Test LittleBigPlanet PSP

Le par  |  0 commentaire(s)
LittleBigPlanet PSP - jaquette littlebigplanet playstation portable psp cover avant g

Après un épisode PS3 plutôt convainquant par sa convivialité coopérative et son intérêt purement créatif, LittleBigPlanet s'adapte aux exigences de la console portable de Sony. En dépit du changement de développeur, cette édition sera-t-elle aussi réussie que son aînée ? L'absence de mode multijoueur jouera-t-elle en sa défaveur ? L'éditeur de niveaux est-il suffisamment véloce pour donner envie aux créateurs en herbe de mettre leurs mains dans le cambouis ? Réponse dans le test.

Sorti en 2008 sur PS3, LittleBigPlanet s'est matérialisé comme l'un des atouts majeurs de Sony, dans l'optique de toucher un public bien plus élargi. Le titre de Media Molecule était parvenu à concevoir un jeu de plate-forme plutôt original puisqu'il laissait aux joueurs l'opportunité de créer leur propre jeu via un éditeur de niveaux à la fois complet, plutôt accessible et particulièrement riche en possibilités. Résultat, plus d'un million de niveaux ont été créés, parodiant parfois d'autres gros jeux du marché. Bien que le titre embarquait une série de niveaux, il était important que la communauté suive, sans quoi le charme aurait été de très courte durée. Le multijoueur formait l'autre intérêt du soft. Jouables jusqu'à quatre en coopération, les niveaux prenaient rapidement une tournure plus intéressante, plus amusante. Bref, LittleBigPlanet mettait clairement en avant l'aspect de création ouverte, en évitant de se coller l'étiquette du jeu de plate-forme.

À l'occasion du projet de LittleBigPlanet PSP, Media Molecule a cédé sa place de développeur au studio de Sony Computer Entertainment Cambridge. Bien qu'une petite frayeur eût été normale pour les adorateurs de l'édition PS3, ce changement n'a en aucun cas altéré la politique du jeu. Au contraire, le titre semble avoir pris en considération un certain nombre de critiques émises par les joueurs, à commencer par la prise en main et la richesse du contenu initial. En effet, les sept mondes installés s'avèrent encore plus variés que dans l'édition PS3. Allant du désert australien au carnaval brésilien, en passant par une Chine Antique, aux pays du Moyen-Orient ou encore dans les studios d'Hollywood, les niveaux permettent de vous évader tout en aiguisant votre imagination. Qui plus est, les interactions avec les décors sont bien plus fournies que dans l'opus PS3, offrant des niveaux plus dynamiques et bien moins redondants. Ainsi, il sera possible de contrôler un tapis volant, une luge, une montgolfière, un surf, mais aussi d'autres excentricités telles qu'un Saint-Bernard ou encore un dromadaire à réaction.

LittleBigPlanet PSP - 1 LittleBigPlanet PSP - 2

Qui plus est, les niveaux s'avèrent plus riches en mécanismes. Toujours dans l'optique de donner des idées aux joueurs, le studio de Sony Cambridge a mis en évidence les possibilités offertes par les nombreux objets et par le moteur graphique lui-même, afin de concevoir d'inventives réactions en chaîne. Le travail effectué sur cet aspect a été plus poussé que sur la version console de salon, se payant même le luxe de proposer quelques phases d'énigmes particulièrement bien fichues. Par exemple, l'une d'entre-elles nécessitera de déchiffrer un code basé sur les signes astrologiques chinois. Il faudra se déplacer dans le niveau et dégotter des indices, les mémoriser, afin de continuer sa progression. Une autre nécessitera de trouver une solution pour faire prendre de l'altitude à une montgolfière. Bref, LBP PSP se coordonne totalement à l'aspect imaginatif prôné par la licence. Les joueurs devront ainsi se creuser les méninges afin de trouver les subtilités nécessaires à évoluer dans les niveaux.

Fort malheureusement, le contenu du jeu demeure assez léger, d'autant plus que la difficulté n'est pas aussi relevée que dans la version PS3. En effet, le titre se veut bien moins intransigeant dans l'échec. Ainsi, les nombreux chekckpoints permettront d'y revenir à l'infini en cas de décès du sackboy, alors que l'opus PS3 ne permettait que cinq essais  avant de devoir recommencer entièrement le niveau en cours. Ce côté plus permissif affirmera l'envie de toucher un public bien plus large, évitant ainsi toute frustration au profit d'une aventure confortable et aisée. Le challenge demeure cependant intact puisqu'il faudra user de dextérité, de curiosité et d'un certain sens de l'observation pour dégotter les nombreux bonus. Tout comme sur PS3, divers objets tels que des autocollants, éléments de cutomisation du sackboy et autres vêtements seront à recueillir au fil du jeu. Certains d'entre-eux ne pourront être récoltés qu'à un certain moment (lors d'une chute libre par exemple), alors que d'autres se dissimuleront derrière les décors. Qui plus est, certains stickers disposent d'une fonction mécanique lorsqu'il sont appliqués à l'écran, sur des zones qui leurs sont dédiées. Tout comme sur PS3, cette possibilité permet de recueillir des bulles de points, ainsi que des objets et passages cachés. On regrettera cependant que ces éléments soient si rares. Bref, l'intérêt est bien présent, d'autant plus que les éléments récoltés serviront à la partie essentielle du jeu : la création de vos propres niveaux.

LittleBigPlanet PSP - 3 LittleBigPlanet PSP - 4

Dans le même style
  • Test LittleBigPlanet 2
    Après un premier épisode déjà très innovant, Media Molecule remet le couvert avec LittleBigPlanet 2. Pour le coup, les ambitions sont plus étendues, en raison de l'ouverture des possibilités au-delà du simple jeu de plates-formes. ...
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]