Test Halo Wars

Le par  |  1 commentaire(s)
Halo Wars - Logo

Volant de succès en succès, la série Halo s’est brillamment illustrée au cours de ces dernières années avec en tête l’objectif de dominer le monde des FPS. Avec la sortie de Halo 3, Bungie a plus ou moins atteint sa cible et permit à la trilogie de connaître un dénouement heureux. Conscient du potentiel de la licence, les développeurs ne pouvaient aucunement l’abandonner et ont donc fini par céder aux sirènes de la diversification.

Halo Wars est le fruit de cette mûre réflexion et de ce choix on ne peut plus délicat. Bungie ne fut d’ailleurs pas aux commandes du projet qui a été confié à un expert des jeux de stratégie, Ensemble Studios. Il s’agit entre autres du créateur d’Age of Empires et d’Age of Mythology, de quoi rassurer les fans et Microsoft par la même occasion.

Les RTS ne sont légions sur consoles next-gen, mais la tendance est à la multiplication. Avec des éditeurs comme EA, Sega, THQ ou encore Ubisoft, la guerre n’est certainement pas prête de s’achever. Mais à ce jour, aucun de ces éditeurs n’est parvenu à satisfaire pleinement les amateurs de stratégie. Microsoft compte sur cette ambiance volatile pour s’imposer dans le plus grand opportunisme.

Contrairement à ses concurrents, la firme de Redmond a préféré jouer la carte de la simplicité et de l’accessibilité. Ainsi, Halo Wars se veut bien moins complexe qu’un Supreme Commander ou qu’un Command & Conquer. Il privilégie constamment la rapidité de jeu et l’instinctivité, au détriment il est vrai d’une réelle profondeur.

Halo Wars - Image 20 Halo Wars - Image 19

Celui-ci bénéficiera en revanche du support de la communauté de fans bien installée et prête à jouer le jeu, quoi de plus jouissif que de collectionner les Spartans et les chars Scorpions. Ensemble Studios a adopté un comportement prudent en veillant à exploiter proprement l’univers sans trop déborder ni créer de remous.

C’est pourquoi le Spartan-117, héros tout-puissant de la trilogie Halo, ne sera présent sous aucune forme. En revanche, l’univers Halo a été fidèlement reconstitué, le fan s’y retrouvera sans problème en l’espace de quelques minutes. Il ne faut d’ailleurs qu’une poignée de minutes pour comprendre pleinement les contrôles de jeu.

Ils nous sont clairement expliqués durant deux tutoriaux brefs mais efficaces. Comme tout bon RTS qui se doit, le jeu est scindé en deux parties : la partie solo et la partie multi-joueurs. La campagne solo se résume pour ainsi dire en une succession rapide de quinze missions variées dans lesquelles nous contrôlerons uniquement les humains (UNSC).

Halo Wars - Image 18 Halo Wars - Image 17

Dans le même style
  • Test Halo Wars 2 : Spartan s'en va-t-en guerre, encore.
    Ce 16 février 2017 était particulièrement attendu par les fans de jeux de stratégie et de la franchise Halo. C'est ce jour que s'est rendu disponible Halo Wars 2, le spin off de ce qui se présente comme la franchise la plus populaire ...
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #439751
Enfin un test français qui ne saque pas le jeu, ouf et merci ! (oui je suis fan et j'assume)
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]