Test Silent Hill Homecoming

Le par  |  0 commentaire(s)
Test Silent Hill Homecoming

Silent Hill est sans doute l'une des séries qui a provoqué le plus de sueurs froides chez les joueurs. Pourtant, tous les volets n'ont pas tous été à la hauteur des attentes, le jeu perdant de sa saveur originelle au fil des saisons. C'est pourquoi nous attendions ce cinquième épisode, le premier à sortir sur console 360 et PS3. Fait-il honneur à la série ou s'en éloigne-t-il encore un peu plus ?

Silent Hill est de retour quelque mois seulement après la grande aventure proposée par Silent Hill Origins, préquelle à tous les épisodes de la série. Et fait son apparition pour la toute première fois sur consoles nouvelle génération, ce qui n'avait pas jusque là été le cas. Origins, l'un des meilleurs épisodes la série n'était à l'époque sorti que sur PSP et PS2.
C'est donc sur la Xbox 360 que nous avons découvert cette nouvelle aventure qui vous fera incarner Alex Sheperd. Le jeu démarre en trombe et vous replonge dès le début dans cette ambiance si propre à la série. Imaginez, vous vous réveillez attaché sur un lit d'hôpital, il fait sombre, très sombre, des corps mutilés jonchent le sol, le silence est éloquent et interrompu parfois par des bruits étranges, souvent synonyme de l'apparition d'une créature prête à vous sauter dessus... Vous ne savez pas trop où vous êtes, ni pourquoi vous y êtes, mais vous avancez à tâtons dans les couloirs pour réaliser votre premier objectif qui est tout simplement de sortir de ce lieu inquiétant. Jusqu'au moment où vous rencontrez Joshua, dont on saura plus tard qu'il s'agit du frère d'Alex. Le jeune garçon s'enfuit, vous courrez à sa recherche vainement. Voilà le prémice de votre quête, qui sera, ni plus ni moins, de retrouver la trace de Joshua.

Silent Hill Homecoming Silent Hill Homecoming (7)

Silent Hill Homecoming démarre très doucement, à tel point que l'on se demande au bout de quelques temps si les nouveaux développeurs n'ont pas oublié d'y inclure quelques ingrédients. On a par exemple, beaucoup reproché au quatrième épisode de la série de prendre une orientation tournée vers l'action pour se rapprocher d'un Resident Evil. Mais les premiers niveaux de ce Silent Hill Homecoming sont bien loin d'afficher de l'action à tous les détours. Au contraire, le titre prend le temps de se laisser découvrir, de prendre ses marques par rapport aux commandes, de jauger de l'ambiance et de réaliser ici et là quelques énigmes. Les pérégrinations à travers les niveaux, comme le cimetière de Sheperd's Glen qui s'apparente plus à un labyrinthe qu'à un lieu de paix, les allers et retours, voilà ce par quoi vous serez accueillis. De même que pour les phases d'action, où vous n'aurez droit qu'à de simple face à face avec un seul ennemi à abattre.
Silent Hill Homecoming démarre donc doucement, mais s'énerve après quelques heures de jeu. Et heureusement d'ailleurs, car sans un peu plus de piment, on aurait pu somnoler devant le titre.

Dans le même style
  • Test Silent Hill HD Collection
    Silent Hill fait partie de ces jeux très appréciés par les fans de survival horror. Proposant une ambiance unique en son genre, la série de Konami comprend des premiers épisodes d'exception pour les amateurs du genre. Dans l'optique ...
  • Test Silent Hill Downpour
    Véritable ode à l'angoisse, Silent Hill a terrifié plus d'un joueur. A contrario des autres survival horror, la franchise de Konami a su jouer la carte de l'ambiance, mettant en avant des sentiments tels que la claustrophobie, ou tout ...
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]