Test Kinectimals

Le par  |  0 commentaire(s)
Test Kinectimals

Nintendogs est à Nintendo ce que Kinectimals est à Kinect : un jeu dans lequel vous allez chatouiller, gratouiller, soigner, dresser des petites boules de poils. Grosse différence cependant, dans Kinectimals ce sont des bébés fauves qui attendent de vous donner des coups de pattes affectueux. Tous n'attendent d'ailleurs que votre arrivée pour s'épanouir dans une vie d'animal domestiqué. Les enfants apprécieront.

Les jeux de simulation animalière séduisent les enfants. Avides de disposer d'une petite bestioles, les plus jeunes raffolent de ces titres où l'implication et la responsabilité sont éphémères. On papouille les boules de poils sans les inconvénients. Une situation idéale pour les parents dont les enfants réclament, à corps et à cris souvent, l'adoption d'un animal à la maison. Ces jeux de gestion, plus ou moins réalistes selon les titres, est un palliatif que les parents proposent en accompagnement de leur refus. Une solution de secours, certes limitée, mais solution tout de même. Les jeux de gestion animalière manquent cruellement de réalisme et n'apportent pas la chaleur d'un vrai animal. Mais ils ont le mérite de dispenser des sorties quotidiennes, des frais vétérinaires et des poils dans le canapé. Et puis, désormais, il y a Kinect. Finis les accessoires inutiles, Kinect supprime toutes les barrières entre le joueur et l'écran. C'est du bout des doigts que ces nouveaux compagnons s'animent, offrant un vrai pas en avant vers le degré de réalisme.

Kinectimals (52) Kinectimals (51)

Kinectimals vous propose donc d'atterrir sur une île où les bébés fauves semblent connaître une vie paisible. Votre arrivée les met véritablement en joie et loin d'être sauvages, ils vous réservent un accueil digne de ce nom. Vous ferez également connaissance avec un lémurien, compagnon de vos prochaines parties. Tous les animaux ici ne sont pas attachants, mais ce dernier vous sera tout de même d'une grande aide. Il vous livrera en effet toutes les ficelles du jeu et vous placera dans les meilleures conditions pour nouer une relation avec vos prochains compagnons. Sa voix agace mais sa présence est un atout. Vous arriverez à trouver une part de sentiment pour ce petit être à poil qui, finalement, ne souhaite que votre bien.

Kinectimals (50) Kinectimals (49)

Le plus intéressant consiste en la présence des prochains compagnons de jeux. Ici, pas question de vous lier avec un animal domestique, un animal courant dans notre quotidien. Kinectimals fait jouer la carte du rêve en proposant des bébés fauves. Lion, tigre, panthère, léopard et guépard, telles sont les animaux qui vous attendent dans leur version miniature, donc terriblement mignonnes. Votre premier choix ne sera pas irréversible. Ici, choisir n'est pas renoncer puisque vous jouerez avec toutes ces bestioles. Toutes viendront prendre le relais sur les différents terrains de jeu afin de vous permettre d'approcher toutes ces grosses boules de poils. Pas de jaloux donc, aucun ne sera mis de côté.

Dans le même style
  • Test Test Drive Unlimited 2
    En recueillant de bonnes notes auprès de la presse spécialisée, la saga Test Drive a vu son destin s’éclaircir pour encore quelques années. Il aura fallu attendre plus de quatre ans avant qu’Eden Games réussisse à mettre sur ...
  • Test La Légende de Beowulf
    Sorti simultanément avec le long métrage du même nom, nous revenons un peu tardivement vers La Légende de Beowulf. Et plus que la version PC que nous avions imaginé vous présenter, c'est sur le support UMD destiné à notre PSP que ...
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]