Test Metro Last Light

Le par  |  1 commentaire(s)
Metro Last Light - vignette

Après un premier volet plutôt convaincant sorti en 2010, Metro : Last Light nous replonge dans le monde post-apocalyptique de Moscou. Cette suite écrite par l'écrivain Dmitri Gloukhovski vient en parallèle de ses romans et nous propose de reprendre la suite des aventures de Artyom qui devra cette fois-ci retrouver le dernier Sombre encore en vie dans un environnement proche de sa destruction totale. Notre test revient sur les intérêts qui intègrent ce nouvel épisode.

Le studio ukrainien 4A Games a accouché d'un premier jeu de qualité : Metro 2033. Sorti en 2010 sur PC et Xbox 360, ce FPS a marqué certains joueurs friands d'ambiances post-apocalyptiques et de scénario original qui tranche radicalement avec les productions hollywoodiennes désormais sur-représentées. De plus, le titre jouissait d'un scénario basé sur le roman de Dmitri Gloukhovski, apprécié pour son immersion et son background travaillé. Et pourtant, ce titre disposait de quelques défauts tels qu'une certaine linéarité et une durée de vie assez faiblarde.

L'équipe de développement a développé une suite qui n'est pas réellement basé sur le roman Metro 2034 – quand bien même les faits se déroulent au cours de cette année-là – mais sur une histoire imaginée par l'auteur des ouvrages. Aussi, il est question d'une expérience complémentaire, prenant suite juste après la fin du précédent volet, lorsque notre héros, Artyom, est parvenu à détruire le nid des Sombres. Ces derniers, nés des dérives des missiles qui ont détruit Moscou, sont représentés comme des humanoïdes difformes qui disposent de fortes capacités psychiques. Dans cet épisode, il est question de retrouver le dernier enfant Sombre, heureux rescapé de la destruction de son peuple. Selon les informations regroupées, ce dernier pourrait sauver l'humanité de la gangrène qui le ronge.

Metro Last Light - 1 Metro Last Light - 2 

C'est de retour dans le métro moscovite que Metro : Last Light débute sa nouvelle histoire. Les derniers humains survivants se terrent toujours dans les recoins sombres et humides, à défaut de pouvoir retourner à la surface en raison de l'air devenu irrespirable et des créatures féroces qui y vivent, créées à la suite de la catastrophe qui a sévit quelques années plus tôt. Dès les premières heures de jeu, il est question de devoir retrouver le dernier Sombre encore en vie, quand bien même les supérieurs hiérarchiques ont bien l'intention de vouloir l'exterminer. Au cours de votre progression, vous comprendrez que le principal problème n'est pas tant les monstres qui vivent en surface et qui cherchent à s'engager dans les souterrains, mais bel et bien les autres humains. Une véritable guerre se prépare encore les communistes et le Reich, dans de sombres optiques qui seront révélées qu'avec parcimonie plus tard dans le jeu.

Bien différent des scénarios classiques qui cherchent à multiplier les twists au travers d'explications réellement trop assistées, Metro : Last Light nous propose quelque chose de plus subtile, de différent qui nous prend réellement pour des joueurs et non des spectateurs passifs. Aussi, l'immersion n'est que plus grande si toutefois vous accrochez au pitch, menant à des événements majeurs et riches en surprises. La fin du jeu, par ailleurs, se révèle abrupte, à l'image de la dimension incisive de toute votre aventure dans les environnements crasseux bourrés de désespoirs du jeu. Tout comme le premier volet, il est question de deux fins, selon les choix moraux que vous effectuerez au fil du jeu : si vous décidez de tuer ou d'assommer, si vous décidez d'écouter, d'explorer, ou de vous précipiter vers le prochain objectif. Aussi – et sans nous tenir la main – le jeu nous confronte à des choix soudains, parfois viscéraux, qui n'auront qu'un impact que sur la scène finale de l'aventure. Et cela se révèle hautement appréciable.

Metro Last Light - 3 Metro Last Light - 4 

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1373992
Une petite tuerie (sur PC)
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]