Test Fable III

Le par  |  2 commentaire(s)
Fable III - vignette

Lionhead Studios revient nous conter une nouvelle histoire avec Fable III. Attendu par de nombreux amateurs de la série, ce nouvel épisode reprend globalement les atouts qui ont fait le succès de son prédécesseur. Annoncé comme une suite scénaristique directe, ce troisième volet joue-t-il dans la démesure ou la révolution n'est-elle finalement qu'un simple prétexte à une aventure relativement convenue  ? Réponse dans le test.

La série Fable est connue de nombreux joueurs comme une expérience assez originale en son genre. À mi-chemin entre le jeu de rôle, le jeu d'aventure et la simulation de vie, le jeu demeure une expérience plutôt unique en son genre. Deux ans après un second volet très convenable, Lionhead Studios nous offre Fable III sur un plateau d'argent. Et c'est peu de dire puisque le début de l'aventure nous plonge directement dans la royauté et le luxe. S'inscrivant comme une suite scénaristique du second volet, Fable III prend place cinquante ans après les hauts faits du héros que vous incarniez dans Fable II. Si le personnage devenu légendaire n'est désormais plus de ce monde, la situation prend place autour de ses deux progénitures. L'une d'entre elles, Logan, est devenu roi de l'Albion, le royaume inhérent à la série. Le second rejeton, occupant le statut de prince (ou princesse, selon le choix du joueur), sera le héros de cette histoire.

Alors que le royaume d'Albion était verdoyant et offrait de magnifiques panoramas cinquante ans plus tôt, il faudra désormais s'habituer à des environnements plus chaotiques, altérés en grande partie par l'industrialisation galopante. Logan étant un monarque tyrannique, le peuple souffre d'une terrible pauvreté  : les habitants meurent de faim, les enfants travaillent dès leur plus jeune âge dans les usines, certains villages dépérissent.. C'est dans cet univers désastreux que vous évoluerez tout au long du jeu. Quoi qu'il en soit, certains lieux demeurent préservés  : Midfield, Brightwall, ou encore la vallée de Mistpeak. Le peuple est au bord de la révolte, s'empressant de manifester aux abords du château de Bowerstone. Face à la folie de votre frère, vous tenterez d'aider les citoyens. Après quelques événements houleux, vous vous enfuirez du château accompagné de Walter, votre maître d'arme, ainsi que votre majordome personnel. Cette échappée vers le peuple ouvre alors le chemin vers un destin identique au père du héros  : une pérégrination difficile mais nécessaire pour un futur meilleur.

Fable III - 1 Fable III - 2

Dès le début de l'aventure, les choses s'enveniment. Plusieurs choix importants seront entre vos mains, les conséquences étant largement palpables. Poussé par la rébellion et le fait de réunir le peuple à votre cause pour renverser le roi, vous suivrez votre mentor dans différentes villes telles que le camp des gitans, le village de Brighwall, ou encore les industries de Bowerstone, afin d'enrôler des poches de résistants. Pour cela, il sera nécessaire d'aller à la rencontre des habitants, interagir avec eux et leur offrir vos services afin de gagner leur confiance. À ce sujet d'ailleurs, des modifications ont été appliquées depuis le second volet. Les actions d'interactions ne s'effectueront plus au travers d'une roue dédiée à cet effet, mais par le biais de plusieurs boutons. Si les fonctions restent les mêmes, l'accessibilité est ici améliorée, ce qui offre un confort de jeu plus important. On regrettera néanmoins la restriction des actions à trois choix, ce qui pourra décevoir les fans. Les différentes possibilités d'interactions seront à acquérir au fil de votre progression, via des coffres spéciaux qui requièrent des seaux de guilde. En tout cas, l'humour demeure conservé, ce qui n'est pas pour nous déplaire (imiter le poulet, roter ou péter, c'est toujours amusant).



Les seaux peuvent être remportés en combat, mais aussi et surtout lorsque les habitants vous font confiance. Plus vous leur accordez de l'attention, plus vite vous deviendrez amis, et plus si affinités. Généralement, il faut leur rendre un service pour passer le cap de l'amitié. Ces quêtes relationnelles consistent à rapporter un objet enterré dans les contrées de l'Albion, ou de jouer les messagers. Plutôt redondantes, ces missions seront bénéfiques dans l'idée de faire des folies de son corps avec de beaux brins de femme (ou hommes), ou simplement vouloir se marier et fonder une famille. Si le procédé reste plus ou moins le même que dans Fable II, force est de constater que les relations avec les protagonistes s'avèrent moins strictes (le taux d'appréciation ne change pas si vous sortez une arme en pleine ville, ou lorsque vous effectuez une action qui ne plaît pas / vous portez un costume malveillant). À terme, si vous êtes bien perçu de la population, certains habitants vous offriront des cadeaux à la valeur plus ou moins prononcée.

Fable III - 3 Fable III - 8

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #724541
Personnellement ce qui m'embête dans celui là par rapport au deux et au un, c'est que c'est trop simplifié comme pour les expressions, tu choisis si c'est humour, peur, ect...Mais tu choisit pas si tu veux roter ou faire le singe, c'est automatique.Sinon le jeu et bien, malgré quelques détails qui n'ont pas changés.

8 / 10


Le #724551
Personnellement ce qui m'embête dans celui là par rapport au deux et au un, c'est que c'est trop simplifié comme pour les expressions, tu choisis si c'est humour, peur, ect...Mais tu choisit pas si tu veux roter ou faire le singe, c'est automatique.Sinon le jeu et bien, malgré quelques détails qui n'ont pas changés.

8 / 10


Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]