Test Metal Gear Rising Revengeance

Le par  |  1 commentaire(s)
Metal Gear Rising Revengeance - vignette

Plutôt attendu des amateurs de la série de Hideo Kojima, Metal Gear Rising : Revengeance apporte toutefois une vision différente de la série. Le jeu est en effet développé par PlatinumGames, studio japonais bien connu pour son travail de qualité. Mettant en avant le mal-aimé Raiden, ce spin-off laisse largement de côté l'approche infiltration pour se concentrer sur l'action pure et dure. Le résultat sera-t-il à la hauteur ? Réponse dans notre test.

Alors que la licence Metal Gear Solid n'a pas fait son retour depuis le quatrième épisode, Hideo Kojima avait révélé l'existence d'un spin-off. Baptisé Metal Gear Rising : Revengeance, ce dernier ne met aucunement Snake à l'honneur, mais bien Raiden, le héros mal aimé de Metal Gear Solid 2 : Sons of Liberty. Le bougre efféminé a bien changé depuis cette époque, puisqu'il se présente désormais comme un puissant cyborg armé d'une fine lame. Son caractère se veut également plus affirmé, gommant de ce fait les traits critiqués par les joueurs lors de sa première apparition dans la licence.

Se déroulant en 2018 – soit quatre ans après les événements de Metal Gear Solid 4 : Guns of the Patriots - Metal Gear Rising : Revengeance se déroule dans un climat mondial tendu. Raiden a rejoint une société spécialisée dans la sécurité militaire. Sa première mission consiste à empêcher l'enlèvement programmé du premier ministre africain, N'Mani. Cet objectif de routine tourne au vinaigre lorsque le cyborg Samuel Rodriguez ( alias Sam ) entre en jeu et parvient à mettre la main sur l'homme politique. Bien décidé à ne pas faire capoter la mission, Raiden se lance à la poursuite de son adversaire, mais se rend vite compte de son incapacité à faire face. Cet échec cuisant se solde par l'assassinat de N'Mani, dans les intérêts de la société Desperado Enforcement LLC, de mèche avec les russes.

Metal Gear Rising Revengeance - 1 Metal Gear Rising Revengeance - 2 

Dès le début de l'aventure, notre héros est malmené et laissé en piteux état. De cette chute fera naître de nouvelles motivations pour Raiden : celui de la vengeance, en sus de son idéal de protéger les faibles. Après être passé sur le billard pour lui ajouter de nouvelles améliorations cybernétiques, Raiden retourne en mission, bien décidé à mettre un terme aux agissements de ces cyborgs à la solde du groupuscule Desperado. Bien évidemment, le scénario ne sera pas du même acabit des volets MGS puisque Kojima Productions n'a pas développé entièrement le jeu, mais nous sentons toutefois les petites subtilités du célèbre Hideo Kojima dans certains passages du jeu. Toutefois, les fans n'apprendront guère de nouvelles informations quant au background de manière générale, à l'exception de quelques détails succins.

Metal Gear Rising diffère également de son modèle par son gameplay, laissant de côté l'infiltration au profit de l'action. Le jeu peut être considéré comme un beat'em all, et cela tombe bien puisque le studio PlatinumGames – qui s'est chargé de la grand majorité du soft – est spécialisé dans ce domaine. Fort de son palmarès composé de Bayonetta, Vanquish et autres MadWorld, le studio devait se sentir comme un poisson dans l'eau avec cette nouvelle production. Le résultat est d'ailleurs au rendez-vous, puisque le jeu se révèle très dynamique et surtout diablement jouissif. L'action peut être optée dans l'ensemble du jeu, mais les développeurs ont souhaité ajouter la possibilité de progresser en toute discrétion dans certaines missions, faisant de ce fait un clin d'oeil à la série Metal Gear Solid. Par ailleurs, les hommages et autres easter eggs fourmillent dans le jeu, ce qui plaira clairement aux habitués de la licence.

Metal Gear Rising Revengeance - 3 Metal Gear Rising Revengeance - 4 

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1803491
Alexander the Great was one of the most powerful rulers and military strategists in history. Such great leader status, http://freepsvitagame.com/watch-dogs-ps-vita/
relationship to Aristotle remained in the history books as a model teacher-student relationship.

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]