Test Sacred 3

Le par  |  3 commentaire(s)
Sacred 3 - vignette

Le genre du hack'n slash ne compte pas énormément de références aux côtés du célèbre Diablo, et pourtant Sacred fait partie de ces séries qui ont marqué les amateurs du genre. Après deux volets plutôt convaincants, Sacred 3 arrive finalement, afin de proposer une nouvelle aventure dans les contrées d'Ancaria. Cette suite, développée par un nouveau studio, est-elle aussi efficace que son prédécesseur ? Réponse dans notre test du jour.

Sacred est un hack'n slash qui a vu le jour de façon exclusive sur PC il y a dix ans. Le second volet de la série, sorti en 2009 sur plusieurs plateformes, proposait une bonne alternative à des ténors tels que Diablo, assurant une certaine liberté d'action et, surtout, la possibilité de jouer en coopération jusqu'à quatre joueurs. En dépit de ses quelques défauts – majoritairement techniques – le titre d'Ascaron Entertainment a séduit les fans du genre.

Suite à la fermeture du studio sus-nommé, c'est Keen Games qui a pris le relais de la franchise avec Sacred 3. Cette suite, attendue depuis six ans, est finalement arrivée et propose de retourner dans l'univers d'Ancaria, désormais sujet à la mainmise de Zane, ce dernier ayant prévu de devenir un dieu et de transformer le monde à son image. C'est à la tête d'un petit groupe de héros que vous serez amené à mettre à bas les sombres desseins du vil sorcier et de rétablir le calme dans les contrées. Comme dans les précédents opus de la licence, le scénario n'est qu'un prétexte à explorer et à exterminer des hordes de monstres. Si le genre s'appuie généralement sur un thème sérieux voire sombre, Sacred 3 joue la carte de l'humour exacerbé qui ne plaira clairement pas à tout le monde.

Sacred 3 - 1 Sacred 3 - 2 

En effet, chaque propos tenus par les héros et ennemis est clairement exagéré, quasi-abrutissant. Si ce second degré pourrait être bienvenu, la mise en place est pour le coup trop en retrait par rapport à ce qui se passe à l'écran. Aussi, il ne sera pas rare de pester contre le doublage français horripilant, avec pour seule envie de pouvoir couper le son. Et pourtant, l'idée de tourner l'ambiance habituelle des jeux d'héroïc fantasy à la dérision se présente une idée initialement originale. Quoi qu'il en soit, ce n'est pas le seul élément qui démarque Sacred 3 de ses prédécesseurs.

L'un des changements radicaux de gameplay du second volet pousse cette suite vers un côté plus accessible et résolument plus dirigiste. Alors que Sacred 2 laissait place à une carte du monde relativement vaste qui offrait une certaine liberté d'action, Sacred 3 propose une série de niveaux absolument linéaires et clairement répétitifs. La progression se compose toujours de trois types de niveaux : le premier s'amorce par une cinématique et qui se clôture par un boss. Le second offre un cheminement souvent très court avec du loot ( majoritairement de l'or ) en fin de parcours et, enfin, le troisième est une arène dans laquelle il conviendra d'essuyer plusieurs vagues d'ennemis pour gagner. Ce schéma se répétera sans cesse jusqu'à la fin de l'aventure, quelques heures plus tard. Les niveaux principaux eux-même suivent une progression définie : des combats, échapper à des pièges et essuyer des vagues d'ennemis le temps d'activer des rouages et autres mécanismes à plusieurs reprises. À la longue, ça lasse !

Sacred 3 - 3 Sacred 3 - 4 

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
  • Petit drop test pour le smartphone Asus Zenfone 3. Film d'écran et surcoque apparaissent ...
  • Un vrai drop test pour le smartphone OnePlus 3, qui se retrouve ici lâché depuis un ...
Questions / Réponses high-tech
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1804752
Pour l'avoir fini, c'est tout bonnement très moyen.
Graphiquement sur 360 c'est très moche limite parfois PS2 ou Wii.
L’évolution du personnage est aussi très superficielle.
Ça défoule bien une après-midi

Le #1804757
dommage... sacred 2, malgré tous ses (milliers de) bugs était un très bon jeu...
Le #1804763
Le Hack & Slash n'a rien à voir là-dedans. Le genre est populaire et présente de très bons jeux. Celui-ci a juste été développé par des développeurs / éditeurs qui n'y connaissent rien. Les deux premiers (et surtout le premier) étaient loin de n'être que des Hack & Slash. C'était aussi des jeux de rôle. Là on a juste un jeu casualisé qui se fait descendre en flammes partout à juste titre.

Ils ont voulu prendre les joueurs pour des cons, ils ont perdu. Suivant.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]