Test Fairytale Fights

Le par  |  0 commentaire(s)
Fairytale Fights - pochette

Après avoir bercé notre enfance, les contes seraient demeurés intacts si toutefois Playlogic n'avait pas eu l'idée folle d'en faire une véritable ode à l'hémoglobine, une prosternation d'éviscérations en tout genre. Car oui, Farytale Fights permet de revivre les aventures du Petit Chaperon Rouge et autres Blanche-Neige dans un contexte quelque peu démesuré, où le mauvais goût et le sadisme sans retenue s'encanaillent allègrement. Préparez donc votre stock de serpillières pour nettoyer tout le sang déversé dans ce test.

Quoi de plus énervant que de supporter la naïveté et l'aspect bien mielleux des contes ? En avez-vous assez de vous farcir les répliques vieillottes de Boucle d'Or et son porridge ? Blanche-Neige est-elle l'exemple parfait de la cruche moderne ? Dans ce cas, Fairytale Fights devrait vous satisfaire. En effet, le soft imaginé par Playlogic cherche à dévergonder complètement les protagonistes de contes, dans un esprit extrêmement sadique et ce, tout en conservant une ambiance très cartoon, décalée, prêtant à rire. D'ailleurs, l'aspect général fera sans nul doute penser à Happy Tree Friends, série animée dans laquelle les animaux les plus mignons du monde se font quotidiennement charcuter. Jaillissent alors des hectolitres de sang, des membres et autres petits détails que l'estomac des petites natures se souviendront. Bref, Fairytale Fights reprend ce concept ultra-gore et en même temps très cocasse par son second degré démesuré.

Il était une fois, donc, un royaume nommé Fairytale imaginé par un mystérieux Conteur. Ce dernier s'est inspiré de fabuleuses et célèbres histoires enfantines afin de créer cet environnement verdoyant, paisible et plein de bonté. Seulement, le bougre a un peu mélangé ses souvenirs, laissant Pinocchio martyriser tout le monde, ou encore le joueur de flûte de Hamelin amener tous les enfants au casse-pipe dans le four crématoire des siamois Hansel et Gretel. Bref, rien ne va, et ce n'est pas notre équipe de héros / bras cassés qui vont remettre tout ceci dans l'ordre. Il est en effet possible d'incarner Blanche-Neige, le Petit Chaperon Rouge, Jack Haricot et l'Empereur Nu (?) afin de retourner dans leurs contes respectifs dans l'optique de faire valoir leur loi... dans le sang et la douleur.

Fairytale Fights - 1 Fairytale Fights - 2

Le plus amusant dans Fairytale Fights, c'est évidemment le net contraste entre une première impression guillerette et un fondement plus que diabolique. Et justement, cet aspect quelque peu grinçant pourrait bien déplaire à certains joueurs assez peu réceptif devant cet abus grossier. Le menu principal – qui n'est autre que le village de base – présente d'entrée de jeu cet aspect : le cadre de vie paraît calme, les petits oiseaux chantent, le thème sonore est apaisant. Et pourtant, les autochtones se comportent de manière douteuse : le boucher démontre les attributs de son couteau à viande à une cliente, un paysan dépèce des lapins à la vue de tous...

Concrètement, le soft se matérialise comme un jeu de plates-forme mâtiné de hack 'n slash, genre si prisé des joueurs PC. Le système de Fairytale Fights s'y prête d'ailleurs, puisqu'il n'offre qu'un seul village, Conteville, qui servira de quartier général. Cependant, le résultat s'avère bien plus allégé puisque les possibilités offertes y sont quasi-inexistantes. Le forgeron, par exemple, ne vous laissera pas acheter sa marchandise ou de faire affûter vos lames : il affichera simplement les statistiques des armes collectées au cours de votre partie. Le taxidermiste, quant à lui, vous informera sur les ennemis vaincus et la banque permettra d'avoir un oeil de capitaliste sur les bourses récoltées au combat. Et d'ailleurs, l'argent (sous la forme de pierres de différentes couleurs) ne servira pas à grand chose, si ce n'est d'alimenter les caisses du sculpteur afin qu'il vous érige une statue à votre image. Les possibilités sont évidemment infimes, vous en conviendrez. On appréciera cependant la façon dont sont introduites les options du jeu (via trois bâtiments du village), offrant ainsi une interface plutôt originale.

Fairytale Fights - 3 Fairytale Fights - 4

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]