GameBoy Color. Hormis une compilation sortie sur PSone, la série dérivée s'est uniquement emparée du marché des consoles portables (GBC, GBA, DS), ainsi qu'une fraîche production de 2007 réservée au marché de l'arcade et mise en avant à l'occasion du précédent salon Jump Fiesta.

L'Europe a commencé à prendre réellement conscience de la licence Dragon Quest avec le huitième volet intitulé L'odyssée du Roi Maudit, commercialisé sur PS2. En attendant Dragon Quest IX à venir sur DS, Dragon Quest Monsters : Joker nous propose de revivre le concept des captures / élevages de monstres, élément tiers de Dragon Quest VIII (l'arène de Mory). Les joueurs qui ont passé leur temps à fouiller les nombreux environnements à la recherche des monstres les plus rarissimes devraient être amplement comblés avec ce volet.

Dragon Quest Monsters : Joker   1 Dragon Quest Monsters : Joker   2

Fort malheureusement, la trame scénaristique du soft se voit légèrement mise au second plan, privilégiant pour le coup la libre exploration et l'enchaînement de combats par centaines. Néanmoins, le titre débute avec une accroche somme toute bien fondée : vous incarnez un jeune garçon à la coupe hirsute (comme Akira Toriyama sait si bien le faire) qui se voit enfermer dans une cellule glaciale. Très rapidement, vous apprendrez que ce dernier a été emprisonné par son propre père, chasseur de monstres hautement réputé, pour avoir fugué dans l'unique but de participer au championnat des dresseurs.

Le paternel lui offre finalement la chance de participer au tournoi afin d'en apprendre davantage sur une  organisation aux sombres projets. Après avoir porté votre choix sur l'un des trois monstres de départ (ce qui n'est pas inconnu aux yeux des adeptes de Pokémon Diamant / Pokémon Perle), vous enfourcherez votre scooter des mers en direction de l'île organisatrice du fameux championnat. Dès lors, le scénario se montrera vraisemblablement transparent, ce qui vous offre le libre choix de vos destinations qui, dans le cadre où vous ne vous renseignez pas auprès des villageois, peuvent vous être fatales. Ce détail ne sera pas handicapant pour certains joueurs préférant passer d'interminables heures à effectuer des combats, mais suscitera chez les autres une certaine lassitude.

Dragon Quest Monsters : Joker   3 Dragon Quest Monsters : Joker   4
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]